La 3e journée au crible

  • A
  • A
La 3e journée au crible
Partagez sur :

Montpellier qui cartonne Rennes (4-0) et qui prend pour la première fois les commandes de la Ligue 1, Dijon qui remporte son premier succès en Ligue 1 face à Lorient (2-0) ou encore Marseille qui ne gagne toujours pas, cette troisième levée du championnat de France a été marquante. On notera également la très bonne prestation de Pedretti lors du succès lillois à Caen (2-1) et quelques histoires de mains.

Montpellier qui cartonne Rennes (4-0) et qui prend pour la première fois les commandes de la Ligue 1, Dijon qui remporte son premier succès en Ligue 1 face à Lorient (2-0) ou encore Marseille qui ne gagne toujours pas, cette troisième levée du championnat de France a été marquante. On notera également la très bonne prestation de Pedretti lors du succès lillois à Caen (2-1) et quelques histoires de mains. LE TOP : Montpellier Un carton dans l'une des affiches de la journée face à Rennes (4-0), un troisième succès de rang, la première place du championnat de Ligue 1 pour la première fois de son histoire, Montpellier réalise un début de saison en fanfare. Après le champion de France lillois, les Rennais ont donc coulé face aux Héraultais qui ont su imprimer le rythme de la rencontre et mettre le feu à une défense bretonne totalement déboussolée. Belhanda sur penalty (31e) puis Dernis (52e) et enfin Camara d'un doublé (72e et 86e) ont donné du lustre à ce succès plus que logique. Et si René Girard a assuré que cette place de leader n'était qu'anecdotique, elle valide néanmoins tout le travail effectué en amont et confirme tous les bienfaits de la stabilité. Loin d'une fin de saison morose (2 succès lors des 14 derniers matches), Montpellier a retrouvé toutes les vertus qui en avaient fait l'une des feu-follets de la saison 2009-2010. LE FLOP : L'arbitrage Une fois n'est pas coutume, l'arbitrage vient sur le devant de la scène dans le flop de la journée. La décision des mains dans la surface tient une nouvelle fois le haut du pavé. La main de Ducourtioux qui semblait se défendre entraîne un penalty pour le PSG qui s'impose 2-1 contre Valenciennes, en revanche celle du Stéphanois Mignot au Vélodrome face à Marseille ne l'est pas (0-0). Au-delà de ces interprétations, c'est surtout à Nice que l'on retrouve l'erreur majuscule de cette 3e journée avec un but refusé à Mounier pour une position de hors-jeu de Mouloungui qui ne l'était pas et qui en plus ne touche pas le ballon sur l'action à cinq minutes du terme de la rencontre face à Toulouse (1-1). Sur le coup Laurent Duhamel s'est donc trompé. Dans la foulée, Toulouse égalise tandis que Nice manque un penalty pendant les arrêts de jeu... LA STAT : 1 Une claque à domicile face à Rennes (1-5), un revers à Toulouse (0-2) et voilà Dijon qui a enfin ouvert son compteur victoire en Ligue 1. Les Bourguignons n'ont pourtant pas eu la partie facile contre Lorient. Si Thil a frappé d'entrée (3e), ce qui n'est pas négligeable, l'équipe dirigée par Patrice Carteron a évolué à dix dès la 42e minute de jeu suite à l'expulsion d'Abdoulaye Meïté. Un désavantage numérique qui a permis aux Merlus d'exister. Malgré plusieurs occasions adverses, les coéquipiers de Sankharé n'ont rien lâché, ils se sont révoltés et ont fini par doubler la mise par Jovial (88e). Un succès important pour des Dijonnais qui quittent la dernière place. LE JOUEUR : Benoît Pedretti Lille a débloqué son compteur victoire samedi à Caen (2-1). Le champion de France peut remercier Benoît Pedretti qui a réalisé à cette occasion sa première grosse performance avec son nouveau club. L'ancien Auxerrois a en effet inscrit le premier but sur un service de Hazard, il a également prouvé qu'il était totalement au fait du jeu lillois en orientant parfaitement le jeu, n'hésitant pas à alterner jeu court et jeu long avec notamment quelques ouvertures en profondeur pour Sow qui devrait rapidement en profiter. Enfin, il est également sur le coup du but de la victoire en fin de match puisque c'est lui qui décale Obraniak lequel servira Debuchy. Une prestation pleine de promesses qui devrait largement permettre à Pedretti de gagner en confiance. LA PHRASE : "Pour une équipe qui joue le titre, on est mal embarqués", de Jérémy Morel La rencontre entre Marseille et Saint-Etienne (0-0), dimanche en clôture de la 3e journée de Ligue 1 a incontestablement été celle des petites phrases. Ainsi, le : « Tu passeras le bonjour à ton papa » de Christophe Galtier à l'attention de Jordan Ayew qui allait entrer en jeu à la 67e minute méritait sa place. Mais l'analyse de Jérémy Morel a finalement retenu toute notre attention. En expliquant au micro de Canal + : "Avec une équipe de Saint-Etienne bien en place, on n'a pas su créer assez de mouvement, il faudra vite régler tout ça. En attendant, pour une équipe qui joue le titre, on est mal embarqués", il fait preuve d'une franchise presque inhabituelle. LE SONDAGE : Vous avez une nouvelle fois été très nombreux à voter et c'est la prise de pouvoir de Montpellier après son carton devant Rennes (28%) qui a principalement retenu votre attention. Le troisième match nul consécutif de l'OM, face à Saint-Etienne (0-0) suit toutefois de très près avec 26% des suffrages devant la première victoire du Paris Saint-Germain, contre Valenciennes (2-1) avec 15%, le succès de Dijon face à Lorient (2-0), son premier dans l'élite, avec 13%, et Lille enfin lancé, après sa victoire à Caen (2-1), qui récolte également 13%. En revanche, le match nul concédé par Lyon à Brest (1-1) ne vous a guère emballé (5%).