L'Uruguay prend une option

  • A
  • A
L'Uruguay prend une option
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Victorieuse des Bafana Bafana (3-0), la Celeste se rapproche des huitièmes de finale.

CM 2010 - Victorieuse des Bafana Bafana (3-0), la Celeste se rapproche des huitièmes de finale.Pays organisateur de la Coupe du monde 2010, l'Afrique du Sud a connu une cruelle désillusion mercredi face à l'Uruguay. Les Bafana Bafana se sont en effet inclinés 3 à 0 mercredi à Pretoria et joueront donc leur va-tout pour une éventuelle qualification en huitièmes de finale face à l'équipe de France, lors du dernier match de ce groupe A prévu mardi prochain. A l'inverse, la Celeste, qui affrontera le Mexique, a déjà fait la majeure partie du chemin pour le tour suivant.Particulièrement motivés après leur match d'ouverture plutôt réussi face au Mexique (1-1), les hommes de Carlos Alberto Parreira attendaient beaucoup mieux de cette rencontre. Mais face à une formation uruguayenne très solide et plus réaliste que les Mexicains, grâce à son attaquant vedette Diego Forlan, les Sud-Africains, qui ne sont pas parvenus à enflammer la rencontre et n'ont quasiment pas eu d'occasions, n'ont pu que constater les dégâts.L'expulsion sévère de KhuneAuteur en première période de l'ouverture du score d'une frappe puissante de 25 mètres, légèrement déviée par le dos d'Aaron Mokoena (1-0, 24e), Forlan a mis fin aux espoirs des joueurs locaux en inscrivant le penalty de la victoire à dix minutes du terme de la rencontre (2-0, 80e). Une action qui ne manquera pas de créer la polémique, car si la faute du gardien Itumeleng Khune, excellent jusque là, était bien réelle sur Luis Suarez, son expulsion par l'arbitre suisse de la rencontre Massimo Busacca paraissait bien sévère, surtout aux yeux des supporters des Bafana Bafana, qui, dès le penalty inscrit, n'ont pas hésité à quitter le stade, dépités par le scénario cruel de cette rencontre.Ils n'ont donc pas assisté dans les arrêts de jeu au dernier but inscrit de la tête par Alvaro Pereira, sur un centre de Suarez (3-0, 95e), venu parachever le succès uruguayen et accentuer encore un plus la détresse sud-africaine.