L'OM se fait pragmatique

  • A
  • A
L'OM se fait pragmatique
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Les Marseillais engrangent une précieuse victoire face à Lens (1-0).

LIGUE 1 - Les Marseillais engrangent une précieuse victoire face à Lens (1-0). L'essentiel est fait. Alors que, dans cette 31e journée, Bordeaux s'est incliné face à Nancy (2-1), tout comme Lille face à Valenciennes (1-0), et que Montpellier a été tenu en échec par Monaco (0-0), Marseille se devait de s'imposer face à Lens, dimanche, au Stade Vélodrome, première rencontre d'une série de trois de rang à domicile. Et les hommes de Didier Deschamps, sans génie, mais avec sérieux, n'ont pas failli à leur mission pour empocher trois précieux points dans la course au titre. Grâce à cette victoire, les Phocéens remontent en effet à la quatrième place, à égalité de point avec Bordeaux, même nombre de match au compteur. Avec deux matches en retard à disputer face à Sochaux, les Marseillais se placent parfaitement à portée de fusil de Lyon, un petit point devant, et deux matches en plus. Dans un Vélodrome prêt à fêter les vainqueurs de la Coupe de la Ligue une semaine avant, l'ambiance est bien vite retombée tant les vingt-deux acteurs semblent avoir du plomb dans les jambes et aucune suite dans les idées. S'il y a quelques mois, les Olympiens se seraient inlassablement cassés les dents sur le mur défensif adverse, ce nouvel OM va finalement ouvrir la marque sur coup de pied arrêté. Ainsi, Brandao est à la retombée d'un corner de Lucho Gonzalez, pour une tête piquée qui trompe un Vedran Runje, un peu court (1-0, 22e). Si dans la foulée, Kaboré tente bien une percée, sa frappe n'est pas cadrée (26e), et ce premier acte se clôt dans une atmosphère cotonneuse et sans vie. Au retour sur le pré, le public s'aperçoit bien vite que l'envie est une nouvelle fois restée au vestiaire. Si Gaby Heinze tente bien sa chance de loin, Runje se couche bien (51e), tout comme Steve Mandanda sur un tir d'Issam Jemaa (68e). Le match va ensuite prendre une drôle de tournure avec une série de mauvais gestes, dont Stéphane Mbia va faire les frais en se faisant expulser après une charge sur Jemaa (75e). Toutefois, les Lensois n'en profitent pas et l'arrière garde olympienne, renforcée par Hilton, tient sans mal une équipe du RCL peut-être un peu trop timide. Ce n'est pas Marseille qui s'en plaindra, et, si la manière n'y est pas, peu s'en souviendront en cas de titre, le 15 mai prochain.