La 10e journée au crible

  • A
  • A
La 10e journée au crible
Partagez sur :

Cette 10e levée a été celle des grandes premières pour plusieurs clubs. Si Lens et Nancy ont décroché leur premier succès sur leur pelouse, Sochaux et Rennes ont subi leur première défaite à domicile. C'est même le premier revers de la saison pour le leader breton, qui était la dernière équipe invaincue. A retenir également, la réaction de l'OM face à Lille (3-1), grâce à un doublé de Rémy.

Cette 10e levée a été celle des grandes premières pour plusieurs clubs. Si Lens et Nancy ont décroché leur premier succès sur leur pelouse, Sochaux et Rennes ont subi leur première défaite à domicile. C'est même le premier revers de la saison pour le leader breton, qui était la dernière équipe invaincue. A retenir également, la réaction de l'OM face à Lille (3-1), grâce à un doublé de Rémy. LE TOP : Montpellier Vainqueur de Sochaux (2-0) lors de la journée précédente, Montpellier a confirmé son regain de forme en s'imposant samedi sur la pelouse du leader rennais (1-0), grâce à un but juste avant le repos de Joris Marveaux, qui a repris de la tête un corner du chilien Marco Estrada, auteur d'une belle prestation même s'il a dû céder sa place à Benjamin Stambouli peu après l'heure de jeu suite à l'expulsion de Garry Bocaly. C'est la première défaite subie cette saison par le club breton, qui était la dernière équipe invaincue dans ce championnat, ce qui donne encore un peu plus d'ampleur à la performance des Héraultais, qui plus est réduits à dix durant la dernière demi-heure, Kader Mangane ayant lui aussi été expulsé à la 83e minute côté rennais. "Le match qu'on a fait ce soir est plein d'encouragements, on a retrouvé nos vertus, une équipe qui avait envie. On a posé de vrais problèmes à cette équipe rennaise dans l'agressivité et tactiquement. On s'est rapidement retrouvé à dix en seconde période, mais on n'a rien lâché. C'est une victoire qui fait vraiment plaisir, car on a franchi un cap ce soir", confiait en conférence de presse d'après-match l'entraîneur montpelliérain René Girard, qui n'hésitait pas à évoquer "un match référence". Remonté à la sixième place, à deux longueurs du Stade Rennais, qui est tout de même parvenu à conserver son fauteuil de leader, Montpellier est sur les bases de la saison dernière, conclue en cinquième position. A confirmer dimanche prochain à La Mosson face au PSG. En attendant, les Héraultais accueillent Ajaccio (Ligue 2) mardi en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. LE FLOP : Monaco Ambitieux en début de saison, après un exercice précédent encourageant (fini à la 8e place) et une activité importante sur le marché des transferts (arrivées de Niculae, Hansson, Mbokani, Aubameyang, Bonnart...), Monaco glisse pourtant peu à peu vers les profondeurs du classement. Battus à domicile samedi par Valenciennes (0-2), suite à un doublé de Pujol, les joueurs de la Principauté ont enchaîné leur sixième match sans victoire (trois nuls, trois victoires). Pire, ils ne comptent même qu'une seule victoire depuis le début de la saison. C'était le 29 août dernier face à Auxerre (2-0). Du coup, les Monégasques se retrouvent désormais à la dix-huitième place, soit en position de premier relégable, avec le même nombre de points que l'avant-dernier, Lens. De quoi susciter le désarroi de Guy Lacombe, qui refuse toutefois de baisser les bras. "Nous ne sommes pas en réussite en ce moment (...) C'est une période difficile, tout le monde doit en prendre conscience. On va s'attacher à retrouver les bases, on va se battre", a ainsi confié l'entraîneur asémiste sur le site officiel du club. Opposés à Lorient, mardi à domicile en Coupe de la Ligue, les Monégasques tenteront de se rassurer avant de recevoir Bordeaux dimanche en championnat, toujours à Louis-II. LA PHRASE : "A partir du moment où je n'apporte rien à l'équipe, c'est logique" (Marc Planus, défenseur de Bordeaux à Sud Ouest) Pour son premier match de la saison, Marc Planus, éloigné des terrains durant plusieurs mois pour des problèmes au genou, a connu une rentré difficile avec Bordeaux, samedi face à Brest. Il n'a en effet rien pu faire pour empêcher la défaite des Girondins face à un promu breton (0-2), quatrième au classement. Averti à la 35e minute, le défenseur international a même été remplacé à la mi-temps par Mathieu Chalmé. Si son entraîneur Jean Tigana a expliqué qu'il craignait que son joueur se fasse expulser, le principal intéressé a lui-même reconnu, dimanche dans les colonnes de Ouest-France, avoir livré une prestation très médiocre: "Je n'étais pas performant et à partir du moment où je n'apporte rien à l'équipe, c'est logique. C'est le choix du coach, mais il n'est pas contestable". A lui de retrouver rapidement la forme pour aider son club à sortir rapidement de l'ornière. LE JOUEUR : Loïc Rémy (OM) Déjà buteur décisif face à Nancy la semaine dernière (1-0), Loïc Rémy a de nouveau grandement contribué à la victoire de l'OM en inscrivant un doublé face à Lille dimanche (3-1), d'une frappe croisée dans la lucarne (53e) et d'une tête piquée consécutive à un corner (80e). Auteur de trois buts en trois matches de championnat disputés en tant que titulaire sous les couleurs de son nouveau club, l'ancien Niçois est le fer de lance d'une attaque phocéenne plutôt en berne depuis le début de la saison. "Je suis surtout content pour les supporters, car ils attendaient des buts, et on a pu leur en apporter ce soir en plus de la victoire. L'efficacité revient après un temps d'adaptation logique, la mayonnaise prend petit à petit. Il y a encore pas mal de choses à régler, mais cette deuxième mi-temps est de bon augure pour la suite", a-t-il confié sur le site de l'OM. A André-Pierre Gignac désormais de se montrer aussi efficace que son compère de l'attaque olympienne. LA STAT : 3 Comme le nombre de passes décisives réussies par Paulo Machado lors de Sochaux-Toulouse (1-3). Le milieu portugais a en effet délivré trois caviars sur corner qui ont permis à ses coéquipiers Daniel Congré (73e et 89e) et Mauro Cetto (80e) d'inscrire trois buts de la tête. Un succès qui permet au TFC de remonter à la cinquième place, après une série de cinq matches sans victoire, et à son meneur de jeu de figurer parmi les meilleurs passeurs du championnat. LE SONDAGE Qu'avez-vous retenu de cette 10e journée ? Pour 35 % d'entre vous, le principal enseignement est bien la victoire de l'OM face à Lille, qui permet au club phocéen de remonter à la deuxième place. Mais le nul de Lyon sur la pelouse d'Arles-Avignon, qui confirme que l'OL est toujours en convalescence, vous a également marqué (31 %). Plus en tout cas que l'arrivée de Brest sur le podium, grâce à son succès sur Bordeaux (14 %) ou que la rechute du PSG face à Auxerre (12 %). Enfin, le coup de moins bien connu par Rennes et Saint-Etienne face à Montpellier et Caen (5 %) et Monaco relégable après sa défaite face à Valenciennes (3 %) vous ont laissé de glace.