L'OM soigne son moral

  • A
  • A
L'OM soigne son moral
Partagez sur :

Avant de se rendre à Manchester pour son huitième de finale retour de Ligue des champions, l'Olympique de Marseille a décroché un succès précieux sur la pelouse de Rennes (0-2), vendredi soir, en ouverture de la 27e journée de Ligue 1. Une victoire acquise avec la manière, dans un contexte pourtant difficile compte tenu de l'affaire Brandao, qui replace les hommes de Didier Deschamps dans la course au titre.

Avant de se rendre à Manchester pour son huitième de finale retour de Ligue des champions, l'Olympique de Marseille a décroché un succès précieux sur la pelouse de Rennes (0-2), vendredi soir, en ouverture de la 27e journée de Ligue 1. Une victoire acquise avec la manière, dans un contexte pourtant difficile compte tenu de l'affaire Brandao, qui replace les hommes de Didier Deschamps dans la course au titre. De la difficulté naissent souvent les grandes équipes, dit-on. Il est bien trop tôt pour savoir ce qu'il adviendra de cet OM version 2010-11, mais au sortir d'une des semaines les plus compliquées qu'ils ont vécues cette saison, les Phocéens ont apporté la plus belle des réactions en l'emportant vendredi soir sur la pelouse d'un autre candidat au titre, Rennes (0-2). Les trois points sont plus que bienvenus, mais c'est plus la manière et le comportement général de ses joueurs qui ont ravi Didier Deschamps. "On a fait une grosse prestation collective, a déclaré le coach olympien, rapporte RMC. Tout le monde croyait qu'on allait s'écrouler ce soir (ndlr: vendredi) et on est toujours là. J'ai des joueurs avec du caractère et de la personnalité." De la même manière, on ne sait pas encore ce que le futur réserve à Brandao, sur le plan judiciaire comme sur le plan sportif, d'autant que le président Dassier a glissé sur Orange Sport qu'il serait compliqué pour lui de rejouer au Vélodrome. Toujours est-il que les tourments de l'attaquant brésilien ont permis au groupe marseillais de retrouver toute sa solidarité. On retiendra forcément les marques de sympathie à l'égard du n°9 de l'OM, dont le maillot a été brandi après chaque but à l'initiative de ses partenaires. "Je ne l'ai pas interdit. Ça part d'un bon sentiment", a commenté Deschamps dans La Provence. Cheyrou: "Un de nos meilleurs matches" Mais c'est surtout sur le rectangle vert que le collectif ciel et blanc a su donner sa pleine mesure. "Même dans la difficulté, on a su réagir. Les joueurs ont fait ce qu'il fallait sur le terrain. La victoire est aussi un peu pour Brandao. Il vit un moment difficile, on les vit avec lui, car on est une famille", se satisfait José Anigo. Dans le sillage du trio Diawara-Heinze-Mbia, qui a lancé le combat physique face aux Bretons, l'OM s'est senti de mieux en mieux dans le jeu au fil des minutes, et a certainement livré l'une de ses meilleures prestations de la saison, à ranger à côté de la victoire importantissime en Ligue des champions obtenue à Moscou (0-3) en novembre dernier. Le jour et la nuit par rapport à ce que le Vélodrome a pu voir contre Lille (1-2) dimanche dernier. "On a fait un de nos meilleurs matches", analyse Benoît Cheyrou, de retour dans le onze de départ depuis peu, et loin d'être innocent à la bonne tenue de l'OM. L'autre symbole est la prestation des frères Ayew, passeurs décisifs pour la première fois de la saison. André a été le meilleur marseillais de la rencontre, et Jordan, entré en cours de jeu, a offert un caviar à Lucho pour le break. Une vraie bouffée d'air frais. "Cette semaine a été assez perturbatrice, avec beaucoup de remue-ménage, la meilleure chose à faire était de gagner pour éteindre le feu. C'est désormais chose faite", résume parfaitement Rod Fanni. Rassuré en championnat, car revenu à un petit point de Rennes et Lille (qui jouera dimanche), l'OM peut maintenant aborder avec sérénité la "merveilleuse parenthèse" (dixit Deschamps) de la Ligue des champions, mardi, à Manchester. Sir Alex Ferguson, présent dans les travées de la Route de Lorient, est prévenu.