La bonne opération du Depor

  • A
  • A
La bonne opération du Depor
Partagez sur :

FOOTBALL: La Corogne a fait un grand pas vers la qualification en dominant Valence (2-1) en huitièmes de finale de la Coupe du Roi.

La Corogne a réalisé une belle opération ce mercredi en dominant Valence en huitièmes de finale aller de la Coupe du Roi (2-1). Dans le même temps, Alcorcon a été défait par Santander (3-2). Un joli coup. Miguel Angel Lotina avait bien prévu son affaire avant de venir défier Valence dans son antre de Mestalla. L'entraîneur galicien avait en effet décidé de faire tourner son effectif en modifiant quasi-totalement sa défense. Cela explique peut-être le début de match de son équipe qui a beaucoup subi avec notamment un Ze Castro qui se fait chiper la balle par Villa qui obtient le corner (2e). Sur le coup de pied de coin, Maduro reprend de volée, le portier détourne sur Marchena qui marque (3e). Le but est refusé pour une position de hors-jeu imaginaire... Un début de rencontre marqué par la volonté de Valence de faire rapidement la différence. Suite à la frappe de Marchena qui ne fait pas mouche (4e), Mata lance Villa qui donne dans le dos de la défense à Zigic dont la frappe croisée est captée du bout des doigts par Manu (11e). Mais au sortir de ce premier quart d'heure, La Corogne commence à réagir, Miguel se fait surprendre par Guardado qui parvient à centrer et il faut une belle sortie de Moya dans les pieds de Riki pour sauver Valence (14e). Le jeu s'équilibre et comme bien souvent au Mestalla, l'étincelle vient de Villa, auteur d'une aile de pigeon dans la course de Joaquin dont la frappe passe de peu au-dessus (25e). Malgré cette occasion très franche, La Corogne prend petit à petit le dessus sur son adversaire. Moya, le portier de Valence, manque sa sortie, le ballon arrive en retrait sur Alvarez qui ne cadre pas (33e). Le même Moya se rattrape dans la foulée en remportant un face-à-face avec Adrian (36e). A force d'insister, les Galiciens vont êtres récompensés lorsque Juan Rodriguez part en contre et donne à Guardado qui passe devant son défenseur et marque de l'extérieur (1-0, 47e). Silva fait le boulotA peine remis de cette ouverture du score, Valence va prendre un second coup sur le coin de la tête. Sur un nouveau contre, Pablo Alvarez s'échappe, il crochète Dealbert et marque un but plein de sang froid (2-0, 55e). Et ce n'est pas fini car trois minutes plus tard, encore une fois en contre-attaque, Alvarez se trouve en bonne position mais ne parvient pas cette fois à tromper Moya (58e). Unai Emery décide alors de changer ses plans en lançant Silva, absent depuis le 28 novembre, pour Zigic ainsi que Fernandez à la place de Marchena (62e). Et ça marche car Silva impose rapidement sa patte sur la rencontre. Il aiguille bien le jeu de son équipe qui montre enfin un visage intéressant. Il y a d'abord cette tête de Villa (67e) puis suite à un coup de billard dans la surface, Banega place une reprise de volée que Silva détourne dans le but du Depor (2-1, 73e). Valence domine nettement la fin de cette rencontre, Emery joue le tout pour le tout en faisant entrer Vicente pour ses première minutes de jeu de la saison. Cela ne change rien malgré une ultime opportunité. Sur un centre de Miguel, Manu boxe le ballon qui arrive sur Bruno, le latéral place sa tête qui frôle le poteau du Depor (90e)...Il était dit que La Corogne serait la troisième équipe, toutes compétitions confondues, à prendre d'assaut Mestalla cette saison. Avec ce succès à l'extérieur, La Corogne possède une avance intéressante. Au Riazor, c'est sûr, Valence devra prendre des risques.