Là, c'est grave !

  • A
  • A
Là, c'est grave !
Partagez sur :

Trente heures de négociations en trois jours n'y ont rien changé. Le lock-out, qui paralyse la NBA depuis le 1er juillet, est bel et bien parti pour durer. Sans doute même au-delà de ce qui avait été récemment annoncé. Même George Cohen, un médiateur fédéral qui pensait pouvoir désamorcer le conflit entre joueurs et propriétaires, s'est résolu à jeter l'éponge...

Trente heures de négociations en trois jours n'y ont rien changé. Le lock-out, qui paralyse la NBA depuis le 1er juillet, est bel et bien parti pour durer. Sans doute même au-delà de ce qui avait été récemment annoncé. Même George Cohen, un médiateur fédéral qui pensait pouvoir désamorcer le conflit entre joueurs et propriétaires, s'est résolu à jeter l'éponge... La reprise de la NBA, ce n'est pas pour demain. Ni après-demain... Alors que tous les matches de pré-saison ainsi que les deux premières semaines de la phase régulière ont déjà été annulés en raison du lock-out, certains craignent désormais que la ligue nord-américaine ne reprenne pas avant début janvier. Voire pas du tout ! Trente heures de négociations en trois jours, un médiateur fédéral: rien ni personne n'arrive décidément à résoudre ce conflit qui dure depuis le 1er juillet dernier et prive les fans du monde entier d'un spectacle à part sur la planète basket, les employés des trente équipes de travail. David Stern savait-il que les dernières réunions n'aboutiraient à aucun accord ? Toujours est-il que le commissionnaire de la NBA s'est fait porter pâle, jeudi, officiellement parce qu'il souffrait de la grippe. Pendant ce temps, joueurs et propriétaires se déchiraient, comme depuis plusieurs semaines, sur le partage des revenus qui est apparemment "le" véritable problème. Les patrons de franchises tiennent à ce que le gâteau soit divisé en deux parts égales et ils sont encore restés fermes sur ce point. Le syndicat des joueurs (NBPA), qui avait quitté la table en réclamant 53% des recettes, est descendu à... 52,5%. Dans ces conditions, impossible de trouver un terrain d'entente. Il y aura donc une énième "réunion de la dernière chance". Quand ? Tout le monde se pose la question. Pour l'instant, aucune date de reprise des négociations entre les deux parties n'a été fixée. Et George Cohen, le médiateur qui avait notamment réglé le conflit en Major League Soccer (MLS) en 2010, a décidé de baisser les bras. "Nous souhaiterions remercier George Cohen, nous avons apprécié ce qu'il a accompli pendant ces trois jours, a déclaré Adam Silver, le bras droit de David Stern. Mais les négociations sont rompues. Nous sommes conscients que nous allons décevoir des millions de fans mais nous n'avons pas réussi à combler le fossé entre les deux camps." Et visiblement, ce n'est pas près d'arriver.