L'Usap, enfin !

  • A
  • A
L'Usap, enfin !
Partagez sur :

Après sept défaites de rang, Perpignan a enfin renoué avec la victoire, vendredi, face à Bordeaux-Bègles, dans le cadre de la 13e journée du Top 14 (38-13). Parmi les autres matches, on pourra noter les difficiles victoires de Clermont et Toulon, respectivement face à Brive (9-6) et Lyon (20-15). Enfin, Bayonne et Castres n'ont pas réussi à se départager (16-16).

Après sept défaites de rang, Perpignan a enfin renoué avec la victoire, vendredi, face à Bordeaux-Bègles, dans le cadre de la 13e journée du Top 14 (38-13). Parmi les autres matches, on pourra noter les difficiles victoires de Clermont et Toulon, respectivement face à Brive (9-6) et Lyon (20-15). Enfin, Bayonne et Castres n'ont pas réussi à se départager (16-16). PERPIGNAN - BORDEAUX-BEGLES: 38-13 Consulter aussi: Le match à la loupe Quel finish de l'Usap ! Après avoir douté en première période, l'USAP s'est réveillé après la pause en inscrivant quatre essais face à une équipe de Bègles-Bordeaux complètement dépassée (38-13). Les Catalans débutent timidement cette rencontre et sont rapidement menés au score, suite à une pénalité de Fraser (0-3, 9e). Hook remet vite les deux équipes à égalité (3-3, 18e). Les deux buteurs se distinguent encore : Fraser à la 20e et Hook à la 32e. Juste avant la pause, l'Entente profite d'un relâchement des locaux pour inscrire un essai par Adams, transformé par Fraser (6-13, 38e). La réaction de l'USAP ne se fait pas attendre. Dès le retour des vestiaires, le pack catalan, avec l'appui du vent, pousse fort dans les 22 mètres adverses. Sid marque en deux temps (11-13, 44e) et Hook fait passer Perpignan en tête pour la première dans ce match sur un coup de pied victorieux (14-13, 48e). C'est le tournant de ce face-à-face. Les locaux, encouragés par leur public, inscrivent la bagatelle de trois autres essais en un peu plus de vingt minutes : Coetzee (52e), Michel (55e) et Mermoz (75e). Avec le bonus offensif assuré, Hook termine la partie sur une nouvelle pénalité (38-13, 78e). Grâce à ce succès, Perpignan pointe à une 9e place provisoire de ce Top 14. Bordeaux-Bègles rétrogradant au 12e rang. L'USAP devra confirmer son renouveau à Castres le 31 décembre. Prochains matches: Castres-Perpignan ; Bordeaux-Bègles-Stade Français BRIVE - CLERMONT: 6-9 Consulter aussi: Le match à la loupe A Clermont la victoire Clermont renoue avec la victoire à l'extérieur en allant s'imposer sur le terrain de Brive à l'occasion de la 13e journée de Top 14 (6-9). Sur un terrain en piteux état, les deux formations se lancent dans un match que l'on sent fermé dès les premières minutes. Les seuls points clermontois de la première période sont donc logiquement inscrits au pied et sur pénalité par l'inévitable Brock James (0-3, 4e et 0-6, 13e). Bien moins en réussite, Bélie réplique péniblement pour Brive, lui aussi sur pénalité et après deux échecs consécutifs au pied (3-6, 20e). Neuf points à la vingtième minute de jeu...et puis plus rien jusqu'à la pause. A la mi-temps, Clermont est devant, mais l'écart est faible (3-6). Toute aussi fermée que le premier acte, la seconde période n'offre que bien peu d'occasions de s'enflammer. James passe une nouvelle pénalité clermontoise (3-9, 54e) avant que Caminati ne réduise l'écart en faveur des Corréziens (6-9, 77e). Et c'est bien tout ce qui nous sera proposé dans une rencontre à oublier rapidement par les amoureux du beau jeu. En attendant le résultat de Montpellier-Toulouse, l'ASM occupe très provisoirement la place de leader, tandis que Brive reste 9e. Prochains matches: Agen-Brive ; Lyon OU-Clermont TOULON-LYON OU: 20-15 Consulter aussi: Le match à la loupe Toulon dans la douleur Toulon a obtenu une victoire étriquée au-devant de Lyon (20-15), vendredi soir, pour le compte de la 13e journée de Top 14. Cette rencontre fade, hachée et sans grand relief a surtout mis à l'honneur les buteurs, Loursac inscrivant la totalité des points du LOU tandis que seul un essai de Palisson (47e, 14-9) est venu interrompre le récital de Wilkinson du côté du RCT. Pour le reste, les deux clubs se sont distingués par leur maladresse et leur manque de discipline, principalement en mêlée. Les piliers Fiard et Hayman ont d'ailleurs écopé d'un jaune à la 55e minute de