L'OM n'en a pas terminé

  • A
  • A
L'OM n'en a pas terminé
Partagez sur :

Sauf double miracle, l'OM cèdera sa couronne de champion de France au Losc à l'issue de la présente saison. Reste que les Marseillais peuvent s'offrir une belle fête pour leur dernière représentation de la saison à domicile, samedi, contre Valenciennes. Deuxièmes avec six points d'avance sur Lyon, les Phocéens valideront leur billet pour la Ligue des champions avec le seul point du match nul.

Sauf double miracle, l'OM cèdera sa couronne de champion de France au Losc à l'issue de la présente saison. Reste que les Marseillais peuvent s'offrir une belle fête pour leur dernière représentation de la saison à domicile, samedi, contre Valenciennes. Deuxièmes avec six points d'avance sur Lyon, les Phocéens valideront leur billet pour la Ligue des champions avec le seul point du match nul. Si ce n'est José Anigo, qui rappelle sur OMtv que "mathématiquement, il y a encore une chance" pour que Marseille reste champion de France aux dépens du Losc, le directeur sportif ajoutant: "Je fais partie de ceux qui sont KO seulement quand on a compté jusqu'à 10. Même avec un genou à terre, je suis toujours vivant et toujours là", on ne se fait guère plus d'illusions dans la cité phocéenne. Au soir de la victoire de Lille sur Sochaux, mercredi, le président Dassier a admis la défaite de ses troupes: "Je salue une équipe de qualité, ils le méritent. Bravo à Lille mais nous serons là et bien là la saison prochaine." Un constat amer mais sportif également dressé par Didier Deschamps. "Après leur victoire contre Sochaux, les Lillois sont très, très proches du but. Ils sont pratiquement assurés d'être champions de France. Il faut les féliciter, ils font une très belle saison", a reconnu l'entraîneur de l'OM, vendredi, lors d'une conférence de presse. Pas question pour autant d'aborder les deux dernières rencontres au programme résigné ou désabusé. "Il reste encore deux matches à jouer, dont un samedi qui doit nous permettre de valider à coup sûr notre place en Champions League. C'est notre dernier match à domicile. Pour valider notre seconde place, on a un point à prendre minimum. Finissons le travail et le plus tôt sera le mieux. Il faut faire en sorte de finir second et on fera le bilan après." Grâce à leur marge de six unités vis-à-vis des Lyonnais, troisièmes du championnat à l'heure qu'il est, les Marseillais peuvent effectivement se contenter du match nul, samedi, face à des Valenciennois qui n'ont toujours pas assuré leur maintien et ne comptent que deux succès cette saison en terre hostile. Dans l'esprit des Olympiens cependant, seule la victoire sera belle ce week-end pour cet ultime rendez-vous à domicile. "Avoir les trois points, c'est le plus important. Parfois, on peut bien jouer et perdre ou faire match nul. On gagnera avec la manière si on peut mais, pour moi, le plus important c'est les trois points", claironne ainsi Charles Kaboré. Une dernière avant le chantier La réception de VA ce week-end sera du reste la dernière dans la configuration actuelle du Vélodrome, les travaux d'agrandissement, de modernisation et de couverture de l'enceinte du boulevard Michelet, qui accueillera des rencontres de l'Euro 2016, devant débuter le mois prochain pour s'achever en 2014. Un Vélodrome qui cette saison a coûté pas moins de 18 points à ses pensionnaires - manque à gagner que nuance Didier Deschamps: "Cette saison c'est 18 points, l'an passé c'était 12, et encore avant, 22. Oui, on a perdu plus de points que l'an dernier, mais on en a aussi gagné plus qu'il y a deux ans", souligne-t-il, avant d'argumenter: "C'est le fruit de configurations de match particulières, face à un adversaire groupé derrière, et où on s'expose à des contres." Un piège domestique classique que subodore Charles Kaboré avant la visite des Valenciennois: "Ce sera compliqué parce qu'ils n'ont pas encore assuré le maintien. Chaque équipe qui vient à Marseille cherche à nous contrer, à nous poser des problèmes. Ce sera à nous de réagir et de répondre présent", prévient le Burkinabé. Bien que certainement déchu de son titre, l'OM sera donc mobilisé comme un seul homme, samedi, devant son public. "Quel que soit l'enjeu, c'est rare de voir une équipe de Marseille démobilisée, note Philippe Montanier, l'entraîneur du VAFC. Ils voudront offrir un beau spectacle à leur public pour leur dernier match à domicile." Quoi qu'il advienne entre Paris et Lille au Parc des Princes...