La 26e journée au crible

  • A
  • A
La 26e journée au crible
Partagez sur :

Peu prolifique en buts (16), la 26e journée de Ligue 1 n'a pas pour autant été dénuée d'intérêts. Vainqueur sur la pelouse du tenant du titre, l'OM (2-1), Lille conforte ses ambitions, tout comme Rennes, revenu victorieux de Montpellier (0-1). De son côté, le PSG a été surpris à Auxerre (0-1).. Enfin, Lisandro, auteur d'un triplé face à Arles-Avignon (5-0), a retrouvé le sourire avec l'OL.

Peu prolifique en buts (16), la 26e journée de Ligue 1 n'a pas pour autant été dénuée d'intérêts. Vainqueur sur la pelouse du tenant du titre, l'OM (2-1), Lille conforte ses ambitions, tout comme Rennes, revenu victorieux de Montpellier (0-1). De son côté, le PSG a été surpris à Auxerre (0-1). Enfin, Lisandro, auteur d'un triplé face à Arles-Avignon (5-0), a retrouvé le sourire avec l'OL. LE TOP : Lille Si certains étaient encore sceptiques sur la capacité du Losc à lutter pour le titre de champion de France, les derniers doutes ont peut-être été levés ce week-end. Confrontés à un déplacement plus que périlleux dimanche soir au Vélodrome, en clôture de cette 26e journée, les Dogues ont parfaitement su répondre présent en s'imposant (2-1) face à l'OM, grâce à un superbe but de leur prodige Eden Hazard et une réalisation décisive en fin de match de Pierre-Alain Frau, qui confirme que Rudi Garcia peut également compter sur son banc pour les échéances à venir. Un succès face au champion sortant qui permet aux Lillois de conserver la tête du classement avec le même nombre de points que Rennes, vainqueur samedi à Montpellier. Lyon, qui a étrillé Arles-Avignon (5-0), et l'OM suivent à quatre points. Battu à Auxerre (0-1), le PSG occupe la cinquième place à cinq longueurs des deux leaders. LE FLOP : Les arbitres de Ligue 1 Réclamant plus de respect de la part des joueurs, entraîneurs et dirigeants de club, le Syndicat des arbitres de football d'élite (SAFE) avait décidé de frapper fort ce week-end en retardant d'un quart d'heure les coups d'envoi de cette 26e journée. Un coup médiatique auquel n'a pas cédé la Fédération française de football. En accord avec la Ligue de football professionnel, l'instance dirigeante du football français a refusé de céder à ce qu'elle a qualifié de chantage et a ordonné à la Direction nationale de l'arbitrage (DNA) de remplacer les dix arbitres prévus pour les rencontres du week-end par des arbitres du National, qui ont reçu des louanges de la plupart des acteurs de la Ligue 1 à l'issue des matches. Un coup très rude pour les arbitres de l'élite, qui, en plus de se voir reprocher leurs revendications financières, se retrouvent plus que jamais isolé au sein du football français, qui a su faire corps contre leur tentative de bras de fer. Une réunion aura lieu mercredi entre le SAFE et la FFF au Ministère des Sports, qui veut régler le conflit. Mais la tâche s'annonce particulièrement compliquée. LE JOUEUR : Lisandro Muet depuis le 19 décembre dernier en Ligue 1 et un déplacement à Marseille (1-1) lors de la 18e journée, Lisandro, de retour après une élongation aux ischio-jambiers, a inscrit un triplé ce week-end pour l'OL face à Arles-Avignon (5-0). Ses coéquipiers de l'attaque rhodanienne ne sont d'ailleurs pas étrangers à cette réussite de l'Argentin, également auteur d'une passe décisive sur le deuxième but de Miralem Pjanic. Plutôt que de jouer leur carte personnelle face à une défense quasi-inexistante, Jimmy Briand, Cesar Delgado et Bafétimbi Gomis ont en effet tout fait pour servir dans les meilleures conditions leur coéquipier, qui fait ainsi le plein de confiance à dix jours du choc face au Real Madrid. LA STAT : 4 Avec quatre buts inscrits en sept matches, ce samedi fut le moins prolifique depuis le début de la saison. Mais les trois rencontres disputées ce dimanche, au cours desquelles douze buts ont été inscrits, ont permis à cette 26e journée (16 buts au total) de faire mieux que la 17e levée, à l'issue de laquelle seulement 14 buts avaient été inscrits et beaucoup mieux que les huit petits buts inscrits à l'occasion de la 32e journée de la saison 2006-2007. LA PHRASE : "Comment perdre un tel match ?" (Antoine Kombouaré, entraîneur du PSG) C'est ce que se demandait l'entraîneur parisien Antoine Kombouaré après la défaite du PSG subie samedi à Auxerre (0-1). Dominateurs une bonne partie de la rencontre, les joueurs de la capitale n'ont pas su faire preuve de réalisme, à l'inverse de Kamel Chafni qui a donné la victoire aux Bourguignons d'une superbe reprise de volée du gauche (86e). Une défaite inquiétante pour le PSG qui rétrograde au cinquième rang à cinq points des deux leaders, Lille et Rennes. A l'inverse, après douze matches sans victoire en championnat (8 nuls, 4 défaites) et même seize rencontres toutes compétitions confondues, l'AJ Auxerre a mis fin à cette terrible série et se donne de l'air en remontant à la seizième place avec trois points d'avance sur le premier relégable, Monaco. LE SONDAGE : Sans surprise, c'est la victoire méritée de Lille à Marseille, peut-être décisive pour le titre, qui a retenu le plus votre attention, récoltant même la majorité absolue (52 %). Le carton de Lyon face à Arles-Avignon (11 %), le faible nombre de buts (9%) et le redressement confirmé de Bordeaux (8%) vous ont également marqué, plus en tout cas que le conflit autour de l'arbitrage (7 %), la défaite de Paris à Auxerre (6 %) ou encore le succès de Rennes à Montpellier (6 %).