La 18e journée au crible

  • A
  • A
La 18e journée au crible
Partagez sur :

Si la journée a été marquée par un regroupement des quatre premiers au classement, l'ASSE s'est distinguée avec un quatrième succès en cinq matches et une belle remontée à la 5e place. L'affaire Chafni, le doublé historique de Mounier avec Nice ou les nouvelles polémiques autour de l'arbitrage ont également animé ce week-end dans l'Hexagone.

Si la journée a été marquée par un regroupement des quatre premiers au classement, l'ASSE s'est distinguée avec un quatrième succès en cinq matches et une belle remontée à la 5e place. L'affaire Chafni, le doublé historique de Mounier avec Nice ou les nouvelles polémiques autour de l'arbitrage ont également animé ce week-end dans l'Hexagone. LE TOP : Saint-Etienne Si le voisin et ennemi lyonnais aurait pu figurer dans cette rubrique, fort d'une quatrième place, à deux longueurs seulement du leader montpéllierain, l'AS Saint-Etienne mérite également un bon point ce week-end pour sa progression. En s'imposant samedi à Dijon (1-2), la formation de Galtier a engrangé un quatrième succès en cinq matches de championnat, la meilleure série actuelle d'une équipe de Ligue 1. Ce qui lui vaut une remontée intéressante au classement. Cinquièmes, à sept points des leaders, les Verts se sont de nouveau appuyés sur Sinama-Pongolle et Gradel, buteur en terre dijonnaise. "Ils ont une telle détermination, une telle générosité, que même avec des imperfections, ça se passe bien. C'est vraiment la victoire d'un groupe", se réjouissait le coach stéphanois en conférence de presse. L'ex-adjoint de Perrin à Lyon espère désormais que cette embellie continuera au moins jusqu'à mercredi 23 heures lorsque sonnera la fin des matches aller. Les Verts veulent terminer en beauté l'année en s'offrant le PSG dans le Chaudron. LE FLOP : L'arbitrage Sans tomber dans la critique facile, il faut bien reconnaître que l'arbitrage professionnel en France passe trop souvent pour de l'amateurisme. Cette 18e journée n'a pas été non plus épargnée par des polémiques. A commencer par l'altercation verbale dont aurait été victime Kamel Chafni lors de Brest-Auxerre. Le milieu bourguignon n'aurait pas été le seul à entendre les propos inqualifiables, s'ils étaient avérés, de l'assistant de Tony Chapron (voir plus bas). De son côté, le président d'Evian TG a pointé le corps arbitral après la défaite de son équipe à Lyon (2-1). "Si l'arbitre du match ne voit pas la main à vitesse réelle, il faut qu'il change de métier", a déclaré Patrick Trotignon devant les caméras d'Orange Sport. Et on ne peut pas lui donner tort quand il se demande comment le directeur de jeu et ses assistants n'ont pas pu voir la main volontaire de Réveillère repoussant sur la ligne de but une tête d'Angoula peu de temps avant la pause. Enfin, les Merlus ont légitimement le droit de se plaindre de la simulation de Valbuena qui amena le dernier coup franc d'OM-Lorient, synonyme de but vainqueur signé Cheyrou (2-1). LE JOUEUR : Anthony Mounier (Nice) Pour son 100e match en Ligue 1, l'ailier niçois s'est offert son premier doublé en championnat de France. Un cadeau bienvenu également pour son club contraint de lutter férocement pour ne pas descendre. Secoué par une crise sportive qui a conduit l'arrivée sur le banc de René Marsiglia, le Gym a battu Valenciennes (2-0) grâce à deux buts de l'ex-gaucher lyonnais. Avec cette victoire, l'OGC Nice s'est quasiment extrait de la zone rouge, avant un déplacement toutefois délicat à Lille, pour le compte de la 19e journée. LA PHRASE: "J'espère que cette personne sera condamnée", Kamel Chafni L'Auxerrois Kamel Chafni est revenu dimanche, sur le plateau du Canal Football club, sur les incidents qui ont conduit à son expulsion lors de Brest-AJA (1-0). "Je vais voir l'arbitre de touche (M. Perruaux, ndlr) à propos d'une décision. J'ai peut-être été un peu agressif, c'est vrai. Il m'a répondu 'dégage l'Arabe'. A partir de là on dépasse le contexte du football. Je suis allé voir M. Chapron pour lui expliquer qu'il y a eu un incident grave. Il me met un carton jaune sans essayer de comprendre", a expliqué le milieu de terrain qui vise l'attitude de l'arbitre principal: "J'essaie de lui expliquer à nouveau qu'il s'est passé quelque chose de très grave et il me met un carton rouge donc là, j'ai eu cette réaction un petit peu dommage. J'espère que cette personne sera condamnée, j'ai confiance en la justice sportive. Le club et moi allons porter plainte. Ce genre de chose ne doit pas exister. J'espère que cet arbitre n'aura plus la chance d'exercer ce métier." LA STAT : 0 Pour la première fois de la saison, l'AC Ajaccio n'a pas encaissé de but lors d'une rencontre de Ligue 1. La formation d'Olivier Pantaloni a profité de cette situation pour enregistrer devant Rennes (1-0) un succès qui la fuyait depuis le 10 septembre (3-1 contre Valenciennes). Le but de Fousseni Diawara à la 83e minute, permet aux Corses de revenir à six points du premier non relégable, Dijon. De quoi garder espoir dans la course au maintien. LE SONDAGE Le décevant 0-0 du choc au sommet entre le PSG et Lille et la victoire inespérée de l'OM devant Lorient (2-1) ont attiré en premiers vos faveurs avec 27%, de peu devant le succès 2-1 de l'OL, face à Evian TG (24%) qui permet aux Lyonnais de mettre la pression sur les leaders. Viennent ensuite la défaite de Rennes à Ajaccio (1-0) et le coup de mou du leader, Montpellier après son nul face au TFC (1-1), avec respectivement 15 et 7%.