L'OM vise le podium

  • A
  • A
L'OM vise le podium
Partagez sur :

LIGUE 1 - Marseille a l'occasion d'intégrer le trio de tête en cas de succès dans le classique du championnat face au PSG.

Un temps menacé pour cause de cas de grippe A dans les rangs parisiens, le rendez-vous entre l'OM et le PSG au Vélodrome, à l'occasion de la 10e journée, aura bien lieu. Les Marseillais, qui partent favoris face à des Parisiens affaiblis, peuvent s'emparer de la troisième place du classement en cas de succès."Je suis convaincu que ce n'est pas parce qu'on est moins bien ou mieux que ça change quoi que ce soit, le contexte de ce match est tellement particulier que ça gomme un peu tout". Nul doute que les Parisiens se raccrocheraient volontiers à l'analyse livrée par Didier Deschamps en conférence de presse, vendredi. Pourtant, à l'heure de se déplacer au Vélodrome, dimanche, dans le cadre de la 10e journée de L1, le PSG part loin derrière l'OM au jeu des pronostics.Vainqueur à Zurich en milieu de semaine en Ligue des champions (1-0), les Phocéens jouissent d'un capital confiance nettement plus appréciable que celui de Parisiens incapables de s'imposer depuis le 30 août dernier. Auteurs de 12 buts en 5 matches, les Marseillais, cinquièmes au classement, ont réenclenché la machine à gagner grâce à une éclatante victoire à Nancy, la journée précédente (3-0).Dans ce contexte, la prudence de Didier Deschamps, qui disputera sur le banc son premier "clasico" face à son ancien coéquipier nantais, Antoine Kombouaré, serait-elle feinte ? Point. Pour avoir une chance de monter sur le podium après la déroute de Lyon et Montpellier, samedi, la victoire est impérative et le faste des dernières prestations de l'OM n'a pas effacé les interrogations concernant son équipe type. Bien au contraire, il les a nourri plaçant l'entraîneur phocéen devant des choix tactiques compliqués notamment en défense centrale où Hilton et Diawara se retrouvent en concurrence mais aussi sur le front offensif.Giuly et Sakho victimes de la grippe AUn casse-tête qui peut toutefois paraître dérisoire pour son homologue parisien. Force est de constater que le PSG, neuvième de la L1, accumule les ennuis ces dernières semaines. Miné par les blessures dont celle de Guillaume Hoarau, son buteur fétiche, le club de la capitale a connu un nouveau coup dur, samedi, avec les forfaits de Ludovic Giuly et Mamadou Sakho touchés par la grippe A. "Le retour de Mev' (Mevlut Erding, ndlr) va faire du bien. [...] On a la possibilité de faire le coup de l'année dernière (victoire 4-2 au Vélodrome, ndlr) "", rassure Sylvain Armand, ajoutant "c'est vrai, on a un manque de réussite offensive, on est dans une période délicate mais il n'y pas de crise avant ce match, pourquoi on serait en crise ?". En cas de défaite, la question se posera à nouveau.