jeu lorsque l'arbitre de champ, M. Minery, a fini par craquer. Plus tôt, Toleafoa (30e) et Fatafehi (44e) avaient rejoint le banc dix minutes. Malgré ces infériorités numériques, le LOU a mis du coeur à l'ouvrage et a sérieusement bousculé le Racing. Les Toulonnais ne sont jamais apparus sereins et ont multiplié les maladresses. Malgré un public de Mayol peu enthousiaste au coup de sifflet final, les Toulonnais se satisfont de ces quatre points pris, tandis que Lyon se contente amplement de ce point de bonus défensif. Prochains matches: Biarritz-Toulon ; Lyon OU-Clermont BAYONNE - CASTRES: 16-16 Consulter aussi: Le match à la loupe En cette veille de réveillon de Noël, le Castres Olympique et Bayonne ont eu la mauvaise idée de partager les cadeaux à Jean-Dauger. Les deux équipes se séparent sur un match nul qui n'arrange personne, à l'occasion de la 13e levée de Top 14 (16-16). En quête de relance après une série de quatre matches sans succès, le collectif castrais prend rapidement le dessus grâce à un essai de Martial (0-10, 15e). Le break est fait, mais Boyet, côté basque, parvient à limiter la casse au pied. Reste à souligner que ce premier acte aura essentiellement tourné autour du combat physique, avec deux défenses ne faisant aucun cadeau. Les amateurs de plaquages titanesques se seront régalés (6-13). La vapeur s'inverse au retour des vestiaires. Les locaux poussent mais ne concrétisent pas face aux barbelés castrais. Pourtant, bien aidé par tout son pack, Boutaty aplatit enfin à la suite d'un énorme travail de ses avants, étalé sur plus de cinq minutes (13-13, 58e). A l'heure de jeu, Boyet permet même aux siens de passer devant pour la première fois de la soirée (16-13, 61e). Insensé. Trop pour l'inévitable Teulet, qui botte une ultime pénalité et arrache le nul au terme de ce joli chassé-croisé (16-16, 71e). Basques et Tarnais font donc du surplace au classement. Castres demeure 4e (35 points), alors que Bayonne, dans son malheur, s'octroie malgré tout un point de marge supplémentaire sur les deux relégables (11e, 22 points). Prochains matches: Toulouse-Bayonne ; Castres-Perpignan RACING - AGEN: 26-8 Consulter aussi: Le match à la loupe Le Racing en costaud Vainqueur pour l'honneur sur la pelouse des London Irish en H Cup vendredi dernier (25-19), une semaine après sa lourde défaite lors du derby face au Stade Français (29-3), le Racing avait à coeur de s'imposer avec la manière ce vendredi sur sa pelouse face à Agen. Mission réussie avec une victoire nette et sans bavure (26-8). Malgré des conditions climatiques difficiles (vent et pluie) qui ont compliqué la tâche des joueurs sur les ballons portés, les Racingmen ne tardent pas à prendre l'avantage, grâce à la botte de Wisniewski, auteur dans la première demi-heure de trois pénalités et d'un drop (12-0, 24e). L'ouvreur francilien est encore à la manoeuvre avec un petit coup de pied pour lancer Vakatawa, qui perce la défense agenaise. Nallet est à la conclusion (19-0, 28e). Dominés, les Agenais parviennent toutefois à ouvrir leur compteur juste avant le repos grâce à une pénalité de Courrent (19-3, 36e). L'ouvreur agenais aurait même pu permettre aux siens de se relancer, mais il trouve le poteau avant de regagner les vestiaires (40e), puis échoue, pourtant face aux perches, en début de seconde période (47e). Les Lot-et-Garonnais ne se découragent pas pour autant et tentent de produire du jeu, mais ne parviennent pas à percer le coffre-fort francilien. Les hommes de Pierre Berbizier reprennent le contrôle de la rencontre en fin de match et trouve une nouvelle fois l'ouverture grâce à Qovu, bien servi par la chistera de Lorée (26-3, 70e). En toute fin de match, le SUA sauve l'honneur grâce à l'inspiration de Machenaud, auteur d'un joli coup de pied par-dessus pour Machenaud, qui aplatit en coin (26-8, 80e). Le Racing décroche ainsi un succès important qui lui permet de remonter à la sixième place du classement au détriment... d'Agen, qui devra se remettre de cette semaine difficile marquée par l'annonce en fin de saison du départ de ses entraîneurs Christian Lanta et Christophe Deylaud. Mais les Lot-et-Garonnais ont prouvé qu'ils avaient de l'orgueil face à l'une des grosses écuries du championnat. Prochains matches: Montpellier-Racing Metro 92 ; Agen-Brive