La Bosnie hors-jeu ?

  • A
  • A
La Bosnie hors-jeu ?
Partagez sur :

Adversaire de l'équipe de France dans les éliminatoires de l'Euro 2012, la Bosnie pourrait bien être suspendue de toutes compétitions internationales dès ce vendredi. La raison ? L'UEFA exige que la fédération bosniaque, la NFSBiH, réforme son système de présidence reposant sur des critères ethniques. En cas de sanction, la victoire des Bleus en Bosnie acquise il y a six mois pourrait tout simplement être annulée, ce qui évidemment redistribuerait les cartes au sein du groupe.

Adversaire de l'équipe de France dans les éliminatoires de l'Euro 2012, la Bosnie pourrait bien être suspendue de toutes compétitions internationales dès ce vendredi. La raison ? L'UEFA exige que la fédération bosniaque, la NFSBiH, réforme son système de présidence reposant sur des critères ethniques. En cas de sanction, la victoire des Bleus en Bosnie acquise il y a six mois pourrait tout simplement être annulée, ce qui évidemment redistribuerait les cartes au sein du groupe. Et si le succès le plus « prestigieux » de l'équipe de France dans son actuelle campagne européenne de 2012 était purement et simplement annulé ? Vainqueurs en Bosnie (2-0) le 7 septembre dernier, les Bleus, actuels leaders de leur groupe de qualification, risquent de perdre trois points si l'UEFA mettait en pratique d'ici vendredi, date de l'ultimatum, ses menaces d'exclure la Bosnie de toutes compétitions internationales. La grande instance du football européen demande depuis plusieurs mois à la Fédération de Bosnie-Herzégovine de désigner un unique président, règle exigée à la fois par l'UEFA et la FIFA. Mais jusqu'alors la NFSBiH reste divisée en deux associations dirigées par trois hommes, un pour chaque communauté du pays : bosniaque, croate et serbe. Et si elle n'adopte pas de nouveaux statuts d'ici deux jours, alors la sanction risque de tomber. La suspension pourrait frapper son équipe nationale mais également ses clubs. Pour la sélection de Safet Susic, cela entraînerait un retrait immédiat de la phase des éliminatoires de l'Euro 2012 dont elle est aujourd'hui quatrième. En perdant par conséquences le bénéfice de ses trois points acquis à Sarajevo l'été dernier, l'équipe de France n'en compterait plus qu'un d'avance sur la Biélorussie, son premier poursuivant. Pas forcément une bonne nouvelle.