La 14e journée au banc d'essai

  • A
  • A
La 14e journée au banc d'essai
Partagez sur :

Invaincu lors de ses quatre derniers matches toutes compétitions confondues, le RC Toulon s'est incliné mercredi à Bayonne (9-20), trop diminué par l'expulsion précoce de Suta et les blessures de ses deux buteurs, Wilkinson et Contepomi. Cette 14e journée a également été marquée par le nul courageux de Brive face au Racing (6-6), le retour de David Attoub après un an de suspension et les trois essais de Tekori.

Invaincu lors de ses quatre derniers matches toutes compétitions confondues, le RC Toulon s'est incliné mercredi à Bayonne (9-20), trop diminué par l'expulsion précoce de Suta et les blessures de ses deux buteurs, Wilkinson et Contepomi. Cette 14e journée a également été marquée par le nul courageux de Brive face au Racing (6-6), le retour de David Attoub après un an de suspension et les trois essais de Tekori. DANS LE VESTIAIRE DE : Toulon Après quatre victoires consécutives, face à Perpignan et Montpellier en championnat et face aux London Irish en H-Cup, Toulon a chuté sur le terrain de l'Aviron Bayonnais mercredi (20-9), lors de la 14e journée du Top 14. Un coup d'arrêt pour les Varois qui, en raison de la victoire de Clermont sur l'Usap (22-16), remake de la finale de l'an passé, rétrogradent au septième rang à l'issue des matches allers. Mais si les Basques ont su faire preuve de courage et d'abnégation pour décrocher ce précieux succès sur leur pelouse de Jean-Dauger, le RCT regrettera sûrement de n'avoir pas pu lutter avec toutes ses armes. Comme en septembre dernier à Brive (9-27) où Mafileo Kefu avait été expulsé d'entrée, le carton rouge - sévère ? - reçu par Jocelino Suta peu après le quart d'heure de jeu, à la suite d'un plaquage haut sur Rémy Martin, avait déjà grandement compliqué la tâche des hommes de Philippe Saint-André qui, menés à la pause (8-6) suite au seul essai de la rencontre inscrit pas Peyras-Loustalet, repartaient en seconde période sans leur maître à jouer Jonny Wilkinson, touché au mollet. Le sort semblait s'acharner sur les Rouge et Noir lorsque le deuxième buteur Felipe Contepomi restait sonné sur la pelouse et était contraint de céder sa place cinq minutes seulement après son entrée en jeu. Avec Fernandez-Lobbe en buteur de fortune, les Toulonnais ne parvenaient pas à renverser la tendance et s'inclinaient finalement (9-20). "Et le pire, c'est que même à 14 et sans ouvreur, le coup restait jouable", pestait Saint-André dans les colonnes de L'Equipe. Une frustration qu'il faudra rapidement évacuer pour le RCT qui se prépare à un nouveau choc face à Biarritz dès dimanche. LA PHRASE : "C'est une énorme victoire pour nous. On est vraiment content et on est fier", Antonie Claassen, troisième ligne et capitaine de Brive Relégable avant cette 14e journée, Brive a décroché deux points capitaux dans la course au maintien en arrachant le nul sur la pelouse du Racing-Métro 92 (6-6). Un résultat tellement important que le capitaine corrézien Antonie Claassen le considère - volontairement ou non - comme une victoire. Après la claque reçue face à Agen lors de la précédente journée (12-30), le CAB est ainsi parvenu à s'extirper de la zone rouge. Mais c'est un programme démentiel qui attend les hommes d'Ugo Mola avec un déplacement à Perpignan dimanche et la réception de Clermont la semaine prochaine. LE JOUEUR : David Attoub Voilà un an qu'il n'avait pas foulé la pelouse d'un terrain de rugby. Suspendu 70 semaines par l'ERC pour une fourchette sur l'Irlandais Stephen Ferris en décembre 2009, une peine réduite à 52 semaines par le CNOSF pour les compétitions nationales, David Attoub a fait son retour en Top 14 mercredi à l'occasion de la victoire du Stade Français à Bourgoin (26-16). Entré à la 46e minute de jeu à la place de Rabah Slimani, le pilier droit parisien s'est retrouvé en mêlée face à un autre revenant Olivier Milloud, de retour après une longue blessure. S'il a logiquement souffert physiquement après une si longue absence, "Bobby" a confié sa joie de retrouver le terrain au micro de Rugby +: "C'est un retour négatif car je manque de rythme, mais je suis content de la victoire. On devait gagner à tout prix, c'est fait. Je dédie ce succès au groupe, à tous le club. C'était un moment fort de revenir au bout d'un an, mais ça a aussi été difficile. Je m'y attendais. Désormais, j'espère remettre les crampons au plus vite pour revenir dès la semaine prochaine". LA STAT : 3 Comme le nombre d'essais inscrits par le Castrais Iosefa Tekori face au Stade Rochelais (25-10). Repositionné en deuxième ligne par les entraîneurs du CO, le Samoan a fait valoir sa puissance pour inscrire deux essais en début de match (16e et 22e). Moins en vue en seconde période, à l'image de son équipe, le colosse tarnais a toutefois fait de nouveau la différence en fin de match en inscrivant son troisième essai de la rencontre et son 7e de la saison.