L'OM sombre sur la fin

  • A
  • A
L'OM sombre sur la fin
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - L'OM s'est incliné face à Arsenal sur un but dans le temps additionnel.

L'OM craque. Alors que l'on se dirigeait vers un 0-0 logique entre deux équipes qui ont justifié leur classement médiocre en championnat, un centre d'Arsenal venu de la droite, légèrement dévié par Gervinho, a trouvé les pieds d'Aaron Ramsey. Le jeune Gallois, isolé, a alors ajusté Steve Mandanda et offert la victoire aux Gunners dans le temps additionnel. Auparavant, les Olympiens, qui évoluaient dans leur tenue européenne orange, ne s'étaient guère montrés dangereux, en dehors d'une fulgurance de Loïc Rémy sur le côté gauche (31e). L'OM, désormais deuxième de son groupe, conserve néanmoins trois points d'avance sur son poursuivant immédiat, qui est l'Olympiakos Le Pirée, vainqueur surprise du Borussia Dortmund (3-1).

Arsenal et Ramsey font plier l'OM :

Messi ne marque pas, Mexès rejoue. Face aux Tchèques du Viktoria Plzen (2-0), Lionel Messi a touché deux fois les montants, sur un coup franc splendide en fin de première mi-temps, puis sur un exploit personnel en deuxième mi-temps, avec grand pont et double contact à la clé. Ses tirs ont également frôlé les montants à plusieurs reprises. Finalement, l'Argentin s'est contenté d'être impliqué sur les deux buts, brevetés "100% Barça", le premier dix minutes après le coup d'envoi par Andres Iniesta - avec un double une-deux ! - et un dix minutes avant le coup de sifflet final par David Villa. Dans l'autre match du groupe, l'AC Milan l'a également emporté 2-0 face au BATE Borisov avec le retour sur les terrains de Philippe Mexès. L'ancien Auxerrois, de retour de blessure, n'avait plus joué depuis six mois et demi et sa rupture des ligaments croisés du genou gauche.

Le Barça se régale face à Plzen :

Meireles et Torres (930x620)

© REUTERS

Chelsea en balade. Le club londonien n'a connu aucun problème pour dominer Genk (5-0). Ce n'est pas une surprise. Ce qui est en une, en revanche, c'est le doublé de Fernando Torres. L'Espagnol, auteur de deux buts en un quart d'heure en première période (11e, 26e) est peut-être en passe de retrouver la grande forme. A confirmer contre de gros calibres.

L'Apoel au chaud. A l'issue des matches aller, l'étonnant Apoel Nicosie conserve la tête du groupe G après son match nul sur la pelouse du vainqueur sortant de la Ligue Europa, le FC Porto (1-1). Les Chypriotes possèdent cinq points, soit un de plus que le Zénith Saint-Pétersbourg, qui a fait match nul à Donetsk, en Ukraine (2-2).

>> Cliquez ici pour voir tous les résultats et classements