La 9e journée au crible

  • A
  • A
La 9e journée au crible
Partagez sur :

Disputée ce week-end, la 9e journée de L1 a été marquée par la prise de pouvoir du PSG qui, grâce à sa victoire face à l'OL (2-0), s'est installé seul en tête du classement devant Montpellier, Lyon et Toulouse, sèchement battu à Sochaux, qui s'est réveillé grâce à un doublé de Modibo Maïga (3-0). De leur côté, l'OM et Bordeaux, tenus en échec par Brest et Montpellier, confirment leurs difficultés actuelles.

Disputée ce week-end, la 9e journée de L1 a été marquée par la prise de pouvoir du PSG qui, grâce à sa victoire face à l'OL (2-0), s'est installé seul en tête du classement devant Montpellier, Lyon et Toulouse, sèchement battu à Sochaux, qui s'est réveillé grâce à un doublé de Modibo Maïga (3-0). De leur côté, l'OM et Bordeaux, tenus en échec par Brest et Montpellier, confirment leurs difficultés actuelles. LE TOP : PSG Avec six victoires, deux nuls et une défaite, le Paris Saint-Germain réalise son meilleur début de saison depuis l'exercice 1997-98. Après neuf matches, le club de la capitale se retrouvait alors en deuxième position avec trois points de retard sur le FC Metz. Ce lundi, au lendemain d'une belle victoire acquise dimanche soir au Parc des Princes face à l'OL (2-0), les Parisiens sont seuls leaders du classement et comptent trois longueurs d'avance sur un trio composé de Montpellier, Lyon et Toulouse. S'il s'est une nouvelle fois appuyé sur ses individualités pour faire la différence, à l'image de Javier Pastore, auteur d'un exploit individuel pour ouvrir le score face aux Gones, le PSG a aussi su faire preuve d'une belle solidarité défensive pour préserver son but inviolé. Coupée en deux entre l'attaque et la défense lors de ses premiers matches, la formation entraînée par Antoine Kombouaré ressemble de plus en plus à une équipe et ce n'est pas une bonne nouvelle pour les autres prétendants au titre. LE FLOP : Toulouse Fort d'un effectif stable et bien rodé, Toulouse réalisait jusqu'à présent un quasi sans faute en ce début de saison. Avec une seule défaite en huit matches, face au PSG au Stadium (1-3), le TFC occupait même la tête du classement en compagnie des Parisiens et des Lyonnais avant cette 9e journée. Mais les Violets ont lourdement chuté samedi sur le terrain de Sochaux (0-3). Face à une équipe revancharde, les hommes d'Alain Casanova n'ont jamais trouvé la bonne carburation et ont failli défensivement. Si le score paraît tout de même un peu sévère au vu de leur prestation, l'entraîneur haut-garonnais estime que cette claque a été "salutaire" pour ses troupes qui auront deux semaines, trêve internationale oblige, pour se remobiliser avant la réception de Marseille. LA STAT : 2 Avant de se déplacer au Stadium le 15 octobre prochain, l'OM a une nouvelle fois déçu dimanche sur sa pelouse face à Brest (1-1). Large vainqueur du Borussia Dortmund mercredi en Ligue des champions (3-0) après un triste nul à Valenciennes (1-1), le club phocéen espérait bien poursuivre sur sa lancée face à la formation bretonne, mais les hommes de Didier Deschamps sont une nouvelle fois apparus en manque cruelle d'inspiration. Pour preuve, ils n'ont réussi à cadrer que deux tirs sur quatorze tentatives. Un des deux a toutefois permis à André Ayew, à la conclusion d'un joli mouvement collectif (peut-être le seul du match pour l'OM), d'égaliser. Une performance indigne, surtout à domicile, pour un candidat au podium, qui a entraîné la bronca du Vélodrome. LE JOUEUR : Cheick Diabaté (Bordeaux) Il est l'une des rares satisfactions du début de saison bordelais. Samedi face à Montpellier, Cheick Diabaté a inscrit son quatrième but de la saison en quatre titularisations en championnat, d'une reprise en demi-volée à bout portant. Si ce but n'a pas permis aux Girondins, rejoints en fin de match (2-2), de décrocher leur deuxième succès de la saison, l'attaquant malien apparaît à 23 ans de plus en plus indispensable à la pointe de l'attaque du club au scapulaire. Parviendra-t-il à sortir son club de l'ornière ? LA PHRASE : "Cela va leur faire fermer leur grande gueule", Modibo Maïga (Sochaux) Après avoir été contraint d'évoluer pendant une semaine avec la réserve du FC Sochaux pour avoir séché l'entraînement, Modibo Maïga, qui avait clairement indiqué son intention de quitter le Doubs cet été, a réintégré l'équipe première et empile les buts. Déjà buteur lors des déroutes subies face à Rennes (2-6) et Auxerre (1-4), l'attaquant malien a inscrit un doublé face à Toulouse (3-0), samedi au Stade Bonal, et exprimé sa rancoeur à l'encontre des sifflets des supporters sochaliens. "Cela va leur faire fermer leur grande gueule", a-t-il lâché dans L'Equipe. Pas sûr qu'une telle déclaration permette d'apaiser les tensions. LE SONDAGE En toute logique, le fait marquant de cette 9e journée est pour vous l'affirmation du PSG, désormais seul en tête du championnat (49%), même si la situation de l'OM, accroché par Brest, vous interpelle également (30%). Plus en tout cas que la bonne opération du Losc, qui recolle au wagon de tête après sa victoire face à Rennes (8%) et que le scénario rocambolesque du match nul entre Bordeaux et Montpellier (7%). La belle réaction de Sochaux aux dépens de Toulouse (3%) et la coupure d'électricité à d'Ornano, préjudiciable à Caen contre Nice (3%) relèvent en revanche beaucoup plus de l'anecdote selon vous.