L'OM veut soigner son entrée

  • A
  • A
L'OM veut soigner son entrée
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Les Olympiens affrontent le Spartak Moscou, mercredi.

LIGUE DES CHAMPIONS - L'OM affronte le Spartak Moscou, mercredi. Cette fois, l'erreur ne sera pas pardonnée. Si l'an passé, l'Olympique de Marseille n'était pas sorti de la phase de poule, la présence dans le groupe de l'AC Milan et du Real Madrid faisait office d'explication plutôt valable. Cette saison en revanche, la pilule sera forcément plus difficile à faire avaler aux supporters, prêts à enflammer le Vélodrome les soirs d'hiver. Car hormis Chelsea, un ton au dessus, les Russes du Spartak Moscou et les Slovaques de Zilina sont des proies largement prenables pour Didier Deschamps et sa troupe. "Sur le papier, le Spartak est l'adversaire avec lequel on va se battre pour la deuxième place. Chelsea est au-dessus du lot", a ainsi reconnu le technicien olympien, avant la première rencontre des siens, mercredi, à Marseille, face au club russe. Une rencontre que Mathieu Valbuena aborde avec envie : "Ce premier match n'est pas décisif mais il est clair qu'il nous faut vite prendre des points. On doit se servir de l'expérience acquise pour passer ce premier tour. C'est à notre portée, mais il va falloir le démontrer sur le terrain". Deschamps : "On a encaissé trop de buts" Les Olympiens ne sont pourtant pas dans les meilleures conditions dans les meilleures conditions. Avec cinq points en cinq matches de Ligue 1, l'OM patine un peu au démarrage, et les certitudes se font rares, notamment au niveau défensif. "C'est vrai qu'on a encaissé trop de buts depuis le début de la saison", concède Deschamps, qui devrait toutefois encore faire confiance à Stéphane Mbia, catastrophique pour son retour face à Monaco (2-2) dimanche, mais cette fois avec Gaby Heinze a ses côtés. Edouard Cissé et André Ayew, suspendus en championnat, feront eux leur retour dans l'entrejeu. Malgré tout, le bilan est loin d'être noir, puisque dans le jeu, les Phocéens montent peu à peu en puissance, avec notamment l'intenable duo Lucho-Valbuena sur le côté droit. Ce dernier, qui vient de prolonger son contrat jusqu'en 2014, ne cache d'ailleurs pas ses ambitions. "On n'a pas le choix, il faut faire quelque chose de magnifique cette saison en coupe d'Europe car il y a la place pour cela", lance l'international, avant d'ajouter : "L'OM se doit de faire de belles choses sur la scène européenne". Une victoire dès mercredi lancerait en tout cas définitivement la machine OM dans sa saison.