La 21e journée au crible

  • A
  • A
La 21e journée au crible
Partagez sur :

Si la 21e journée de Ligue 1 n'a pas été marquée par de profonds bouleversements au classement, elle a permis de tirer de nombreux enseignements. Vainqueur de Lens (1-0), Lille est plus que jamais leader devant le PSG qui a pu compter sur le réveil d'Erding pour dominer Arles-Avignon (2-1). Battu à Valenciennes (1-2), Lyon perd du terrain, tout comme Rennes, étrillé à Sochaux (1-5).

Si la 21e journée de Ligue 1 n'a pas été marquée par de profonds bouleversements au classement, elle a permis de tirer de nombreux enseignements. Vainqueur de Lens (1-0), Lille est plus que jamais leader devant le PSG qui a pu compter sur le réveil d'Erding pour dominer Arles-Avignon (2-1). Battu à Valenciennes (1-2), Lyon perd du terrain, tout comme Rennes, étrillé à Sochaux (1-5). LE JOUEUR : Tettey Difficile de prévoir un tel scénario. Troisième de Ligue 1 et meilleure défense du championnat avant cette 20e journée, avec seulement douze buts encaissés, Rennes se déplaçait sur la pelouse de Sochaux samedi avec des ambitions légitimes. Mais les Bretons ont connu un véritable calvaire (1-5). Si cette correction est surtout due à la qualité de leurs adversaires, auteurs d'une prestation remarquable, les hommes de Frédéric Antonetti n'ont pas été gâtés par les événements. Outre un but refusé en première période sans que l'on sache vraiment si le ballon avait franchi entièrement la ligne ou non (34e), et deux blessés (Dalmat et Mangane), les Rouge et Noir ont été contraints de terminer la rencontre en infériorité numérique, mais surtout avec un joueur de champ dans les buts. Nicolas Douchez ayant été expulsé pour avoir accroché Modibo Maïga dans la surface, alors que son entraîneur avait déjà réalisé ses trois changements, c'est Alexandre Tettey qui prenait place dans le but (71e). Malgré une belle détente, le Ghanéen ne parvenait pas à stopper le penalty de Ryad Boudebouz (73e), ni à arrêter une frappe de l'entrée de la surface de Maïga pour le 5-1 (85e). Je n'avais jamais été gardien, pas même à l'entraînement. A la sortie de Douchez, j'ai récupéré ses gants et personne ne voulait y aller... Dans ce match qu'on n'a jamais démarré, c'était finalement un peu drôle, a confié Tettey à L'Equipe. Prochain rendez-vous pour les Bretons, Reims mardi en huitièmes de finale de la Coupe de France, mais avec Johann Carrasso dans le but. LE TOP : Sochaux Francis Gillot est fidèle à ses principes. S'il sait bien que son équipe a plus de chance de jouer le maintien qu'une qualification européenne, l'entraîneur sochalien ne déroge pas à la règle. C'est par le jeu que les Lionceaux s'en sortiront. Déjà vainqueurs avec la manière du PSG (3-1), de Nice (4-0), de Lens (3-0) cette saison à Bonal, les Sochaliens ont étrillé Rennes samedi (5-1). Une performance de haut rang qui confirme la qualité de cette jeune équipe franc-comtoise, qui s'appuie avant tout sur sa technique et sa force collective. Des qualités qui conviennent à merveille à Marvin Martin, véritable métronome de cette équipe et auteur samedi de son troisième but et de sa dixième passe décisive depuis le début de la saison. Avec le très talentueux Ryad Boudebouz et les deux attaquants Maïga et Brown Ideye, auteurs de neuf buts chacun, ils forment un quatuor de feu pour le FCSM, qui compte six points d'avance sur le premier relégable Lens, mais aussi cinq points de retard sur l'OM, cinquième. LE FLOP : Lyon Eliminé de la Coupe de France par Nice la semaine dernière (0-1 après prolongation), l'Olympique