L'Usap se fait du bien

  • A
  • A
L'Usap se fait du bien
Partagez sur :

Incapable de gagner un seul de ses quatre derniers matches en championnat, Perpignan a renoué avec le succès samedi face à Leicester à l'occasion de la troisième journée de la H-Cup (24-19). Une victoire capitale pour les Catalans qui, s'ils ont abandonné le point de bonus défensif aux Anglais, restent vivants dans la course aux quarts de finale de la compétition.

Incapable de gagner un seul de ses quatre derniers matches en championnat, Perpignan a renoué avec le succès samedi face à Leicester à l'occasion de la troisième journée de la H-Cup (24-19). Une victoire capitale pour les Catalans qui, s'ils ont abandonné le point de bonus défensif aux Anglais, restent vivants dans la course aux quarts de finale de la compétition. Tout n'est pas parfait. Loin de là. De Pierre-Antoine à Aimé-Giral, le visage de l'Usap ne s'est pas soudainement illuminé sous le beau soleil catalan. Les fautes de mains et les occasions ratées relevées le week-end dernier en championnat à Castres (12-23) ont longtemps accompagné les Perpignanais samedi face à Leicester. Mais le conciliabule improvisé entre les joueurs samedi dernier dans le vestiaire de Pierre-Antoine, dont rien n'avait filtré, semble avoir été bénéfique pour Perpignan, sorti victorieux du premier de ses deux rendez-vous consécutifs contre les Anglais, succès impératif pour espérer se qualifier pour la phase finale de la H-Cup (24-19). De quoi apporter un peu de crédit à un club qui toute la semaine a chassé les oiseaux de mauvais augure. "On fait fi de tout ce qui se dit et on fera les comptes après", rappelle Robins Tchale-Watchou à sa sortie du terrain devant les caméras de Canal+ Sport. S'ils sont préoccupants en championnat, comme certains ont bien voulu le reconnaître, les comptes sont toujours positifs en H-Cup: forte de cette deuxième victoire en trois matches, l'Usap recolle à Leicester, qui ne conserve la tête de la poule d'une petite longueur qu'à la faveur du point de bonus défensif ramené d'Aimé-Giral. Huit mêlées pour un essai Porical regrettera peut-être cette pénalité qui aurait pu priver les Tigers de ce lot de consolation dans les dernières secondes. Mais il aura fallu une mi-temps ou presque pour croire à ce dénouement. Plombés par leurs fautes de mains (encore !), ces détails soulignés cette semaine par Jacques Brunel, et par leur indiscipline au sol, les Perpignanais offrent le score aux Tigers, en avance au tableau d'affichage et en supériorité numérique suite au carton jaune de Marty (36e) à quelques minutes de la pause (3-9, 37e). Avant de réagir via ses avants, sur une première mêlée qui permet à Porical de réduire la marque (39e, 6-9). Un avant-goût de ce qui va suivre: huit mêlées consécutives à cinq mètres de la ligne anglaise à l'initiative de l'Usap, fatales aux deux talonneurs, Tincu et Chuter, désignés responsables des désaxements successifs et renvoyés prématurément aux vestiaires, qui usent les Tigers et permettent à Laharrague d'alerter au pied en bout de ligne Planté qui concrétise d'un essai la domination de ses "gros" (13-9, 40e). Si Perpignan attaque la seconde période en infériorité numérique, à 13 contre 14, la dynamique est catalane. Et Porical, homme du match, va enfin au bout des intentions perpignanaises en échappant à Murphy au terme d'une action en première main, initiée sur une touche et conclue à l'autre bout du terrain par l'arrière catalan qui manque malheureusement la transformation (18-9, 50e). Vexé, l'arrière anglais se venge dans la foulée, servi par Hamilton venu s'intercaler entre ses centres (18-16, 54e). L'Usap est sous la menace, mais alors qu'il était alors sur un sans-faute (4/4), Flood rate l'occasion de redonner l'avantage aux Tigers (64e). Une réussite qui accompagne en revanche Porical, qui met son équipe à l'abri d'un essai transformé grâce à deux pénalités consécutives (24-16, 71e et 73e). Cette assurance ne durera pas, Flood réduisant la marque (74e, 24-19), mais il est dit que la solidarité n'a jamais quitté les Catalans, qui tiennent le choc jusqu'au bout. Prochain test de fiabilité dès le week-end prochain contre ces mêmes Tigers, mais en terre anglaise cette fois-ci.