La 23e journée au banc d'essai

  • A
  • A
La 23e journée au banc d'essai
Partagez sur :

Le malheur de Jérôme Porical, qui a raté la pénalité de la gagne pour Perpignan face à Toulouse vendredi (24-25), fera peut-être le bonheur du RC Toulon, qui a relevé la tête lors de cette 23e journée, pour préserver ses chances de qualification pour la phase finale. Les derniers espoirs de maintien de La Rochelle se sont en revanche sûrement envolés samedi, les Maritimes semblant condamner à accompagner en Pro D2 une équipe de Bourgoin à la dérive.

Le malheur de Jérôme Porical, qui a raté la pénalité de la gagne pour Perpignan face à Toulouse vendredi (24-25), fera peut-être le bonheur du RC Toulon, qui a relevé la tête lors de cette 23e journée, pour préserver ses chances de qualification pour la phase finale. Les derniers espoirs de maintien de La Rochelle se sont en revanche sûrement envolés samedi, les Maritimes semblant condamner à accompagner en Pro D2 une équipe de Bourgoin à la dérive. DANS LE VESTIAIRE DE... : Toulon Du soleil, des sourires et un grand ouf de soulagement. Voilà comment s'est conclue samedi à Mayol une semaine agitée du côté de Toulon, toujours en vie dans la course aux six premières places du classement après sa victoire sur le Stade Français (38-10). "C'est vrai que ça a été une semaine compliquée", n'avait pas de mal à reconnaître devant la caméra de Canal+ un Philippe Saint-André mis, pour la première fois peut-être depuis son arrivée dans le Var, sous pression par Mourad Boudjellal. "On m'avait dit qu'après avoir été manager du RCT, je pourrais être manager dans le monde entier. Tous les jours, c'est un challenge exceptionnel." Et le premier de ces défis permanents est peut-être de gérer les sorties de son bouillant président. "On sait comment fonctionne Mourad. C'est vrai qu'il a beaucoup parlé dans les médias, il n'était pas content et il a su le dire et le faire savoir", s'est autorisé l'ancien ailier international. "Mais, moi, j'ai aussi les joueurs qui ont besoin de sérénité, donc je suis un grand garçon, je suis prêt à prendre les coups, mais je veux qu'on laisse mes garçons travailler, tout donner et c'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses. Laissons-nous travailler." Contre une équipe parisienne qui n'avait rien à perdre ni à gagner dans cette rencontre, si ce n'est de se préparer en vue de quart de finale de Challenge européen, ce travail a porté ses fruits, comme la titularisation, soufflée par son président, de Gavin Henson, à l'origine du deuxième essai toulonnais avant d'inscrire lui-même celui du bonus offensif. De quoi contenter PSA : "Aujourd'hui, je suis content, mes joueurs ont su relever la tête, le public était à 200% derrière nous et on est toujours en vie. (...) On ne va rien lâcher, on va continuer à jouer et à être ambitieux. Même si tout n'est pas fantastique sur ce match, on marque quatre essais, on est toujours là, même si ce Top 14 est d'un niveau extraordinairement élevé." Pour preuve, le calendrier qui attend encore le RCT d'ici la fin de la saison avec les réceptions de Toulouse puis Perpignan avant de conclure par un déplacement qui pourrait s'avérer décisif à Montpellier. "On a trois finales à faire et on est prêt à le faire", prévient Saint-André. Lequel se permet une dernière mise au point : "On n'est pas dans la sinistrose, on ne joue pas notre survie dans le Top 14 (...) J'ai des joueurs de haut niveau, responsables, qui savent qu'on n'est pas au niveau des exigences de notre président et de ce club. Mais le rugby n'est pas une science exacte." Juste une histoire d'hommes et de caractères... LE JOUEUR : Jérôme Porical Pas toujours facile d'endosser le costume de buteur d'une équipe. Jérôme Porical, héros de la finale 2009 remportée par l'Usap, en a pris un peu plus conscience vendredi après avoir raté, contre Toulouse, la pénalité de la gagne, celle de la dernière pour Perpignan dans la course à la qualification pour la phase finale, dans les dernières secondes du match. Mais, comme de nombreux partenaires l'ont reconnu, le club catalan n'a pas perdu son match face à au Stade Toulousain, à Aimé-Giral (24-25), sur la seule pénalité ratée par l'arrière international. Le buteur catalan n'a pourtant pas fui ses responsabilités à l'heure de revenir sur cet échec douloureux: "La dernière pénalité ne passe pas... Pourtant, je savais qu'elle allait arriver et j'étais bien sur le match", avouera Porical dans Jour de Rugby. "J'étais quasi-certain de la mettre. Elle n'est pas très bien tapée, au départ, elle part entre les poteaux et sur la fin elle fuit sur la droite, c'est toujours difficile le rôle de buteur." LA PHRASE : "Mathématiquement, rien n'est perdu", de David Darricarère (La Rochelle) Toujours aussi épais en haut du tableau où neuf équipes, un record, peuvent encore prétendre à la phase finale, de Toulouse (1er, 73 points) à Bayonne (9e, 58 points), en passant par le Racing-Métro 92 (68 points), Montpellier (65 points), Castres (64 points), Clermont (63 points), Biarritz (62 points), Toulon (61 points) et Perpignan (59 points), le suspense s'est semble-t-il envolé dans le bas du classement. Relégué à neuf longueurs de Brive et Agen au soir de la 23e journée, le Stade Rochelais semble condamné à reprendre l'ascenseur dans le sens inverse en fin de saison. Pour autant, le co-entraîneur des Maritimes, qui pointe dans Sud Ouest "l'usure physique et psychologique" de ses joueurs en cette fin de saison, ne se résigne pas et exhorte son équipe à "retrouver de l'enthousiasme" pour ne pas avoir de regrets. Mais avec un déplacement périlleux à négocier lors de la 25e journée à Clermont, où le champion de France en titre reste invaincu cette saison, la Rochelle a de fortes « chances » d'accompagner Bourgoin en Pro D2. LA STATISTIQUE : 14 Aussi courageux ont-ils été contre Montpellier samedi à Pierre-Rajon, les Berjalliens, déjà condamnées à la Pro D2, n'ont pu faire l'économie d'une 14e défaite de rang en Top 14 (27-42). Une série qui constitue à leurs dépens un nouveau record du genre, les Isérois effaçant des tablettes la « performance » de Toulon lors de la saison 2005-2006.