La 34e journée au crible

  • A
  • A
La 34e journée au crible
Partagez sur :

A quatre journées du terme de la saison, le championnat de France est encore loin d'avoir livré son verdict, même si les enseignements ont été nombreux ce week-end. Vainqueur de l'OM dimanche soir (3-2), l'OL s'est relancé dans la course à la troisième place et a permis à Lille de se rapprocher encore un peu plus du titre, alors que la déroute de Bordeaux face à Sochaux (0-4) a été fatale à Jean Tigana.

A quatre journées du terme de la saison, le championnat de France est encore loin d'avoir livré son verdict, même si les enseignements ont été nombreux ce week-end. Vainqueur de l'OM dimanche soir (3-2), l'OL s'est relancé dans la course à la troisième place et a permis à Lille de se rapprocher encore un peu plus du titre, alors que la déroute de Bordeaux face à Sochaux (0-4) a été fatale à Jean Tigana. LE TOP : Lyon Certes la manière ne fut pas forcément au rendez-vous pour l'Olympique Lyonnais face à Marseille dimanche soir en clôture de la 34e journée de Ligue 1. Dominés dans le jeu, les Rhodaniens ont cependant su arracher au courage un précieux succès qui leur permet de remonter sur le podium aux dépens du PSG, tenu en échec la veille à Monaco (1-1), et donc de rester plus que jamais en course pour une qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. Le but refusé injustement à Loïc Rémy, pour une main inexistante d'André Ayew dans la surface (11e) alors que le score était encore vierge, aurait aussi pu tout changer dans cette rencontre et mettre l'OM sur de bons rails. Mais, à l'inverse, Lisandro sur penalty (25e), puis Delgado (69e) ont donné un avantage que l'on croyait définitif pour les Gones. C'était sans compter sur la réaction d'orgueil des Phocéens, revenus à égalité grâce à Lucho (70e) et Rémy (78e). Heureusement pour l'OL, Cris s'est transformé en buteur pour redonner l'avantage aux siens et leur permettre de décrocher trois points ô combien précieux. Si la maîtrise n'est pas encore tout à fait là, un état d'esprit conquérant est au moins revenu du côté de Gerland. LE FLOP : Rennes Le spectre d'une fin de saison calamiteuse pointe de nouveau son nez du côté de La Piverdière. Avec aucune victoire lors de ses huit derniers matches de l'exercice précédent, le Stade Rennais avait manqué l'Europe, le cauchemar semble se répéter pour les Bretons. Longtemps en course pour le podium, les hommes de Frédéric Antonetti pointent à quatre journées du terme de la saison à la cinquième place à cinq points du quatrième, le PSG. Sans victoire depuis sept matches (trois nuls, quatre défaites), les Rouge et Noir ont encore pris l'eau dimanche à Valenciennes (0-2), sans réussir à esquisser la moindre réaction. Refusant de donner des explications à cette nouvelle désillusion pour éviter de "se chercher des excuses", Frédéric Antonetti a une solution: "Se réfugier dans le travail, ça a toujours un bon remède dans les périodes difficiles". LE JOUEUR : Brown Ideye A l'image de son équipe, le FC Sochaux, il ne fait pas de bruit mais est diablement efficace. Si les Lionceaux ont une nouvelle fois su faire preuve d'une grande force collective pour étriller Bordeaux samedi au Stade Chaban-Delmas (4-0), Brown Ideye a été l'un des grands artisans de ce succès en inscrivant un doublé. Arrivé un peu sur la pointe des pieds en janvier 2010, le Nigérian a eu besoin d'une demi-saison pour prendre ses marques avant de se révéler lors de l'actuel exercice. Auteur de 13 buts en 31 matches, le jeune joueur de 22 ans, passé par Neuchâtel Xamax, est, grâce à sa vitesse et sa qualité de jeu en profondeur, le parfait complément de Modibo Maïga, lui aussi auteur de 13 réalisations depuis le coup d'envoi du championnat 2010-2011. Un duo d'attaquants efficace qui se régale des caviars offerts par leurs milieux de terrain Marvin Martin, auteur de 15 passes décisives cette saison, et Ryad Boudebouz. Il n'en fallait pas plus au FC Sochaux, sixième au classement, pour être l'une des révélations de la saison. LA STAT : 1 Comme le nombre de tirs cadrés d'Auxerre samedi face à Montpellier au Stade de l'Abbé-Deschamps. Il fut l'ouvre de Roy Contout à la 79e minute de jeu à la suite d'un mauvais dégagement de la défense montpelliéraine. Un bien piètre bilan mais qui a suffi aux Bourguignons pour s'imposer par la plus petite des marges et faire un grand pas vers le maintien. Désormais 13e avec 42 points, l'AJA a en effet pris ses distances avec la zone rouge. Le premier relégable, Nancy, est à quatre longueurs. Une bonne nouvelle pour l'entraîneur Jean Fernandez, qui devrait quitter le club icaunais cet été (pour entraîner Bordeaux ?) avec la satisfaction du devoir accompli. LA PHRASE : "J'arrête mon parcours au sein des Girondins de Bordeaux" De Jean Tigana, entraîneur de Bordeaux, en conférence de presse. La déroute subie à domicile face à Sochaux (0-4) a été celle de trop. De retour au Haillan cet été avec la lourde tâche de succéder à Laurent Blanc sur le banc girondin, Jean Tigana a connu une saison galère au cours de laquelle il n'a jamais vraiment semblé trouver les mots et les solutions pour relancer une équipe en déliquescence. Les réactions extrêmes des supporters bordelais l'ont poussé à claquer la porte de son club de coeur et finir ainsi en queue de poisson sa carrière d'entraîneur, lui qui avait annoncé, à 55 ans, vouloir prendre sa retraite après cette ultime expérience, pour le moins amère. "C'est une soirée désastreuse pour le club et pour moi. Ma fille s'est fait agresser verbalement dans les tribunes. Elle a déjà des problèmes à l'école. J'ai donc pris ma décision: j'arrête mon parcours au sein des Girondins de Bordeaux. Les gens pensent que le problème, c'est Jean Tigana. Ils en arrivent à agresser une fille de 16 ans. Je trouve cela dramatique. Pour moi, le football ce n'est pas cela. Bonsoir. C'était la dernière conférence de presse que je vous donnais". Mis devant le fait accompli, le président aquitain Jean-Louis Triaud, qui avait réussi en février dernier à retenir son entraîneur, s'est tourné vers Eric Bédouet, l'entraîneur-adjoint chargé de la préparation physique, pour assurer l'intérim jusqu'à la fin de la saison. Il sera secondé par Philippe Lucas, entraîneur des U19, qui jouera le rôle d'adjoint, et Lilian Laslandes, qui "s'occupera spécifiquement des attaquants bordelais jusqu'à la fin de la saison". LE SONDAGE Pour 36 % d'entre vous, l'information principale de cette 34e journée est Lille qui se rapproche du titre grâce à son succès face à Nancy (1-0). Mais vous êtes aussi 29 % à penser que le fait le plus marquant est le succès de Lyon face à l'OM (3-2), qui permet aux Gones de se replacer dans la course à la Ligue des champions. La déroute de Bordeaux face à Sochaux (0-4), fatale à Jean Tigana, ne vous a également pas laissé insensible (24 %), contrairement à la défaite de Rennes à Valenciennes (0-2), le nul décevant du PSG à Monaco (1-1), tous deux crédités de 4 %, et le maintien quasiment acquis d'Auxerre (3 %).