L'OM reste hésitant

  • A
  • A
L'OM reste hésitant
Partagez sur :

Trois jours après son succès contre le Betis Séville (1-0), l'OM s'est incliné contre l'Udinese lors de la "finale" de la Kopa Baiona (1-2), tournoi amical d'avant-saison. Rien de très inquiétant puisque Didier Deschamps avait aligné une équipe "expérimentale", selon lui. Mais les Marseillais devront faire mieux dès mercredi prochain contre Lille, lors du trophée des champions.

Trois jours après son succès contre le Betis Séville (1-0), l'OM s'est incliné contre l'Udinese lors de la "finale" de la Kopa Baiona (1-2), tournoi amical d'avant-saison. Rien de très inquiétant puisque Didier Deschamps avait aligné une équipe "expérimentale", selon lui. Mais les Marseillais devront faire mieux dès mercredi prochain contre Lille, lors du trophée des champions. Marseille quitte Bayonne tête basse. Trois jours après une victoire poussive contre le Betis Séville (1-0), un match jugé "laborieux" par Didier Deschamps, l'OM s'est incliné contre l'Udinese (1-2), ce samedi après-midi lors de la "finale" de la Kopa Baiona. Un match qui n'avait en réalité rien d'une finale car, même si les Italiens avaient eux aussi remporté leur première rencontre dans ce tournoi amical contre Bordeaux (3-1) et ont aligné une équipe (presque) type, les Olympiens avaient décidé de faire tourner. Didier Deschamps avait effectivement choisi de donner plus de temps de jeu à ceux qui n'avaient pas ou peu joué mercredi contre le Betis Séville (1-0). Le onze de départ, positionné en 4-3-2-1, était donc assez improbable avec Bracigliano dans le but, Azpilicueta, Fanni, Nkoulou et Sabo en défense, Cissé, Kaboré et Lucho au milieu, J. Ayew et Abriel sur les côtés, Omrani seul en pointe. Pas une franche réussite puisque les Olympiens ont plus subi que créé en première période, manquant très clairement d'inspiration offensive. Deschamps: "Dans l'intention, les joueurs sont là" A trop subir, l'OM s'est donc mis en danger. Et si Bracigliano s'est d'abord mis en évidence devant Di Natale (29e), il a dû s'incliner après un coup de billard en trois bandes repris sur la ligne par un Fabrini opportuniste... en position de hors-jeu (1-0, 31e). Seule tentative notable côté marseillais: une frappe rasante et lointaine de Lucho que Handanovic n'a eu aucun mal à capter (30e). Du sang frais, voilà ce qu'il fallait aux Phocéens, qui en ont eu au retour des vestiaires avec le remplacement d'Omrani par Gadi et celui plus anecdotique de Bracigliano par Andrade. Un coaching payant puisque c'est le jeune entrant qui a égalisé quelques instants plus tard, une longue touche d'Azpilicueta mal renvoyée par la défense italienne lui permettant de s'illustrer d'une reprise en pivot au coeur de la surface (1-1, 50e). M'Bow et Amalfitano ont ensuite suppléé Fanni et Lucho, un milieu de terrain argentin très peu en jambes - et semble-t-il très peu concerné. Mais, alors que l'OM commençait à mieux se trouver sur le terrain, Di Natale est venu surprendre tout le monde et lober Andrade sur un ballon en profondeur que la défense centrale a mal apprécié (2-1, 68e). Rémy et A. Ayew, entrés à un quart d'heure de la fin, n'ont pas pu inverser la tendance. "On s'est créé pas mal d'occasions même si on a vu une équipe un peu plus expérimentale, a réagi Dider Deschamps sur Canal+ Sport. Il y a eu pas mal de choses positives malgré ces deux buts évitables. Maintenant, on va rentrer dans la dernière phase de la préparation, plus axée sur l'explosivité. Je suis satisfait dans le travail, dans l'attitude. Tout n'est pas parfait mais dans l'intention, les joueurs sont là." A montrer contre Lille, mercredi prochain à Tanger, lors du traditionnel Trophée des champions.