L'Usap toujours vivante !

  • A
  • A
L'Usap toujours vivante !
Partagez sur :

Désormais dos au mur dans la course à la qualification aux phases finales, Perpignan est resté en vie en finissant par surclasser, non sans mal, samedi, à Aimé-Giral, le promu agenais (31-18), bonus offensif en prime. Sans forcer son talent, mais avec le premier essai de la saison en Top 14 d'Hernandez, le Racing a repris son rang de dauphin (2e), tandis que Toulon, toujours poussif à Mayol, dominait Brive d'un souffle (22-16). Bayonne assure l'essentiel face à Bourgoin (24-7).

Désormais dos au mur dans la course à la qualification aux phases finales, Perpignan est resté en vie en finissant par surclasser, non sans mal, samedi, à Aimé-Giral, le promu agenais (31-18), bonus offensif en prime. Sans forcer son talent, mais avec le premier essai de la saison en Top 14 d'Hernandez, le Racing a repris son rang de dauphin (2e), tandis que Toulon, toujours poussif à Mayol, dominait Brive d'un souffle (22-16). Bayonne assure l'essentiel face à Bourgoin (24-7). PERPIGNAN-AGEN: 31-18 Consulter aussi: Le film du match L'Usap à réaction Après un début de match laborieux, Perpignan s'est totalement relancé après la pause. L'USAP a même arraché en toute fin de rencontre le point du bonus offensif (31-18) face à des Agenais courageux. Le SU Agen est récompensé de son bon début de match par une pénalité de Barnard (0-3, 12e). L'USAP ne tarde pas à répliquer par un essai de Porical, qui rate la transformation (5-3, 19e). Les Catalans sont fébriles dans cette première période et encaissent un essai en contre par Vaka. Avec la transformation de Barnard, Agen reprend la tête (5-10, 23e). Les visiteurs se font surprendre juste avant la pause par une percée de Tincu en force, transformée par Porical (12-10, 38e). Au retour des vestiaires, l'USAP est animé de meilleures intentions offensives. Le travail des locaux paie avec deux essais en moins de dix minutes de Tuilagi (47e) et Grandclaude (56e), tous les deux transformés (26-10). Barnard entretient l'espoir dans le camp adverse grâce à une pénalité (26-13, 59e). D'autant que Dulin, l'arrière agenais, marque en coin (26-18, 73e). Les visiteurs croient au bonus défensif, mais ils se font cueillir à la dernière minute par un essai de Candelon (31-18, 80e). Perpignan, désormais 9ème, tient enfin son bonus offensif et se remet à espérer dans la course à la phase finale. Prochains matches: Bourgoin - Perpignan ; Agen - Toulon TOULON-BRIVE: 22-16 Consulter aussi: Le film du match Toulon à petits pas L'essentiel a été assuré pour les deux formations lors de cette 18e journée. Toulon profite des 4 points de la victoire et Brive repart avec le point de bonus défensif. Après une première période, où les erreurs de jeu se sont multipliées, notamment les approximations de Toulon en touche et les fautes de défense des brivistes, les deux équipes rejoignent les vestiaires sur le score de 10 à 6. A noter, l'essai inscrit par le capitaine toulonnais Mignoni (20e) après une action menée par ses avants. Peu d'envolées offensives sont à signaler en seconde période. Pourtant en revenant à un point à la 42e, Bélie, le demi de mêlée briviste, offre un bon espoir à ses coéquipiers. Mais le duel de buteur reste à l'avantage des Toulonnais jusqu'à l'essai de Cooke à la 64e (validé par Bélie), qui permet aux Corréziens d'égaliser (16-16). Mais la maîtrise de balle sera en faveur des Varois durant les dernière minutes de la partie. Ce qui leur assure une courte, mais précieuse victoire. Avec la défaite de Castres au Racing-Métro, le RCT s'installe à la 6e place du classement avant de se rendre à Agen la semaine prochaine. Brive campe à la 13e place et va devoir se préparer à affronter le Stade-Français sur sa pelouse lors de la 19e journée. Prochains matches: Agen - Toulon ; Brive - Stade Français RACING-METRO 92-CASTRES: 20-13 Consulter aussi: Le film du match Un sérieux Racing ! Le Racing-Métro, privé de sept internationaux, l'emporte devant Castres (20-13) qui aurait pu doubler son adversaire du jour en cas de victoire. Un succès nécessaire donc pour les Ciel et blanc, dans l'optique des play-offs. Le début de première période est très rythmé, mais les deux défenses sont très solides et prennent le pas sur les vélléités offensives, côté Racing comme côté castrais. Il faut attendre la demi-heure de jeu quasiment pour voir les locaux enclencher la marche avant, suite à l'avertissement sévère infligé à Malonga (25e). Steyn passe son coup de pied (3-0, 28e) et Leo'o aplatit en puissance pour permettre au Racing de prendre le large à la pause (10-0, 35e). Dès le retour des vestiaires, le CO se rebiffe avec un essai de Saayman en coin, au terme d'un magnifique renversement collectif (10-7, 46e). Le chassé-croisé démarre alors, avec une pénalité de Teulet (10-10, 61e), puis une autre de Wisniewski (13-10, 65e), encore une réussite de Teulet (13-13, 67e), et enfin le coup de grâce avec un essai de Hernandez, le premier en Top 14 cette saison, pour les Franciliens (20-13, 69e). 2e avec 53 points, le Racing reste parfaitement placé en haut de tableau, tandis que les Castrais manquent une belle opportunité de confirmer après leur victoire face au Stade Français. Le CO est 8e avec 47 unités. Prochains matches: La Rochelle - Racing-Métro 92 ; Castres - Montpellier BAYONNE -BOURGOIN: 24-7 Consulter aussi: Le film du match L'Aviron aura ramé Bayonne voulait la victoire et l'obtient dans son stade de Jean-Dauger, non sans avoir dû lutter face à une jeune classe berjalienne condamnée, mais toujours vaillante (24-7). Huitième du classement au coup d'envoi, l'Aviron montre d'entrée quelques difficultés face à la lanterne rouge du Top 14. Sur deux contres presque consécutifs, Gerber libère ses partenaires (10-0, 19e ; 17-0, 24e). Mais la fébrilité est bien présente côté bayonnais et Bourgoin en profite pour recoller au score grâce à un essai collectif, conclu par Louchard (17-7, 32e). A la pause, tout reste à faire. Di Bernardo ayant reçu un carton jaune en fin de première période (40e), Bayonne en profite pour inscrire un nouvel essai d'entrée de seconde, grâce à la belle course de Pietersen (24-7, 41e). Mais si Milloud reçoit à son tour un jaune (60e) côté berjalien, l'Aviron est incapable de marquer le moindre nouveau point pour finalement l'emporter 24-7, sans la manière. Au classement, Bayonne passe à la 7e place, profitant de la défaite castraise face au Racing (20-13). Bourgoin reste bon dernier. Prochains matches: Clermont - Bayonne ; Bourgoin - Perpignan