Lyonnais s'est incliné sur la pelouse de Valenciennes samedi (1-2). Un revers qui fait tache pour les Gones, qui restaient sur une série de treize matches sans la moindre défaite (8 victoires, 5 nuls). Malgré cette déconvenue, les Rhodaniens repassent devant Rennes au classement, grâce à une meilleure différence de buts, et occupent désormais la troisième place, mais pointent à sept longueurs du leader lillois. Les échéances à venir s'annoncent cruciales pour l'OL, comme le note Jean-Michel Aulas sur le site du club: "On a donné les bâtons pour se faire battre. Le match, sans être emballant, était bien maitrisé par l'OL en première mi-temps. En seconde période il y a eu ce penalty parfaitement justifié qui nous a semble-t-il coupé les jambes. Ensuite on a eu du mal à se positionner en défense. En étant mené 2 à 0, c'était mission impossible de revenir au score même si nous n'avons pas été loin de le faire. C'est une déception. C'est un match à l'extérieur. On sait que Valenciennes avait battu Marseille ici et est à l'aise face aux grosses équipes. Les deux matchs qui arrivent face à Bordeaux et Saint-Etienne seront déterminants. L'objectif est de prendre six points sur ces deux matchs sinon nous seront décrochés et nous ne parviendrons pas à notre objectif final", a ainsi prévenu le président lyonnais. LA STAT : 4 Comme le nombre de joueurs ayant inscrit un doublé lors de cette 21e levée. Le Stéphanois Bakary Sako face à Toulouse (2-1), le Sochalien Modibo Maïga face à Rennes (5-1), le Lorientais Kevin Gameiro face à Brest (2-0) et Mevlut Erding pour le PSG face à Arles-Avignon (2-1). Muet depuis la 14e journée en championnat, soit plus de deux mois, l'international turc a en effet inscrit les deux buts de la victoire parisienne d'une frappe lobée (17e) et d'une demi- volée du gauche (49e). Ses 5e et 6e buts en Ligue 1 cette saison qui permettent au club de la capitale de conforter sa place de dauphin, mais qui posent aussi une question qui reste encore en suspens. Mevlut Erding n'est-il pas plus efficace lorsque son compère de l'attaque Guillaume Hoarau est absent, comme c'était le cas samedi ? LA PHRASE : "Je pense que c'est la première fois depuis le début de la saison que nous faisons deux mi-temps pleines", Jean Tigana, entraîneur de Bordeaux sur le site du club. Dixième de Ligue 1 avant ce week-end, Bordeaux a un peu retrouvé des couleurs en s'imposant face à Nice au Stade Chaban-Delmas dimanche (2-0). Un succès qui a permis aux Girondins de remonter à la huitième place et qui offre un peu de répit à Jean Tigana, qui avait avoué avoir vécu l'une des plus grandes désillusions de sa carrière après la défaite en Coupe de France face à Angers (0-1). Fort de ce succès, le club au Scapulaire, qui a enregistré ce lundi le renfort du jeune attaquant brésilien André, (20 ans), prêté par le Dynamo Kiev, espère poursuivre sur sa lancée dimanche prochain sur la pelouse d'une autre grosse cylindrée en plein doute, l'Olympique Lyonnais. LE SONDAGE : De cette 21e journée, vous avez retenu en premier lieu la chute de l'OL à Valenciennes 1-2 (22 %), devant le match nul peu glorieux de l'OM à Monaco 0-0 (18%) et le carton infligé à Rennes par Sochaux 1-5 (18 %). Le doublé d'Erding, décisif contre Arles-Avignon (16%) vous a aussi marqué, plus en tout cas que le succès de Bordeaux face à Nice 2-0 (9 %), que l'entêtement des Stéphanois et des Montpelliérains, vainqueurs respectivement de Toulouse et Nancy sur le même score 2-1 (9%) ou que le bol d'air de Caen aux dépens d'Auxerre 2-0 (1 %).