La 11e journée au banc d'essai

  • A
  • A
La 11e journée au banc d'essai
Partagez sur :

La 11e journée du Top 14 aura été fatale à Simon Mannix. L'entraîneur des lignes arrières du Racing fait en effet ses valises, remplacé par Gonzalo Quesada. Par ailleurs, Matt Giteau a de son côté fait ses débuts sous le maillot toulonnais, tandis que Conrad Barnard a encore brillé avec Agen. Enfin, Perpignan continue de s'enfoncer.

La 11e journée du Top 14 aura été fatale à Simon Mannix. L'entraîneur des lignes arrières du Racing fait en effet ses valises, remplacé par Gonzalo Quesada. Par ailleurs, Matt Giteau a de son côté fait ses débuts sous le maillot toulonnais, tandis que Conrad Barnard a encore brillé avec Agen. Enfin, Perpignan continue de s'enfoncer. DANS LE VESTIAIRE DU... : Racing-Métro 92 Le Racing-Métro 92 a beau avoir glané son troisième succès de rang en Top 14 en dominant vendredi Biarritz (28-9), cela n'empêche pas le club francilien de connaître des remous en interne. Ainsi, le président Jacky Lorenzetti a estimé que le plaisir n'avait que trop duré avec Simon Mannix, entraîneur des arrières du Racing remercié après la victoire obtenue aux dépens du BO. En bisbille avec le manager Pierre Berbizier et certains membres du staff francilien, le Néo-zélandais est remplacé par l'Argentin Gonzalo Quesada, entraîneur du jeu au pied du XV de France sous Marc Lièvremont. Une arrivée qui pourrait changer la donne pour Philippe Saint-André, sélectionneur tricolore qui souhaitait conserver l'ancien demi d'ouverture du RC Narbonne alors que le staff de l'équipe de France sera présenté le 9 décembre prochain. Reste désormais à savoir si l'éviction de Mannix aura une incidence sur le rendement du Racing alors que l'ancien coach de l'US Romans était proche des joueurs... LE JOUEUR : Matt Giteau Recrue star du RC Toulon, Matt Giteau a fait ses premiers pas sur une pelouse du Top 14, samedi, à Castres. Entré en jeu à la 66e minute à la place de Mathieu Bastareaud, l'Australien a fait parler sa vista quelques secondes plus tard, en prenant un premier intervalle. Au final, et après avoir permuté avec Jonny Wilkinson, passé au centre, le Wallabie a fait une belle impression. "C'est le mec qui comprend tout de suite qu'il faut occuper le terrain adverse. C'est une belle rentrée", a lâché Bernard Laporte, dans des propos rapportés par L'Equipe. De son côté, Pierre Mignoni, le coach des lignes arrières, était aux anges. "Vous avez vu, il apporte sa vitesse, son jeu au pied. Il faut qu'il permute avec Jonny. Ils vont pouvoir jouer ensemble. De toute façon, si on n'arrive pas à le faire ensemble, c'est qu'on est des cons." LA PHRASE : "L'Usap va devoir regarder maintenant vers le bas du tableau" Sévèrement battu par le Stade Français, vendredi (36-15), Perpignan est désormais dixième, et voit s'éloigner chaque semaine un peu plus, le Top 6. "Il y a une forte déception car on avait bien préparé ce match. On pensait pouvoir inverser la spirale et ça ne s'est pas réalisé, lâche Paul Goze, sur le site de L'Indépendant. C'est sûr qu'à l'heure actuelle je me pose des questions, mais on va continuer, on va travailler, on va inverser la vapeur. Avec l'état d'esprit qu'il y a dans l'équipe, je ne pense pas qu'on soit condamné à faire de tels résultats tout au long de la saison. Je disais avant le match que si on gagnait on allait regarder vers le haut mais à partir de maintenant, on va regarder vers le bas et le milieu du classement. Nos ambitions sont bien sûr remises en cause très fortement." LA STAT : 24 Lors de la victoire d'Agen face à Bordeaux-Bègles, samedi (24-15), Conrad Barnard a inscrit la totalité des points du SUA, désormais sixième du Top 14, et donc potentiellement qualifiable pour la phase finale. "Conrad arrive à un âge où il a acquis une certaine maturité, il est en confiance et tout le groupe en profite", explique son coach, Christian Lanta, dans les colonnes du Petit Bleu du Lot-et-Garonne. Mais l'ouvreur veut rester modeste, et ne court pas après les points, malgré sa place de deuxième réalisateur du Top 14, avec 113 points: "Je suis juste là pour récompenser le travail de l'équipe, c'est tout."