La 19e journée au crible

  • A
  • A
La 19e journée au crible
Partagez sur :

Ce jeudi, la rédaction revient sur les faits marquants de la dernière levée de la phase aller de Ligue 1. Au bilan de cette 19e journée, sont à retenir la révolte des sans-grade, le titre de champion d'automne du Losc, la nouvelle prestation décisive de Moussa Sow, mais aussi hélas de nombreux couacs arbitraux. L'on notera aussi l'émotion de Guy lacombe après la victoire de Monaco sur Sochaux.

Ce jeudi, la rédaction revient sur les faits marquants de la dernière levée de la phase aller de Ligue 1. Au bilan de cette 19e journée, sont à retenir la révolte des sans-grade, le titre de champion d'automne du Losc, la nouvelle prestation décisive de Moussa Sow, mais aussi hélas de nombreux couacs arbitraux. L'on notera aussi l'émotion de Guy lacombe après la victoire de Monaco sur Sochaux. LE TOP : La révolte des sans-grade Les amateurs de grosses cylindrées, ou, tout au moins, des équipes de tête, ont dû rester sur leur faim lors de la clôture de cette première partie du championnat de Ligue 1. Car si d'aucuns attendaient un ultime coup de collier des Lille, Paris, Rennes, Marseille et autres Lyon, des formations toutes à la bagarre pour une place sur le podium voire plus, c'est plutôt des bas-fonds de l'élite qu'est venue la lumière mercredi. A quelques heures de Noël, les mal classés ont en effet sonné la révolte lors de ce 19e acte. Car si les gros ont patiné, aucune formation classée de la 12e à la dernière place avant cette journée, de Lorient à Arles-Avignon donc, ne s'est ainsi inclinée, quatre des six derniers parvenant même à l'emporter (Nancy, Valenciennes, Monaco et Caen) ! Un chiffre qui aurait même pu être plus conséquent si Lens, qui menait pourtant 2-0 à Bordeaux, n'avait pas craqué en fin de match (2-2). Des résultats qui confirment que cette L1 version 2010-2011 est plus serrée que jamais et qu'aucune équipe, hormis Arles-Avignon, qui doit espérer un miracle pour assurer son maintien, n'est définitivement lâchée. Ce qui promet de drôles de sueurs froides jusqu'à l'épilogue... LE FLOP : L'arbitrage Les directeurs de jeu n'ont pas été à l'honneur lors de la 19e journée de Ligue 1. Alors que la première place était en jeu, plusieurs décisions ont clairement porté à discussions avec des conséquences parfois très fâcheuses. Ainsi, M. Gauthier a été le premier à se mettre en évidence avec l'expulsion particulièrement sévère de Mamadou Sakho qui effleure à peine Hadji dont l'auto crochepied, tout aussi involontaire, fait a priori office d'élément déclencheur pour l'homme au sifflet. Du côté de Lille, M. Enjimi refuse un but de Cabaye pour un hors-jeu de Balmont inexistant, il oublie un penalty sur Hazard mais à l'inverse accorde un penalty généreux à Matuidi. Ça fait beaucoup même si cela n'empêche pas Lille de profiter du match nul pour passer en tête. A Lyon, c'est le juge de touche de M. Buquet qui s'est trompé. Peut-être n'était-il pas encore dans son match après la pause lorsque Quercia a filé dans le dos de la défense pour aller égaliser. La conséquence est grande pour l'OL qui reste coincé au 4e rang. LE JOUEUR : Moussa Sow (Lille) C'est l'incontestable bonne pioche de l'été. En quête d'un finisseur pour épauler Pierre-Alain Frau, qui a longtemps porté à lui seul l'attaque lilloise la saison dernière (13 buts) en l'absence prolongée de Tulio de Melo, le Losc a eu le nez creux en recrutant Moussa Sow, en fin de contrat à Rennes. Peu utilisé au Stade Rennais, le Sénégalais revit depuis son arrivée dans le Nord où il n'a pas tardé à se fondre dans le moule. "On a l'impression que Moussa est avec nous depuis au moins une saison alors qu'il est là que depuis quelques semaines. Il est comme on le pensait sur le terrain avec sa puissance athlétique. Ce qui m'a plu c'est son application dans l'animation défensive et surtout sa compréhension de notre jeu", disait de lui Rudi Garcia fin juillet. Une intégration rapide qui s'est traduite dans les chiffres : de nouveau décisif mercredi contre Saint-Etienne (1-1), l'ancien Rennais trône en effet seul en tête du classement des buteurs avec 14 réalisations à son compteur pour 17 matches de L1 disputés dont... 14 dans la peau d'un titulaire. Un rendement qui n'est pas étranger au titre de champion d'automne décroché par le Losc. LA PHRASE : "C'est très émouvant quand on arrive à surmonter l'épreuve", Guy Lacombe (Monaco) L'AS Monaco a remporté sa troisième rencontre de la saison mercredi soir en disposant du FC Sochaux au Stade Louis-II (2-1), permettant ainsi au club du Rocher de se donner une petite bouffée d'air juste avant la trêve hivernale. En larmes sur le but victorieux de Park, l'entraîneur monégasque Guy Lacombe, confirmé dans ses fonctions à l'issue de la partie, a reçu ce résultat avec soulagement. "Il y avait de quoi être ému ce soir (mercredi, ndlr) au moment du but vainqueur, c'est plus agréable, ça, que l'inverse... Il y a eu un tapage autour de ces deux matches, c'est quelque chose de très émouvant quand on arrive à surmonter l'épreuve, concède-t-il sur le site officiel de l'ASM. Je suis très heureux pour les joueurs, on termine la phase aller à 19 points, ça n'est pas extraordinaire mais au vu de tout ce qui s'est passé, c'est bien. C'était ce soir un match chaud, très crispant, ça fait partie des choses qu'un groupe doit vivre, ça peut vraiment souder ce groupe jeune qui peut grandir dans la difficulté." LA STAT : 32 Soit le nombre de points obtenu par le champion d'automne, Lille, au soir de la 19e journée de Ligue 1. Depuis que le championnat de France est repassé à vingt clubs, lors de l'exercice 2002/2003, jamais un leader n'avait viré avec aussi peu de points à mi-championnat. Le record en la matière remonte d'ailleurs à cette saison-là, quand l'OM avait terminé la phase aller avec 34 points. Un score que les Lillois pourraient néanmoins dépasser puisqu'ils comptent un match de retard, à disputer face à Nancy. Pour la petite histoire, l'OM totalisait 32 points la saison dernière après 19 journées. Ce qui, malgré onze longueurs de retard sur Bordeaux à l'époque, ne lui avait pas empêché de rafler le titre de champion de France. LE SONDAGE : Vous êtes 42% à avoir tiré la petite forme des grosses cylindrées pour enseignement de la 19e journée de L1, mercredi soir. Le titre honorifique de champion d'automne décroché par le Losc (18%) mais aussi l'arbitrage défavorable aux Lillois de M. Ennjimi (12%) ont également retenu votre attention. Le troisième match nul consécutif de l'OM a par ailleurs interpellé 10% d'entre vous alors que le rendement très moyen des buteurs (7%), les victoires bienvenues de Nancy, Monaco ou Caen (6%) et le succès de l'ASM salvateur pour Guy Lacombe (5%) n'ont pas franchement fait recette.