L'OM prépare l'hiver

  • A
  • A
L'OM prépare l'hiver
Partagez sur :

La 18e journée de championnat relève d'un caractère doublement important pour l'OM. Après l'échec subi face à Bordeaux (0-0), les hommes de Deschamps ne peuvent pas se permettre de trébucher une deuxième fois d'affilée devant leur public. Le coach provençal se passera à cette occasion d'André Ayew, suspendu. Une situation à laquelle les Phocéens devront s'habituer durant la CAN.

La 18e journée de championnat relève d'un caractère doublement important pour l'OM. Après l'échec subi face à Bordeaux (0-0), les hommes de Deschamps ne peuvent pas se permettre de trébucher une deuxième fois d'affilée devant leur public. Le coach provençal se passera à cette occasion d'André Ayew, suspendu. Une situation à laquelle les Phocéens devront s'habituer durant la CAN. Qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, l'OM s'est assuré de passer une partie de l'hiver au chaud. Une partie seulement car la situation en championnat est toute autre. Malgré un léger redressement observé depuis le succès contre le PSG le 27 novembre, marqué par trois victoires et un nul toutes compétitions confondues, les hommes de Didier Deschamps accusent toujours un retard quasi abyssal (11 points) sur les leaders parisiens et montpelliérains. La faute notamment à leur dernière sortie achevée par un 0-0 au Vélodrome devant Bordeaux. Une belle occasion gâchée de grignoter le retard au classement alors que dans le même temps, dans cette 17e journée, les joueurs de La Paillade chutaient à Valenciennes (1-0). Dans cette situation, la réception samedi soir de Lorient, deuxième rencontre d'affilée à domicile, revêt naturellement une importance capitale. "On a eu un début de saison catastrophique, mais on a bien rectifié le tir. On va s'attacher à finir l'année sur une bonne note, espère Loïc Rémy. Quand on est en confiance, on peut réaliser une série positive". Et c'est plus facile quand l'effectif est au complet. Dans ce domaine, l'OM a de nouveau du souci à se faire pour l'avenir. Le meilleur attaquant du club rappelait en conférence de presse la nécessité de s'activer durant le mercato hivernal. "Avec la CAN, on aura énormément besoin de renfort devant. On garde notre charnière centrale, c'est déjà çà (*). On sait aussi que ce sont des périodes pas faciles pour trouver des joueurs disponibles ou de bonnes qualités. Celui qui viendra, il faudra qui s'adapte." Une chose est sûre, André Ayew, retenu pour la Coupe d'Afrique des nations, manquera à l'OM un mois et demi environ si les Black Stars parviennent en finale, programmée le 12 février. Son frère Jordan, qui appartient également au groupe élargi de 25 joueurs concocté par Goran Stevanovic, n'est pas assuré en revanche, de faire partie de la sélection finale. Comme le rappelait Loïc Rémy, le club marseillais se trouve de toute façon dans l'obligation de recruter dans le secteur offensif, tenant compte de la longue indisponibilité d-André-Pierre Gignac. Samedi, l'absence d'un André Ayew suspendu face à Lorient donnera un avant-goût de la vie olympienne sans le fils d'Abedi Pelé. Deschamps s'est retrouvé cette saison dans ce cas de figure à deux reprises. Lors de la 5e journée contre Rennes (0-1), Jordan Ayew avait alors occupé le couloir gauche. Et sur la pelouse de l'Olympiakos (0-1), pour l'entrée des Marseillais en Ligue des champions, Jérémy Morel avait assuré un intérim intéressant, passeur notamment sur le but de Lucho. André Ayew était enfin resté sur le banc en 8e de finale de la Coupe de la Ligue devant Lens (4-0), suppléé alors par Jean-Philippe Sabo. Des trois solutions de rechanges usées par DD, celle de Morel apparaît comme la plus probable pour samedi. L'ex-Lorientais revient à peine de blessure (il n'a plus joué depuis le 27 novembre) et il n'est pas garanti que l'entraîneur marseillais le titularise. Deschamps peut toutefois placer Mathieu Valbuena à gauche et aligner Lucho en milieu axial. Réponse aux alentours de 19 heures. *: Les Camerounais Stéphane Mbia et Nicolas Nkoulou ne se sont pas qualifiés pour le grand rendez-vous africain.