L'Usap reste dedans

  • A
  • A
L'Usap reste dedans
Partagez sur :

Galvanisé par sa qualification pour les demi-finales de la Coupe d'Europe, Perpignan a joliment enchaîné en venant à bout du Racing-Métro (23-16) lors de la 24e journée de Top 14. Une victoire qui permet à l'Usap de croire encore aux play-offs. Biarritz a cartonné Brive (52-26) et Castres l'a emporté à Bourgoin (33-22), tandis que Montpellier a réalisé une mauvaise opération en s'inclinant face à Bayonne (17-22).

Galvanisé par sa qualification pour les demi-finales de la Coupe d'Europe, Perpignan a joliment enchaîné en venant à bout du Racing-Métro (23-16) lors de la 24e journée de Top 14. Une victoire qui permet à l'Usap de croire encore aux play-offs. Biarritz a cartonné Brive (52-26) et Castres l'a emporté à Bourgoin (33-22), tandis que Montpellier a réalisé une mauvaise opération en s'inclinant face à Bayonne (17-22). PERPIGNAN-RACING-METRO 92: 23-16 Consulter aussi: Le film du match L'Usap ne lâche rien Une semaine après sa qualification en demi-finales de la Coupe d'Europe, Perpignan a dominé le Racing-Métro 92 (23-16) à domicile et reste dans la course aux barrages du Top 14. La première période voit les défenses prendre le dessus sur les attaques. Malgré de bonnes intentions de part et d'autre, aucune équipe ne parvient à se créer la moindre occasion d'essai. Comme les buteurs (Laharrague côté catalan, Steyn et Wisniewski côté francilien) manquent de nombreuses occasions, le score reste étriqué à la pause (6-3). Perpignan fait la différence à la reprise. Après un sauvetage en catastrophe de Durand sur Chouly (44e), le Racing plie en effet sur un essai bien construit et conclu par Michel (16-6, 54e). Dès que les locaux ouvrent au large, les Franciliens se retrouvent en difficulté et finissent par concéder un nouvel essai signé Coetzee (23-9, 64e). Les Catalans sont tout près d'inscrire l'essai du bonus offensif lorsque les Racingmen, courageux jusqu'au bout, relancent une dernière fois: Chabal récupère le cuir et fait 50 mètres tout seul pour aller aplatir ! Wisniewski transforme et arrache un point de bonus défensif inespéré (23-16, 80+2e). Au classement, Perpignan reste à trois points du dernier qualifié mais peut encore y croire. Comptant un petit point d'avance sur Castres, le Racing conserve sa deuxième place. Prochains matches: Toulon-Perpignan ; Racing-Métro 92-Agen BIARRITZ-BRIVE: 52-26 Consulter aussi: Le film du match Le BO atomise Brive Sixième et ultime qualifié avant le début de cette 24e journée de Top 14, le BO, qui avait besoin d'un succès bonifié pour conforter sa place, n'a pas fait de détail face à Brive (52-26). Il n'y a pas eu de débat à Aguiléra. En vingt minutes, le BO tient déjà son bonus offensif après trois essais de Lakafia (7-0, 9e), Bosch (14-0, 17e) et Magnus Lund (21-0, 21e), tous transformés par Yachvili. Face à des Brivistes délestés d'une grosse part de pression pour le maintien après la défaite de La Rochelle en ouverture de journée, Biarritz s'en donne à coeur joie devant cet adversaire qui n'a donc plus grand-chose à jouer. Les locaux inscrivent un quatrième essai par l'intermédiaire de Magnus Lund encore lui, qui signe le doublé (28-0, 28e). Après la pause, Brive relève la tête, tandis que le BO continue d'enfoncer le clou: on assiste donc à un chassé-croisé de folie. La rencontre perd toute cohérence, mais le tableau de marque lui, flambe. Aux quatre nouveaux essais des locaux aplatis par Lauret (50e), Bolakoro (56e), Ngwenya (67e) et Lakafia encore, pour son doublé (73e), les Coujoux tiennent tête à ce festival rouge et blanc en inscrivant également quatre essais par l'intermédiaire de Vosloo, auteur d'un doublé (54e, 79e), Perry (69e) et Bonrepaux (76e) ! Même si la réaction intervient largement trop tard, l'honneur est donc en partie sauf en Corrèze. Mission plus qu'accomplie pour Biarritz, qui remonte à la 4e place avec 67 points. Brive reste 12e et n'est pas officiellement sauvé (42 points). Prochains matches: Castres-Biarritz ; Brive-Montpellier MONTPELLIER-BAYONNE: 17-22 Consulter aussi: Le film du match Aviron: le bon coup ! Au terme d'une rencontre renversante, Bayonne l'emporte à l'extérieur et inflige à Montpellier sa première défaite à domicile cette saison (17-22). Moins d'une minute de jeu et le MHR inscrit un premier essai, oeuvre du virevoltant Nagusa (5-0, 1ère). Mais l'Aviron n'est pas en reste et montre son envie de bien faire en inscrivant à son tour un essai par l'intermédiaire de Boutaty (5-7, 5e). Bustos Moyano redonne l'avantage aux Montpelliérains grâce à deux pénalités, mais Bernad offre un nouvel essai aux visiteurs (11-12, 23e). Le chassé-croisé se poursuit et c'est encore une pénalité de Bustos Moyano qui permet aux locaux de rejoindre les vestiaires sur un léger avantage (14-12). Beaucoup moins enlevée, la seconde période voit à nouveau les deux équipes reprendre tour à tour la main. Bustos Moyano entretient ainsi l'espoir héraultais grâce à une nouvelle penalité (17-15, 64e) mais le match bascule définitivement lorsque Gerber inscrit l'essai de la victoire bayonnaise (17-22, 71e). Au classement, Montpellier chute de trois places et se retrouve 6e avec 66 points, tandis que Bayonne reste 9e avec 62 unités mais se replace dans la course à l'Europe. Prochains matches: Brive-Montpellier ; Bayonne-Stade Français BOURGOIN-CASTRES: 22-33 Consulter aussi: Le film du match Castres assure Après sa défaite contre Agen, Castres a bien réagi en l'emportant chez des Berjalliens courageux, mais limités (33-22). Les Tarnais occupent désormais la 3e place au classement, avec 68 points. Jouer chez la lanterne rouge qui est déjà condamnée n'est pas forcément aisé. Le CO s'en aperçoit dans cette affiche a priori déséquilibrée sur le papier. Pourtant les visiteurs débutent bien avec un essai de Nicolas en coin, transformé par Teulet (0-7, 14e). Bourgoin réagit peu après sur un essai de Coux (5-7, 17e). Après un échec de Teulet sur pénalité (25e), Castres relance la machine suite à une charge de Tekori (5-12, 30e). Avec deux pénalités supplémentaires (36e et 39e), Bernard donne 13 points d'avance à son équipe à la pause (5-18). Au retour des vestiaires, Milloud, qui vient de rentrer en jeu, redonne espoir aux locaux suite à une charge victorieuse (10-18, 44e). Tekori, l'homme en forme de Castres, offre un second essai à Nicolas (10-23, 56e). Mais les Berjalliens ne veulent pas décrocher dans cette partie et reviennent au score par un second essai de Coux (15-23, 67e). Après une nouvelle pénalité de Bernard (15-26, 70e), Audrin assure la victoire au CO en aplatissant dans l'en-but (15-33, 72e). Malgré la réaction d'orgueil de Bourgoin en fin de match, matérialisée par un essai de Louchard (79e), les locaux s'inclinent avec les honneurs (22-33) devant des Castrais plus que jamais relancés dans la course à la phase finale. Le CSBJ, quant à lui, reste désespérément bloqué à cinq petits points. Prochains matches: Toulouse-Bourgoin ; Castres-Biarritz