La 7e journée au crible

  • A
  • A
La 7e journée au crible
Partagez sur :

Le vert continue d'être à la mode en Ligue 1. La 7e journée a confirmé le leadership des Stéphanois après leur succès à Lyon fragilisant un peu plus Puel et ses hommes dans la crise. L'AJA n'est pas mieux, toujours en quête de sa première victoire de la saison malgré l'exploit de son attaquant Oliech. Enfin, Vahirua est sorti de sept mois sans marquer.

Le vert continue d'être à la mode en Ligue 1. La 7e journée a confirmé le leadership des Stéphanois après leur succès à Lyon fragilisant un peu plus Puel et ses hommes dans la crise. L'AJA n'est pas mieux, toujours en quête de sa première victoire de la saison malgré l'exploit de son attaquant Oliech. Enfin, Vahirua est sorti de sept mois sans marquer. LE TOP : Saint-Etienne « Qui c'est les plus forts, évidemment c'est les Verts ». Ce refrain popularisé dans la France du football des années 1970 a repris quelques couleurs en 2010. Si la formation de Christophe Galtier ne peut être comparée à celle entraînée à l'époque Robert Herbin forte de ses internationaux et d'un riche palmarès, elle a le mérite de justifier sa place de leader après sept journées. Ce que l'ASSE a montré samedi en s'imposant à Lyon (1-0), pour une première victoire dans le derby depuis le 6 avril 1994 (3-0). Bien sûr, l'OL a largement dominé son adversaire, touchant trois fois les montants. Bien sûr, l'équipe de Puel méritait un penalty pour une main de Perrin (56e) alors que la faute de Källström sur ce même Perrin, amenant le coup franc de la gagne signé Payet (75e), n'avait pas lieu d'être. Mais voilà, les circonstances du match, la réussite ou la chance ont penché du côté de Saint-Etienne. Les supporters verts n'ont pas oublié les décisions litigieuses qui étaient en défaveur de leurs protégés lors des derbies précédents. Galtier, lui, reste lucide, rapporte Le Progrès: "C'est un grand soir pour les supporters, pour le club, pour le staff, pour les joueurs. Il y a de la fierté parce que ça continue. Quand vous êtes dans une bonne dynamique vous avez de la chance. Mais c'est le fruit d'un travail commencé en janvier avec un groupe, un staff, même si, sur ce match, on ne méritait pas la victoire." Saint-Etienne, et son Payet meilleur buteur (7 réalisations après 7 journées), se trouvent en tout cas au sommet de la Ligue 1 avant de recevoir Marseille samedi prochain. ASSE-OM, ça fleure bon également le foot de l'Hexagone des seventies. LE FLOP : Auxerre On pourrait évidemment continuer à pointer les déboires lyonnais et la piteuse 19e place occupée par l'OL mais n'oublions pas l'AJ Auxerre. Troisième la saison dernière derrière l'OM, le club cher à Guy Roux a visiblement du mal à supporter ce statut. La formation de Jean Fernandez a été tenue en échec sur sa pelouse samedi par Nancy (2-2) alors qu'elle avait fait le plus dur pour tuer le match (voir la Stat). La frustration de Roy Contout, au micro de RTL, était bien légitime: "C'est vrai que la presse et les gens se posent des questions sur notre secteur offensif et des joueurs comme Jelen et Le Tallec. On a répondu présent là-dessus, on est bien rentré dans le match et on a marqué deux buts, c'est le gros point positif de la soirée. Malheureusement, on se fait remonter deux buts, c'est désolant et ça commence à bien faire. J'espère que ça va s'arrêter dans les prochains matches car l'année dernière on n'avait pas ce genre de problèmes. On n'a pas changé la défense alors je ne vois pas pourquoi ça nous arrive maintenant." On se demande bien en effet pourquoi. Auteur de leur cinquième nul en championnat, les Bourguignons n'ont toujours pas gagné depuis le début de la saison et comptent autant de points que l'OL et Lens. LA PHRASE : "Les Stéphanois, eux, ils la jouent sur la Playstation ", de Jean-Michel Aulas. Samedi soir, Stade de Gerland. Il est près de minuit quand Jean-Michel Aulas se poste au bord de la tribune des Bad Gones, micro à la main, s'adressant aux quelques 2 000 supporters lyonnais encore présents dans l'enceinte lyonnaise, réclamant la démission de Claude Puel. Pour tenter de calmer leur colère, après la défaite concédée devant l'ASSE (0-1, 7e j.), le patron de l'OL lâche une formule que les Stéphanois apprécieront: "Nous avons une équipe à la mentalité irréprochable. Nous jouons en Ligue des champions mercredi (en Israël contre Hapoel Tel-Aviv) et nous devons nous qualifier pour la deuxième phase. Nous avons perdu contre Saint-Étienne pour la première fois depuis seize ans. Nous jouons en Ligue des Champions alors que les Stéphanois, eux, ils la jouent sur la Playstation". LE JOUEUR : Marama Vahirua (Nancy) Il n'avait plus pagayé en championnat depuis plus de sept mois glaçant à l'époque le Paris Saint-Germain en plein hiver. Samedi à Auxerre, Marama Vahirua, arrivé à Nancy cet été, a retrouvé les chemins des filets en Ligue 1 en égalisant face à l'AJA (2-2). Le dernier but du Tahitien en Ligue 1 remontait au 6 février dernier au Parc des Princes (sur pénalty) quand Lorient s'était imposé devant le PSG (3-0). LA STAT : 56 C'est le nombre de secondes nécessaires à Dennis Oliech pour ouvrir le score samedi lors d'Auxerre-Nancy. L'attaquant de l'AJA, qui a inscrit à cette occasion le but le plus rapide depuis le début de saison en Ligue 1, a récidivé quelques minutes plus tard (2-0, 12e). Hélas pour l'attaquant kényan, auteur de son quatrième doublé dans l'élite, les Auxerrois ont été rejoints avant la pause sur ces buts de Cuvillier (17e) et Vahirua (2-2, 36e). Les hommes de Jean Fernandez n'ont toujours pas gagné après sept journées. LE SONDAGE C'est presque un plébiscite. La victoire de Saint-Etienne à Lyon est pour vous l'information de cette 7e journée de Ligue 1 avec 72% de votes en faveur du succès historique des Verts chez l'ennemi. Derrière, l'OM, de retour à un niveau acceptable après avoir battu Sochaux, ne recueille que 9%, devançant de peu la victoire du PSG à Lens (8%) et celles de Rennes à Nice (5%) et de Brest à domicile devant Valenciennes. Ferment la marche de ce sondage, le premier succès avec 4% et la septième défaite d'Arles-Avignon en terre montpelliéraine (1-3).