La belle semaine de Chelsea

  • A
  • A
La belle semaine de Chelsea
Partagez sur :

Vainqueurs de l'OM en Ligue des champions, les Blues ont conclu la semaine en battant Arsenal, dimanche à domicile (2-0) pour la 7e journée en Angleterre. Drogba a encore brillé dans ce derby londonien en marquant son 13e but en autant d'apparitions contre les Gunners depuis son arrivée chez les Blues en 2004. La formation de Wenger pointe déjà à sept longueurs de Chelsea.

Vainqueurs de l'OM en Ligue des champions, les Blues ont conclu la semaine en battant Arsenal, dimanche à domicile (2-0) pour la 7e journée en Angleterre. Drogba a encore brillé dans ce derby londonien en marquant son 13e but en autant d'apparitions contre les Gunners depuis son arrivée chez les Blues en 2004. La formation de Wenger pointe déjà à sept longueurs de Chelsea. C'est le bourreau officiel d'Arsenal. Depuis qu'il porte le maillot de Chelsea, Didier Drogba n'a jamais perdu contre le rival londonien (9 victoires et 3 nuls), toutes compétitions confondues, affichant au passage de remarquables statistiques. Avant l'affiche de la 7e journée disputée dimanche à Stamford Bridge, l'attaquant ivoirien totalisait 12 buts en 12 apparitions contre les Canonniers. Et il n'a pas failli à sa réputation ce 3 octobre en ouvrant le score peu de temps avant la pause (1-0, 39e) alors que les hommes de Wenger avaient fait l'essentiel du match. Au départ, Ramires trouve Cole sur la gauche dont le centre sans contrôle est repris au premier poteau par Drogba. Dévié par le montant droit, le ballon trompe Fabianski, témoin de la réussite des Blues ce dimanche, au contraire de leurs rivaux londoniens. Du déjà vu. Marouane Chamakh a symbolisé cette maladresse dans la zone de vérité. L'ex-Bordelais aurait pu plonger Stamford Bridge dans la stupéfaction après seulement 25 secondes, si sa tête plongeante avait trouvé le cadre au lieu de le frôler. Et sur le corner, celle de Koscielny passa juste au dessus (1ere). Le missile d'Alex L'attaquant marocain ratera ensuite son amorti « pot de colle » dans la surface, le privant d'un duel avec Cech (42e). Une troisième belle opportunité s'offrira enfin à Chamakh qui, toujours de la tête, loupera de très peu la mire (81e). Si l'on rajoute les frappes d'Arshavine dont celle de la demi-heure de jeu qui filait en lucarne avant qu'elle ne rencontre les gants de Cech (28e), et la tentative de Nasri (32e), Arsenal peut en effet nourrir beaucoup de regrets. Alex, lui, n'en a plus. S'il a touché les montants de Mandanda mardi en Ligue des champions contre l'OM, le défenseur des Blues a réussi son coup franc. Alors que l'on attendait, Drogba, le Brésilien s'est élancé et sa frappe à la fois violente et travaillée de l'extérieur du droit ne laissait aucune chance à Fabianski (2-0, 85e). Dans la foulée, Essien manquait son face à face avec le gardien des Gunners (87e), à l'image d'Anelka à l'heure de jeu, ratant bizarrement le but vide (voir les temps forts). Un énorme raté, heureusement sans conséquence pour la formation de Carlo Ancelotti qui aura rempli ses deux objectifs de la semaine, après avoir écarté les Marseillais mardi sur le même score (2-0). Leader de Premier League, 18 points sur 18 possibles, les Blues possèdent quatre longueurs d'avance sur Manchester City, cinq sur MU et sept sur Arsenal.