L'Usap conserve son trône

  • A
  • A
L'Usap conserve son trône
Partagez sur :

TOP 14 - En dominant Toulon dans le cadre de la 12e journée (25-9), Perpignan a conforté son fauteuil de leader de Top 14.

L'Usap conforte son fauteuil de leader de Top 14 ! En dominant Toulon dans le cadre de la 12e journée (25-9), Perpignan a creusé l'écart en tête de classement et relègue désormais son nouveau dauphin, le Stade Toulousain, à quatre longueurs. Les Sang et Or bénéficient par la même occasion du bonus offensif. Perpignan tient à son trône. Lors de la réception du Rugby Club Toulonnais, jeudi soir, les Roussillonnais l'ont rappelé en s'imposant sur leur pelouse d'Aimé-Giral (25-9) lors de la 12e journée du Top 14. Une victoire avec le point du bonus qui permet donc aux hommes de Jacques Brunel de rester en tête du championnat devant Castres et Toulouse, tous deux relégués à quatre longueurs.Les Catalans n'ont de toute façon pas tardé à avoir l'emprise sur les débats. Et ce même si cette domination ne s'est pas de suite matérialisée au tableau d'affichage. Après l'ouverture du score de Jérôme Porical sur pénalité (3-0, 4e), c'est Sébastien Fauqué qui remet les compteurs à zéro en égalisant (3-3, 14e). Simple illusion car Perpignan va prendre l'avantage quelques minutes plus tard suite à un essai de pénalité. La mêlée varoise est mise à la faute par le rouleau compresseur adverse et se fait logiquement sanctionner (10-3, 27e).L'Usap reste le patronDans la foulée, Farid Sid enfonce le clou en bénéficiant d'un caviar de Tuilagi parti au ras d'une mêlée (15-3, 31e). A la pause, les champions de France regagnent les vestiaires avec une avance confortable malgré un drop de Fauqué avant la sirène (15-6, 40e). Dès la reprise, la rencontre s'équilibre quelque peu et le RCT se rapproche grâce au pied du même Fauqué (15-9, 48e). Malgré ce sursaut, les Usapistes gardent la maîtrise et ne sont que très peu inquiétés. Porical passe une nouvelle pénalité (18-9, 72e) avant que la furia catalane ne se déchaîne une dernière fois. David Mélé est à l'origine d'une action d'école des trois-quarts locaux. Sid trouve Maxime Mermoz qui régale le public avec une passe aveugle pour Olivier Olibeau qui n'a plus qu'à servir dans un fauteuil Christophe Manas pour l'essai du bonus (25-9, 78e). Superbe ! Perpignan a fait le métier et peut être satisfait de sa prestation convaincante. Le champion semble bien décidé à ne pas abandonner son titre au premier venu.