La 32e journée au crible

  • A
  • A
La 32e journée au crible
Partagez sur :

Du faux pas du leader lillois à Lorient malgré la prestation d'un Landreau des grands soirs (1-1), au sixième match consécutif sans victoire de Rennes (à Monaco 0-1) en passant par le match nul concédé par le PSG à Brest (2-2) ou encore celui de Caen face à Toulouse avec un penalty très contesté par les Normands, retrouvez tous les faits marquants de la 32e journée de Ligue 1. En attendant Lyon-Montpellier et OM-Nice.

Du faux pas du leader lillois à Lorient malgré la prestation d'un Landreau des grands soirs (1-1), au sixième match consécutif sans victoire de Rennes (à Monaco 0-1) en passant par le match nul concédé par le PSG à Brest (2-2) ou encore celui de Caen face à Toulouse avec un penalty très contesté par les Normands, retrouvez tous les faits marquants de la 32e journée de Ligue 1. En attendant Lyon-Montpellier et OM-Nice. LE TOP : Bordeaux Les Girondins de Bordeaux ont évidemment vu d'un bon oeil le succès de Marseille en finale de la Coupe de la Ligue comme la finale Lille-PSG en Coupe de France d'ailleurs. Car en l'état actuel des choses, ces données font que la sixième place du championnat devrait offrir un billet pour la Ligue Europa ! En recevant Saint-Etienne, 6e avant la 32e journée, les Bordelais avaient donc une idée en tête qu'ils ont réussi à traduire sur le terrain en venant à bout des Stéphanois grâce à deux buts signés Plasil et Diabaté. Du coup, ce sont les Aquitains qui pointent à la 6e place grâce à une meilleure différence de buts que Saint-Etienne et Lorient. Maintenant qu'on est sauvé, l'objectif est la 6e place. C'est important pour le club, a confirmé un Jean Tigana dont les choix (il a notamment écarté Ciani et Planus) se sont avérés payants. LE FLOP : Rennes Les semaines se suivent et se ressemblent pour le Stade Rennais qui n'en finit pas de décevoir. Les Bretons ont enchainé un sixième match de rang sans la moindre victoire ce dimanche à Monaco (0-1). Les joueurs de la Principauté ayant fait la différence par un but de Welcome. Frédéric Antonetti avait mis la pression sur ses joueurs tout au long de la semaine, prônant un retour aux choses simples. Repartir depuis les bases afin de retrouver la ligne directrice d'un jeu qui ne tourne plus rond. Cela n'a pas fonctionné et pour les Rennais, avec seulement deux points de pris sur 18 possibles, la catastrophe s'approche à grands pas. Sans tomber dans le défaitisme, la réalité parle d'elle-même puisque les Bretons sont passés de premiers ex-aequo à cinquièmes du championnat à trois longueurs de Lyonnais qui joueront mercredi prochain à domicile contre Montpellier. Aujourd'hui, à six journées de la fin de la saison, le besoin de points n'est jamais apparu aussi urgent. LE JOUEUR : Landreau Lille, leader avant cette 32e journée, a perdu gros ce dimanche à Lorient (1-1). Un point, un surplace qui se confirme et l'Olympique de Marseille qui se rapproche à grands pas avec la possibilité de passer en tête mercredi en cas de succès face à Nice. Mais en y regardant de plus près, le point pris au Moustoir n'est pas si mauvais. Car les Merlus ont réalisé une prestation de grande qualité et sans un Mickael Landreau de gala, les Dogues seraient repartis à Lille bredouilles ! Ce match, nous aurions pu le perdre si Micka n'avait pas effectué autant d'arrêts décisifs en première période, reconnaît d'ailleurs Rudi Garcia sur le site du club. Un propos confirmé par Pierre-Alain Frau : On a fait face à une grosse équipe bretonne qui aurait pu gagner sans un match énorme de la part de Micka Landreau. De fait, sauvé par son poteau (12e), il a ensuite écoeuré les attaquants adverses jusqu'à ce but de Gameiro. LA STAT : 44 La 6e place revêt désormais un attrait tout particulier. Elle est pour l'heure, et provisoirement, puisque toutes les équipes n'ont pas encore joué, détenue par Bordeaux (+5 en différence de buts) qui compte 44 points, tout comme Lorient (+2) et Saint-Etienne (+1). A ces trois formations, il convient d'ajouter Sochaux et Montpellier, tous deux 43 points, avec un match de plus à disputer mercredi prochain à Lyon pour les hommes de Girard. On pourrait quasiment remonter jusqu'à Brest (40 points) pour les candidats à cette 6e place même si cela paraît plus complexe. Quoiqu'il en soit, cela fait au moins cinq candidats pour seulement un élu. LA PHRASE : L'arbitre n'a pas sifflé (Alexis Thébaux, gardien de Caen) Les Caennais l'ont mauvaise. Et il y a de quoi. Alors qu'ils menaient au score dimanche face à Toulouse, ils ont concédé un penalty pour une faute de Heurtaux sur Braaten. Jusque-là, rien à redire. En revanche, l'attitude de Nicolas Rainville, l'arbitre de la rencontre, est plus contestable dans l'exécution de la sanction. Il demande en même temps aux Caennais de ne pas entrer dans la surface, semble faire un petit signe à Sissoko de frapper tout en tournant à moitié le dos au but. Le Toulousain s'exécute alors que Thébaux reste les bras ballants, manifestement pas prêt. Le gardien explique la suite sur le site officiel du club: "L'arbitre n'a pas sifflé. Il court derrière Sissoko en lui disant "Attendez, attendez". Donc moi, je ne la joue pas. (...) C'est scandaleux. Encore une erreur d'arbitrage, ça commence à faire beaucoup." Nicolas Rainville a validé le but et Toulouse obtenu le point du match nul. LE SONDAGE Le 3e match sans victoire de Lillois tenus en échec à Lorient a retenu votre attention puisque cette proposition recueille 41% des suffrages et devance la bonne opération de l'OM et de l'OL qui ne joueront que mercredi (32%). Le reste des propositions sont loin de vous avoir convaincus puisque le succès de Bordeaux sur Saint-Etienne ne compte que 10% des voix tandis que la défaite de Rennes à Monaco, le match nul du PSG à Brest et l'incapacité pour Nancy de disposer d'Arles-Avignon ferment la marche avec 6% et 5%.