L'UCI favorable au skateboard aux JO

  • A
  • A
L'UCI favorable au skateboard aux JO
@ REUTERS
Partagez sur :

JO - L’UCI entend attirer un nouveau public pour ses épreuves aux Jeux olympiques.

Quel est le point commun entre le cyclisme et le skateboard ? A priori, pas grand-chose. Pourtant, Pat McQuaid, le président de l'Union cycliste internationale (UCI) en voit un évident : "les roues". Le skateboard, comme le BMX freestyle, sont "des sports qui impliquent des engins à roues et, de ce point de vue, le cyclisme est le sport le mieux placé pour aider ces disciplines à entrer dans le programme des Jeux olympiques", estime le dirigeant irlandais dans un entretien accordé la semaine passée à la BBC. Quelle drôle de mouche a donc piqué Pat McQuaid, lui l'ancien cycliste sur route âgé de 61 ans, pour qu'il se mette à défendre le skateboard, "sport de jeunes" par excellence ?

C'est bien une volonté de rajeunissement qui guide Pat McQuaid. "Le comité international olympique reconnaît qu'il a besoin d'avoir des sports qui attirent les jeunes au programme des Jeux", explique Pat McQuaid. "Ce serait génial pour les jeunes d'avoir des sports qui leur soient accessibles", a-t-il argumenté à la télévision britannique. En 2007, l'UCI avait déjà milité pour l'introduction de ces deux sports au programme des Jeux de Londres en 2012. Mais les discussions avaient capoté.

Tony Hawk, l'Eddy Merckx du skate, réalise un "900" en 1999 :

En 2011, la donne a changé. Les Jeux olympiques de la jeunesse, dont la première édition a eu lieu en 2010, ont réveillé le "jeunisme" du CIO et ses désirs de nouveauté. Et surtout, Pat McQuaid est membre du CIO depuis l'an dernier et il devrait peser de tout son poids dans ce dossier. Les chances de voir du BMX freestyle (figures et non courses, introduites dès Pékin) et du skateboard s'inviter au programme de prochains JO en tant qu’épreuves estampillées UCI sont donc réelles. Dès Londres ? A Rio ?

"Les discussions sont en cours"

"Les discussions sont en cours. J'espère qu'elles vont porter leurs fruits et que nous verrons ces disciplines aux Jeux olympiques." Après plusieurs olympiades de conservatisme, le CIO semble à nouveau disposé à expérimenter. En 2016, il est déjà acquis que deux sports feront leur retour (golf) ou leur arrivée (rugby à sept). Le squash, le roller, le karaté, le sofball et le base-ball ont, eux, été recalés.

Car parallèlement, le CIO ne veut pas surcharger le calendrier des épreuves. En ce sens, la possible arrivée du skateboard a de quoi inquiéter les puristes, notamment du cyclisme, puisqu'en 2012, à Londres, le nombre d'épreuves de cyclisme sur piste a déjà été réduit. Exit par exemple la poursuite individuelle...

Sport de liberté par excellence, il serait cocasse de voir le skateboard, pilier des X-Games, faire son entrée aux Jeux via l'UCI, régulièrement brocardée pour sa multitude de règlements. A tel point que sur certains sites spécialisés, comme bikebiz.com, on moque déjà cet intérêt pour les sports à roulettes, dont les fédérations sont inexistante (BMX freestyle) ou peu puissante (skate-board). "Comme l'UCI aime créer des règlements pour ses sports et pour ses industries "partenaires", il ne fait aucun doute que les entreprises évoluant dans le monde du skateboard peuvent s'attendre à une charte "à la mode suisse" réglementant les planches et les roues." Le skateboard aux Jeux, ce n'est pas encore une affaire qui roule.