L'Usap cherche sa référence

  • A
  • A
L'Usap cherche sa référence
Partagez sur :

RUGBY - Peu performant à l'extérieur, l'Usap se déplace au Stade de France pour affronter le Stade Français, samedi, pour la 10e journée du Top 14.

Défait lors de la dernière journée par Biarritz (12-27) et après un intermède européen pas franchement convaincant, Perpignan se déplace au Stade de France pour affronter le Stade Français, samedi dans le cadre de la 10e journée de Top 14. Pour un match référence à l'extérieur ?L'Usap ne sait plus voyager. Si l'an passé, Perpignan était allé glaner 8 victoires à l'extérieur, cette saison n'est pas vraiment sur les mêmes bases. Ainsi avec une seule victoire (au Racing Metro (18-14)) en quatre rencontres, les Catalans peinent à trouver la bonne carburation en déplacement. Pire, sur la scène européenne, ce manque de capacité à l'export a tourné à l'humiliation avec une défaite lourde de conséquence à Trévise (8-9). "On n'a pas été bon à l'extérieur depuis le début de saison", confirme d'ailleurs Franck Azéma, l'entraîneur des arrières, sur le site officiel du club.Le déplacement au Stade de France, et son contexte particulier, tombe donc à pic pour des Perpignanais en quête de confiance. "On cherche notre match référence à l'extérieur. Cela tombe bien que ce soit un gros et que ce soit au Stade de France", explique, sur le site officiel de l'Usap, Bernard Goutta, l'homme en charge des avants dans le staff de Jacques Brunel, appuyé par son collègue des lignes arrières: "C'est un engouement particulier de jouer au Stade de France. On va voir si on est capable de mettre de l'intensité et d'élever notre niveau de jeu".Face à eux se dresse tout de même un Stade Français qui reste sur six matches sans défaites, toutes compétitions confondues. "C'est une équipe qui a changé d'état d'esprit avec le nouveau duo d'entraîneurs. Il y a une base solide avec une grosse défense et une bonne occupation. Ils sont de plus en pleine confiance", énumère Azéma avant de se pencher sur un Stade de France qui rappellera forcément à ses joueurs le titre remporté en juin dernier : "Il y aura forcément une pensée qu'il faudra vite évacuer". Tous les ingrédients semblent en tout cas réunis pour un grand match.