L'OM renoue avec le titre !

  • A
  • A
L'OM renoue avec le titre !
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Vainqueur de Rennes (3-1), Marseille est sacré champion de France.

LIGUE 1 - Vainqueur de Rennes (3-1), Marseille est sacré champion de France.C'est fait ! Les Marseillais sont redevenus les patrons du football français, 18 ans après le dernier titre de l'histoire de l'OM, conquis en 1992 par Deschamps et ses camarades. Deschamps comme le dénominateur commun de ces 18 ans d'attente, au cours desquelles les Phocéens sont passés parfois tout près comme en 1999 et 2009. Cette fois-ci, le dénouement ne s'est pas joué à la dernière journée mais à deux matches de la fin devant une équipe de Rennes qui aura contrarié et inquiété longtemps le public du Vélodrome. En battant les hommes d'Antonetti (3-1) grâce à deux minutes de folies en fin de rencontre, les protégés de DD possèdent huit points d'avance sur leurs dauphins, Lille et Auxerre, et dix sur Lyon qui compte un match en retard, et s'assurent ainsi un deuxième trophée après la Coupe de la Ligue.La génération, JPP, Di Meco, Boli, Mozer and co a donc enfin trouvé ses successeurs qui avaient appris la bonne nouvelle avant d'entrer mercredi sur la pelouse : la défaite d'Auxerre à Lyon (1-2). Le titre tendait donc les bras aux Olympiens mais battre Rennes fut une mission difficile à remplir. Pourtant, l'OM prend un départ de rêve avec ce coup franc direct de Heinze dès la 5e minute, pour son troisième but de la saison en championnat. L'intérieur du pied gauche de l'Argentin contourne le mur rennais et laisse Douchez trop court (1-0). Mais derrière cette ouverture du score idéale, l'OM est sérieusement ballotté à l'image de ce centre en retrait de Briand que Gyan est tout près de convertir en but (7e) ou ce duel proposé à Briand que l'international vendange en croisant trop son tir (15e).Accrochés malgré le soutien de leur public, les Phocéens vont longtemps rester impuissants, à l'image de cette tête de Mbia à bout portant qui passe juste à côté du but gardé par Douchez (69e), avant de faire la différence en deux petites minutes grâce à leur détermination. Niang, qui n'avait plus marqué de buts en championnat depuis près de deux mois, retrouve l'efficacité au bon moment, à un quart d'heure de la fin en profitant du tir de Valbuena repoussé par le gardien rennais (2-1, 75e). Le capitaine olympien est imité dans la foulée par Lucho dont le subtil intérieur du pied gauche fait exploser à nouveau le Vélodrome (3-1, 77e). Deux minutes qui ont changé le destin de l'OM. Deux minutes qui ont mis fin à 18 ans de disette. Deux minutes que Robert Louis-Dreyfus aurait mérité de voir.