La 35e journée au crible

  • A
  • A
La 35e journée au crible
Partagez sur :

Alors que la Ligue 1 s'approche à grands pas de son épilogue, Lille est le grand vainqueur de cette 35e journée. Avec leur victoire face à Saint-Etienne (2-1), les Lillois se rapprochent en effet du titre, en gardant quatre points d'avance sur l'OM, qui a disposé de Brest (3-0). De son côté, Lyon a lourdement chuté à Auxerre (0-4), tandis que Sochaux continue son bonhomme de chemin vers l'Europe, après son succès face à Monaco (3-0). Enfin, Lens bat Bordeaux et espère encore.

Alors que la Ligue 1 s'approche à grands pas de son épilogue, Lille est le grand vainqueur de cette 35e journée. Avec leur victoire face à Saint-Etienne (2-1), les Lillois se rapprochent en effet du titre, en gardant quatre points d'avance sur l'OM, qui a disposé de Brest (3-0). De son côté, Lyon a lourdement chuté à Auxerre (0-4), tandis que Sochaux continue son bonhomme de chemin vers l'Europe, après son succès face à Monaco (3-0). Enfin, Lens bat Bordeaux et espère encore. LE TOP : Lille En déplacement à Saint-Etienne, Lille a fait un grand pas vers le titre, mardi, en arrachant la victoire (2-1). Grâce à un grand Landreau dans le but, et à deux réalisations signées De Melo et Mavuba, les Nordistes conservent en effet quatre points d'avance sur l'OM, à trois journées de la fin. "Maintenant qu'on a obtenu ce qu'on voulait, à savoir la troisième place minimum, on aimerait s'assurer l'accès direct en C1. On a aussi une ambition, celle d'être champion de France. Mais n'allons pas trop vite. Mathématiquement, rien n'est joué", expliquait Rudi Garcia mardi soir, son voeu ayant été exaucé puisque la défaite de Lyon à Auxerre (4-0) envoie les Dogues directement en Ligue des champions. Un coach ému par l'hommage rendu à son équipe par le stade Geoffroy-Guichard, à la fin du match. "Je sais où je suis, le public stéphanois est formidable. Eden (Hazard) a été ovationné, puis ce fut au tour de toute mon équipe. C'est fabuleux !", sourit l'ancien Stéphanois, désormais tourné vers la finale de la Coupe de France samedi face au PSG. LE FLOP: Lyon L'occasion était peut-être trop belle. Alors qu'ils pouvaient repousser le Paris Saint-Germain à quatre points dans l'optique de la Ligue des champions, les Lyonnais se sont complètement écroulés, à Auxerre (0-4). Absents dans le jeu, les hommes de Claude Puel laissent également filer l'OM et sa deuxième place directement qualificative pour la C1. "On a fait un match similaire à celui de Toulouse. On n'a pas su prendre la rencontre par le bon bout, créer des décalages et avoir la maîtrise du jeu comme nous l'avions fait contre Marseille. On est restés trop approximatifs et on s'est fragilisés très vite avec ce premier but casquette et l'expulsion de Dejan (Lovren). On arrive à se lâcher à la maison, il faut que l'on y arrive aussi à l'extérieur, explique le coach rhodanien sur le site officiel du club. C'est ce qu'il faudra faire à Brest. On à montré plusieurs visages ces derniers temps. On a encore notre destin entre nos mains". Le sien semble en tout cas scellé... LE JOUEUR : M'Baye Niang Il n'a que 16 ans, mais M'Baye Niang tient pour le moment son équipe sur ses épaules. Déjà buteur samedi dernier face à Lens (1-1), le jeune attaquant a récidivé, mercredi, en égalisant face à Rennes (1-1). Deux précieux points glanés qui permettent aux Caennais de rester au-dessus de la ligne de flottaison. "Ça fait du bien au moral de revenir comme ça, explique Romain Inez au micro de Sport +. Il fallait réparer ces erreurs, c'est ce que le coach nous a dit. On sait qu'on a un gros match dimanche contre Montpellier. Il va falloir se reposer et battre Montpellier". Les défenseurs héraultais savent qui surveiller... LA STAT : 17 Si certains s'étonnent de la place des Sochaliens, sixièmes du classement, ce rang ne doit rien au hasard. Avec 17 points glanés depuis le mois d'avril, Sochaux est en effet la meilleure équipe du Championnat sur cette période. Et les partenaires de Marvin Martin, auteur au passage de sa 16e passe décisive, ont cette fois corrigé Monaco (3-0) et sont désormais à un point de Rennes, et de sa cinquième place. "Je suis content, je viens de réussir ma seizième passe décisive, mais je ne pense pas encore au record de Jérôme Rothen (18, ndlr). Je ne me prends pas la tête avec ça car la priorité, c'est l'équipe. Il nous faut encore travailler. Pour le moment, on prend du plaisir, c'est le plus important", explique le petit milieu, au micro de Foot +. LA PHRASE : "Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir" De Hamdi Kasraoui, gardien de Lens, au micro de Sport + Malgré sa victoire face à Bordeaux (1-0), Lens est pratiquement déjà condamné à Ligue 2, puisque les Nordistes pointent encore à six points de Monaco, à trois journées de la fin. Au coup de sifflet final, Hamdi Kasraoui, auteur d'un arrêt sur penalty, voulait toujours y croire, lui qui a supplé Vedran Runje, auteur d'une grosse bourde à Caen. "Nous étions déterminés pour jouer et gagner ce match, je dis "hamdoullah" (merci Dieu), cette victoire, c'est d'abord pour notre honneur et pour celui du public. On ne mérite pas cette situation, franchement, donc ça fait forcément du bien. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. On a tout oublié ce soir, le contexte, la tension et on a joué pour gagner. Le public a eu raison de réagir comme ça (les supporters lensois ont lancé des fumigènes sur la pelouse de Bollaert ce mercredi soir, ndlr), il a toujours été présent cette saison derrière nous et il a le droit de montrer son mécontentement. Sur le penalty, j'ai eu un pressentiment, mais c'est aussi grâce à Dieu". LE SONDAGE La déroute lyonnaise à Auxerre fait presque l'unanimité. Avec 54% de vos votes, elle obtient en tout cas la majorité absolue, loin devant la victoire de Lille à Saint-Etienne (2-1), pourtant quasiment synonyme de titre pour le LOSC (24%). Derrière, le nul de Paris face à Nancy (7%), le large succès de Sochaux sur Monaco (6%) et celui de Lens sur Bordeaux (6%), qui ne fait qu'entretenir un infime espoir de maintien pour les Sang et Or, se partagent des miettes, devant la mauvaise série de Rennes qui se poursuit (4%).