L'OM se rassure à Nice

  • A
  • A
L'OM se rassure à Nice
Partagez sur :

FOOTBALL - L'OM a renoué avec la victoire en Ligue 1 en s'imposant à Nice (3-1), lors de la 16e journée.

L'OM s'est rassuré en Ligue 1 en s'imposant sur la pelouse de Nice (3-1), samedi lors de la 16e journée de Ligue 1. Accrochés en première période, les Marseillais ont réussi à faire la différence en seconde période, alors que les Aiglons évoluaient à dix. Grâce à ce succès, les Phocéens remontent provisoirement à la 7e place.La défaite enregistrée en toute fin de match à Lens le week-end dernier (0-1) n'est plus qu'un mauvais souvenir pour l'Olympique de Marseille. Samedi lors de la 16e journée Ligue 1, les hommes de Didier Deschamps se sont imposés au Stade du Ray face à l'OGC Nice (3-1). Après une première période équilibrée, l'expulsion du défenseur azuréen Onyekachi Apam, juste avant le repos, a grandement facilité les affaires des Phocéens.Malgré l'absence de leur international tricolore Loïc Rémy, en raison d'un coup à la cheville reçu le week-end dernier à Sochaux, les Niçois sont pourtant les premiers à se montrer dangereux grâce à l'activité de Mamadou Bagayoko. Mais, à la suite d'un coup franc mal négocié par les hommes de Didier Ollé-Nicolle dans le camp phocéen, les Marseillais amorcent le contre sur le côté droit avec Fabrice Abriel. Après un une-deux avec Lucho Gonzalez, l'ancien lorientais centre parfaitement devant le but pour Mamadou Niang qui n'a plus qu'à pousser le cuir au fond des filets (1-0, 19e).Entrées gagnantes de Valbuena et KonéIl faut toutefois moins d'un quart d'heure aux Aiglons pour réduire le score. Sur un ballon en profondeur d'Emerse Faé, Bagayoko remise de la tête pour Kafoumba Coulibaly sur la gauche de la surface. Le jeune ivoirien ne se pose pas de question et déclenche une reprise en demi-volée qui va se loger dans le petit filet opposé d'un Mandanda impuissant (1-1, 33e). Alors que les Niçois rivalisent avec leurs adversaires, leurs affaires se compliquent juste avant le repos lorsqu'Apam écope d'un carton rouge direct pour un coup de tête sur Gabriel Heinze. Le tournant du match.Après avoir résisté une bonne demi-heure en infériorité numérique, les Aiglons craquent dans le dernier quart d'heure. A la suite d'un bon travail sur le côté droit de Mathieu Valbuena, qui venait de faire son entrée, Niang remise de la tête pour Lucho qui, du point de penalty, trompe David Ospina d'une frappe à ras de terre (2-1, 77e). Le coaching de Didier Deschamps s'avèrera une nouvelle fois payant avec l'entrée en jeu de Baky Koné. L'ancien niçois profite d'un dégagement manqué par le dernier rempart azuréen pour marquer de l'extérieur du pied (3-1, 87e).Un succès qui permet à l'OM de remonter provisoirement à la 7e place. Déjà battus à Sochaux la semaine dernière (0-1), les Niçois peuvent nourrir beaucoup de regrets. Ils restent scotchés au douzième rang.