La 16e journée au crible

  • A
  • A
La 16e journée au crible
Partagez sur :

Chaque lundi, la rédaction revient sur les faits marquants du week-end en Ligue 1. Vainqueur avec panache de Lorient (6-3), Lille s'est installé en tête du classement à l'issue de cette 16e journée, devant le PSG et Rennes, vainqueurs respectifs de Brest (3-1) et Monaco (1-0). Surpris en fin de match à Nice (0-1), l'OM est rejoint au quatrième rang par Lyon, qui a battu Montpellier grâce à un doublé de Lisandro.

Chaque lundi, la rédaction revient sur les faits marquants du week-end en Ligue 1. Vainqueur avec panache de Lorient (6-3), Lille s'est installé en tête du classement à l'issue de cette 16e journée, devant le PSG et Rennes, vainqueurs respectifs de Brest (3-1) et Monaco (1-0). Surpris en fin de match à Nice (0-1), l'OM est rejoint au quatrième rang par Lyon, qui a battu Montpellier grâce à un doublé de Lisandro. LE TOP : Lille Contraint de jouer dimanche après-midi à 15 heures face à Lorient au lieu de samedi soir en raison des intempéries, le Losc n'a pas été vraiment perturbé. C'est le moins que l'on puisse dire. Les Lillois ont en effet réalisé le carton du week-end face aux Merlus (6-3). Si la défense des Nordistes a parfois laissé à désirer, la force offensive des Dogues est impressionnante. Auteur de son deuxième triplé de la saison, Moussa Sow s'est confortablement installé en tête du classement des buteurs du championnat avec treize réalisations et a reçu un hommage appuyé de son entraîneur, Rudi Garcia, sur le site du club: "Ce qui me plaît, au-delà de son opportunisme devant le but et de sa capacité à marquer dans toutes les positions, c'est le travail qu'il abat. On l'a vu beaucoup défendre. C'est un garçon généreux et capable d'être altruiste. Pour qu'il puisse marquer, il faut que les ballons lui arrivent et ce soir, c'était le cas". Son entente avec Eden Hazard et Gervinho, blessé en fin de match, fait des ravages, à tel point que le Losc occupe désormais seul la tête du classement, avec un point d'avance sur le PSG et Rennes. Séduisant et souvent bien placé depuis plusieurs saisons, Lille semble cette fois avoir tous les arguments pour jouer le titre. LE FLOP : Marseille Accroché par Rennes mercredi en match en retard de la 11e journée (0-0), l'OM a longtemps cru qu'il allait enchaîner un deuxième match nul sur la pelouse de Nice dimanche. Mais les Marseillais ont été surpris dans les arrêts de jeu par un but de Faé (0-1). Un coup d'arrêt pour le club phocéen, qui, à la suite de sa première défaite en championnat depuis le Clasico début novembre, rétrograde en quatrième position à deux points du leader lillois. Rien d'alarmant pour Didier Deschamps, qui a toutefois pointé du doigt le manque de réalisme de ses hommes au micro d'OMTV: "La chose la plus difficile en football, c'est de marquer et tant qu'on ne marque pas, on n'est pas à l'abri. Nice, sur sa seule frappe, arrache les trois points. On pensait faire 0-0, mais là c'est encore pire. Face à une équipe ultra-défensive, on a manqué de réalisme, de promptitude à faire le bon geste. Il nous a manqué ça face à Rennes et là encore plus". En dépit de quelques cartons réalisés récemment, 7-0 face à Zilina et 3-0 face au Spartak en Ligue des champions, puis 4-0 en championnat face à Montpellier, le problème est le même depuis le début de la saison à l'OM: le manque d'efficacité des attaquants phocéens. LE JOUEUR : Lisandro Sans faire de bruit, l'OL remonte petit à petit les échelons au classement. Samedi à Montpellier, les Gones ont enchaîné un neuvième match sans défaite en championnat en s'imposant dans la douleur (2-1). Si les Lyonnais sont encore loin d'être sereins, les résultats sont au rendez-vous, du moins en championnat, grâce notamment à un homme, Lisandro Lopez. Peu épargné par les blessures depuis le début de la saison, l'Argentin s'était signalé par des gestes d'humeur lors de ses dernières sorties. Mais samedi, il a fait taire les critiques en faisant preuve de sa combativité habituelle mais surtout en inscrivant un doublé, d'une reprise du plat du pied à bout portant (5e) et d'un enchaînement contrôle de la poitrine-reprise en demi-volée (90e), qui a donné la victoire aux siens. Auteur de six buts en sept titularisations en Ligue 1, Licha espère bien tirer l'OL, revenu à hauteur de l'OM au classement, vers les sommets. LA STAT : 9 Comme le nombre de matches sans victoire de Saint-Etienne, tenu en échec par Bordeaux samedi à Geoffroy-Guichard (2-2). Leaders lors de la 6e et 7e journée, les Verts n'ont plus remporté le moindre match depuis leur succès historique à Lyon le 25 septembre dernier (1-0). Ils n'ont toutefois plus connu la défaite depuis le 7 novembre et la réception de Lorient (1-2), soit une série de quatre matches nuls consécutifs. Redescendue en onzième position, l'ASSE compte sur son déplacement de dimanche prochain à Monaco, une équipe en plein doute, pour enfin renouer avec les trois points. LA PHRASE : "Qu'est-ce que vous voulez que je reproche à mes joueurs ?", Franck Dumas, entraîneur de Caen, sur le site du Stade Malherbe. Caen a concédé samedi sur le terrain de Toulouse, une sixième défaite consécutive (0-1). Une série plus qu'inquiétante pour les hommes de Franck Dumas, avant-derniers du classement avec un point de moins que le premier non relégable, Monaco, mais déjà cinq longueurs de retard sur le 16e Nancy. Malgré cette mauvaise passe, l'entraîneur normand ne veut pas accabler ses joueurs: "Qu'est-ce que vous voulez que je reproche à mes joueurs ? C'est exactement ce que je veux. C'est notre jeu, nos valeurs. Dans la situation dans laquelle on est, je leur tire un grand coup de chapeau. On prend un but malheureux. Quand on est en difficulté, on a l'impression de payer un peu tout cash. Il faut savoir hisser le niveau, oui. Mais le plus difficile, c'est de le garder". LE SONDAGE La 16e journée de Ligue 1 n'a pas manqué d'intérêt, 35% d'entre vous ont retenu la prise de pouvoir de Lille après son carton face à Lorient (6-3). Le coup de froid de l'OM, battu à Nice (1-0) a également retenu votre attention puisque 24% ont opté pour cette proposition juste devant la nouvelle victoire du PSG, contre Brest (3-1) 21%. Le rapproché de l'OL au classement (5e) après son succès in extremis à Montpellier ne vous a pas non plus laissé insensible (18%) contrairement à la sixième défaite d'affilée de Caen, dominé à Toulouse (1-0) (2%).