La 6e journée au banc d'essai

  • A
  • A
La 6e journée au banc d'essai
Partagez sur :

Loin des affres du XV de France en Nouvelle-Zélande, le Top 14 s'est poursuivi ce week-end avec une 6e journée marquée par la prise de pouvoir du Stade Toulousain, tombeur de Clermont (22-9), alors que Montpellier et Biarritz ont obtenu leur premier succès de la saison. Côté joueurs, si Julien Dupuy a brillé avec le Stade Français, le Toulonnais Olivier Missoup et l'Héraultais Rémy Martin sont au coeur de la polémique.

Loin des affres du XV de France en Nouvelle-Zélande, le Top 14 s'est poursuivi ce week-end avec une 6e journée marquée par la prise de pouvoir du Stade Toulousain, tombeur de Clermont (22-9), alors que Montpellier et Biarritz ont obtenu leur premier succès de la saison. Côté joueurs, si Julien Dupuy a brillé avec le Stade Français, le Toulonnais Olivier Missoup et l'Héraultais Rémy Martin sont au coeur de la polémique. DANS LE VESTIAIRE DE... : Toulouse Champion de France en titre, le Stade Toulousain a assumé son statut, samedi au Stadium, en s'imposant avec la manière face à Clermont (22-9), invaincu depuis le début de la saison. Auteur d'un match plein, le club haut-garonnais a inscrit trois essais, par l'intermédiaire de Yann David (4e), Timocei Matanavou (39e) et Clément Poitrenaud (50e), qui lui ont permis de décrocher le point de bonus offensif et de s'installer seul en tête du classement avec un point d'avance sur le Castres Olympique et deux sur les Auvergnats. "On savait qu'il fallait tenir la maison en bon ordre et que l'absence des internationaux n'était pas une excuse. Nous nous sommes fixés un challenge après le match à Bayonne (défaite 13-18 lors de la 1ère journée). Et pour tous nos jeunes, c'était un formidable challenge. Je tiens d'ailleurs à renvoyer l'ascenseur à notre formation parfois décriée. C'est la preuve que le travail réalisé par Michel Marfaing et Jean-Michel Giraud n'est pas si mauvais que ça", a confié à La Dépêche du Midi, un Yannick Bru heureux de l'apport des jeunes pousses toulousaines (Yassine Boutemane, Russlan Boukerou, Gillian Galan, Nicolas Bézy), qui se voient offrir du temps de jeu en l'absence des internationaux. L'entraîneur des avants Rouge et Noir a aussi tenu à saluer dans les colonnes du quotidien régional l'état d'esprit de Yannick Nyanga, capitaine en l'absence de Thierry Dusautoir et qui est revenu à son meilleur niveau: "Il a su fédérer autour de lui, il met une super ambiance dans le vestiaire". Auteur d'une pénalité et de deux transformations, mais aussi décisif sur les essais de Matanavou et Poitrenaud, Luke McAlister a de nouveau été crédité d'un bon match. S'il reconnaît l'apport de l'ouvreur néo-zélandais, celui qui pourrait intégrer le staff du XV de France à l'issue de la Coupe du monde réfute l'idée que le Stade Toulousain soit trop dépendant des performances de sa nouvelle star: "On ne peut pas résumer notre jeu à Luke McAlister. C'est bien évidemment un joueur de classe mondiale, un vrai plus pour nous mais autour de lui, tout le monde s'investit totalement". Un investissement dont a fait les frais Clermont ce week-end et qui devrait faire souffrir plus d'une équipe cette saison. LE JOUEUR : Julien Dupuy Suspendu six mois lors de la saison 2009-2010 à la suite d'une fourchette sur l'Irlandais Stephen Ferris et auteur d'un exercice précédent médiocre, à l'image de son club, Julien Dupuy retrouve peu à peu la forme avec le Stade Français. Titulaire face à Brive samedi à Charléty, à la place de Byron Kelleher, le demi de mêlée, qui avait récupéré le brassard de capitaine pour l'occasion, a inscrit tous les points de la victoire parisienne (28-17) en marquant un essai, une transformation et sept pénalités. Une performance qui permet aux hommes de Michael Cheika d'occuper la septième place avec le même nombre de points que Toulon et le Racing, classés 5e et 6e. LA PHRASE : "Ces propos sont complètement inventés", de Rémy Martin (troisième ligne de Montpellier), dans les colonnes de Midi Olympique L'affaire a fait grand bruit. Samedi soir à l'issue de la victoire de Montpellier face à Toulon (19-6), le troisième ligne du RCT, Olivier Missoup, s'en est pris physiquement à celui de Montpellier, Rémy Martin, lors du traditionnel pot d'après-match. A tel point que ce dernier, qui s'est retrouvé à terre à la suite d'un coup de poing, a dû recevoir des soins. Selon Var-Matin, des propos racistes tenus durant tout le match par l'ancien international tricolore auraient déclenché la colère de son ancien coéquipier sous les couleurs du Stade Français. Dans la foulée, Rémy Martin a tenu à réagir dans les colonnes de Midi Olympique et évoqué son intention de porter plainte: "C'est trop facile et cela ne peut excuser son comportement. Il ne faut pas inverser les rôles, l'accusation est beaucoup trop grave. Je n'ai à aucun moment insulté Olivier Missoup. S'il compte vraiment tenir de telles accusations à mon encontre, j'attends de voir comment il va le prouver (...) C'est affligeant. Ces propos sont complètement inventés". Dernier épisode à cette histoire peu glorieuse, le RCT a démenti, par le biais d'un communiqué, le fait que Martin ait tenu des propos racistes. En revanche, le club a indiqué que son joueur avait "été victime d'agressions caractérisées durant tout le match de la part du joueur de Montpellier Rémy Martin", qui, "à la fin du match, a continué à avoir une attitude dédaigneuse et provocante envers Olivier Missoup et d'autres joueurs du RCT qui peuvent en témoigner". Reste désormais à savoir quelles suites la commission de discipline de la Ligue nationale de rugby va donner à cette affaire. LA STAT : 1 Opposés à Toulon et Bordeaux-Bègles ce week-end, Montpellier et Biarritz, respectivement demi-finaliste et barragiste du Top 14 au printemps dernier, ont décroché leur premier succès de la saison. Les Héraultais ont su se ressaisir pour l'emporter à domicile face à un RCT inoffensif (19-6), alors que le BO s'est imposé sur la pelouse du promu girondin (13-11). Des performances pas vraiment convaincantes mais qui ont permis à ces deux grosses écuries de débloquer leur compteur et de laisser la place de lanterne rouge au LOU, battu sur son terrain par Castres (18-16).