La 2e journée au crible

  • A
  • A
La 2e journée au crible
Partagez sur :

Toulouse au sommet, Lille en bas de tableau, le championnat de France a débuté comme la saison passée, sens dessus dessous. Deux hommes sont néanmoins sortis du lot à l'occasion de la 2e levée de L1: le gardien ajaccien Guillermo Ochoa, qui a écoeuré l'OL, et le Marseillais Loïc Rémy, qui n'en finit plus de marquer. L'OM pourtant n'a toujours pas gagné et Alou Diarra s'en agace.

Toulouse au sommet, Lille en bas de tableau, le championnat de France a débuté comme la saison passée, sens dessus dessous. Deux hommes sont néanmoins sortis du lot à l'occasion de la 2e levée de L1: le gardien ajaccien Guillermo Ochoa, qui a écoeuré l'OL, et le Marseillais Loïc Rémy, qui n'en finit plus de marquer. L'OM pourtant n'a toujours pas gagné et Alou Diarra s'en agace. LE FLOP : Lille Un point en deux journées, après un déplacement à Nancy et la réception de Montpellier, le champion lillois a bien mal engagé la défense de son titre. Malgré le soutien du public du Stadium Nord, dimanche, les Dogues se sont laissés surprendre par les Pailladins alors qu'ils avaient la maîtrise des débats (0-1). "Si on joue ce match dix fois, on le gagne neuf fois", dixit Rudi Garcia à l'issue de la rencontre. A l'image de Pedretti, l'une des recrues phares de l'été, le Losc se cherche mais le rodage est plutôt prometteur. "On est dans le vrai, insiste l'entraineur lillois, alors que Rio Mavuba, le capitaine, confie: "Une défaite encourageante, ça n'existe pas, mais là on a su produire du jeu." Une bonne base manifeste qu'il convient désormais d'exploiter sur un plan comptable. Si la concurrence a également piétiné ce week-end, le champion serait bien inspiré de faire le plein de points lors de la prochaine journée à Caen, l'un des quatre leaders de la L1 à l'heure qu'il est. La saison passée toutefois, Lille avait attendu la cinquième levée pour signer son premier succès en championnat. LE TOP : Toulouse L'an dernier déjà, Toulouse caracolait en tête de l'élite à pareille époque. Avec quatre victoires en quatre journées, les Haut-Garonnais avaient prolongé l'état de grâce jusqu'au terme du mois d'août, avant de glisser doucement de leur piédestal pour toucher le fond au niveau du 14e rang, et finalement échouer en huitième position. Tout aussi convaincant en ce début d'exercice 2011-2012, le TFC nouveau vient de prendre six points sur six aux dépens d'Ajaccio (0-2) et de Dijon (2-0). Deux promus certes, mais la manière incite à l'optimisme, comme la prestation d'un Umut Bulut buteur ce week-end et sur lequel Alain Casanova ne tarit pas d'éloges. "On se connaît depuis longtemps, on part sur de bonnes bases, et il va y avoir émulation", promet Pantxi Sirieix. En attendant, avec quatre buts marqués pour aucun encaissé, Toulouse trône déjà sur la L1. LA STAT : 7 Sept, comme le nombre de matches qu'a joué consécutivement Loïc Rémy en trouvant la faille. Série en cours. A l'échelle de la L1, on n'avait plus constaté une telle régularité depuis les huit buts en huit journées du Monégasque Shabani Nonda en 2003. Une efficacité qui n'a toutefois pas permis à l'OM de s'imposer à Auxerre ce week-end (2-2), après le match nul déjà concédé à domicile contre Sochaux (2-2). A noter que l'ancien Lyonnais a marqué de la tête ses cinq derniers buts en date, toutes compétitions confondues. "C'est une arme que j'ai en plus. Je ne le réalisais peut-être pas avant mais maintenant j'en suis pleinement conscient, nous confiait-il la semaine passée à Montpellier, au terme du match amical entre la France et le Chili. Je le travaille à l'entraînement et je me rends compte que c'est un véritable atout." LE JOUEUR : Guillermo Ochoa "Ochoa est un jeune gardien qui voulait découvrir l'Europe. Aujourd'hui, c'est l'Europe qui le découvre..." Ilan a sans doute trouvé la bonne formule sur l'antenne de Foot + après le match nul obtenu par Ajaccio à Lyon (1-1). Sans la pugnacité de Lisandro Lopez, l'ACA, qui a ouvert la marque par Sammaritano, aurait même pu l'emporter à Gerland. Une performance à mettre au crédit notamment de Guillermo Ochoa, le nouveau portier du club corse, étonnant de réussite face aux Gones. Une semaine après des débuts mitigés en L1 contre Toulouse, le gardien mexicain au style peu orthodoxe a longtemps tenu tête aux attaquants lyonnais, imposant du reste sa baraka tandis que ses montants repoussaient quatre des plus belles tentatives adverses. Véritable star au pays, ses premiers exploits ont déjà traversé l'Atlantique, relatés dans les tabloïds locaux. LA PHRASE : "Une faute professionnelle", d'Alou Diarra "Encore deux points de perdus", dixit Benoît Cheyrou. "Un résultat rageant", selon Didier Deschamps. Les Marseillais ont bien loupé le coche, dimanche à Auxerre. Pour la cinquième fois consécutive en L1, les Phocéens ont été tenus en échec sur un score de 2-2, mais la pilule est d'autant plus dure à avaler aujourd'hui que les vice-champions de France menaient 0-2 à la pause. "Pour moi, c'est une faute professionnelle, juge Alou Diarra. Le coach nous a dit qu'on n'avait pas le droit de dominer autant puis de chuter comme ça. On doit faire preuve de plus de maîtrise et de solidité. Ce n'est vraiment pas le début de saison qu'on pouvait imaginer..." LE SONDAGE : Le nouveau gâchis de l'OM à Auxerre (27%) et la victoire surprise de Montpellier à Lille (25%), voilà ce que vous retenez pour la majorité de la 2e journée de L1 jouée ce week-end. Le quatuor de tête composé de Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne et Caen (18%) est également marquant à vos yeux, comme le premier succès d'Evian-Thonon-Gaillard dans l'élite (17%). En revanche, le bon nul de Paris à Rennes et la relative contre-performance de Lyon devant Ajaccio n'ont que peu réuni vos suffrages.