La 9e journée en un clic

  • A
  • A
La 9e journée en un clic
@ Montage Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'OM petit bras, le PSG séduisant, un point pour l'ACA : les 10 choses à retenir.

Un dimanche ensoleillé Après une journée de samedi chiche en buts et en spectacle, la journée de dimanche a été exceptionnelle. Il y a eu la frappe flottante du Valenciennois Gaël Danic ou celle, enroulée, du Lorentais Sigamary Diarra. Mais on retiendra surtout la reprise de volée du coin gauche de la surface du Niçois Anthony Mounier contre Saint-Etienne et le ciseau retourné du Lillois Moussa Sow à Lyon. D'ores et déjà deux candidats au but de l'année.

"Licha", le retour Lisandro Lopez aura été décisif dans le succès de l'OL, dimanche soir, face à Lille (3-1). Auteur du premier but de la partie après moins de trois minutes de jeu - une frappe des 20 mètres consécutive après un duel remporté face à Emerson -, l'Argentin, affûté, transforma le penalty qui offrit de l'air à l'OL. À lire : La réussite pour Lyon

Les Verts ne digèrent pas le rouge Après un tacle généreux mais pas dangereux de Gonzalo Bergessio dans les pieds d'Eric Mouloungui, M. Thual décide de sortir le carton rouge, alors que les Verts mènent 1-0. L'arbitre voit le pied gauche de l'Argentin, maladroitement levé, mais pas le pied droit qui frappe le ballon. Réduits à dix pendant 70 minutes, Saint-Etienne s'incline (2-1). À lire :Sainté lâche du lest

Rémy, la tête puis le ballon Déjà buteur avec les Bleus face à la Roumanie, samedi dernier, Loïc Rémy a remis ça, au Vélodrome, pour sa première réalisation sous le maillot de l'OM. Il s'en souviendra. Son ancien coéquipier à Nice, Damien Grégorini, certainement aussi. Sur un coup franc venu de la droite de Benoît Cheyrou, André-Pierre Gignac remet habilement en retrait sur Rémy qui frappe d'abord du gauche, dans... la tête de Grégorini, puis dans le ballon. Le gardien nancéien, qui remplaçait Gennaro Bracigliano, a eu beau montrer sa bouche en sang à M. Malige, le but était validé. À lire :L'OM ne casse pas des briques

Erding marque, le PSG régale Mevlut Erding, qui n'avait plus marqué de but depuis sept matches de Championnat, a retrouvé le chemin des filets, dimanche, à Toulouse (0-2). Mais davantage que sa frappe du gauche, que n'a pu que dévier Mathieu Valverde, on retiendra la construction du but, magnifique : déboulé de Nenê sur le côté droit, suivi d'une talonnade pour Giuly, qui trouve l'attaquant turc dans la surface de l'extérieur du droit. Splendide. À lire : Paris, la vie en rose

Le clasico dans les esprits... Et dans les chants.Le clasico, qui a occupé l'espace médiatique lors de la trêve internationale, a déjà fait irruption dans les chants des supporters marseillais et parisiens, à trois semaines de l'échéance. En vedette, l'éternelle métaphore sexuelle.

Le craquage du capitaine Exemplaire lors des deux matches de qualifications de l'équipe de France, samedi face à la Roumanie (2-0), et mardi, contre le Luxembourg (2-0), Alou Diarra n'a pas fait honneur à ses galons de capitaine des Bleus. Le milieu défensif des Girondins a en effet été exclu à Auxerre (0-1) après avoir bousculé l'arbitre de la rencontre, M. Bien. Même s'il s'est excusé par la suite, ça fait un peu désordre... À lire : Bordeaux, c'est solide

Arles-Avignon plus à zéro Le record de onze défaites d'affilée détenu par Grenoble ne sera pas battu. C'est sur le terrain d'un promu, le Stade Brestois, que l'AC Arles-Avignon a mis fin à huit défaites de rang. Certes, ce n'est qu'un point, mais pour le promu provençal et ses trois supporters qui avaient fait le déplacement, c'est déjà beaucoup.

Gillot ne mâche pas ses mots Mené 2-0 après 45 minutes (score final), le FC Sochaux est passé totalement au travers de sa première mi-temps, à Montpellier. À la pause, l'entraîneur doubien a donc procédé à deux changements, "pour provoquer quelque chose". "Mais j'aurais pu en sortir sept ou huit", a-t-il lâché au micro de Canal+...

La jeune garde montpelliéraine Le MHSC s'est replacé dans la première partie de tableau grâce à sa victoire à domicile face à Sochaux. Les buteurs : Mapou Yangambiwa, 21 ans (premier but en L1), et Younes Belhanda, 20 ans (deuxième). Montpellier a de l'avenir.