L'OM manque sa rentrée

  • A
  • A
L'OM manque sa rentrée
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'OM a chuté à la surprise générale sur son terrain devant Caen (1-2).

LIGUE 1 - L'OM a chuté à la surprise générale sur son terrain devant Caen (1-2). Bien que peu retouché à l'intersaison, l'OM a donné le sentiment de se chercher en ce premier acte de la saison, bousculé par le promu caennais Au cours du premier quart d'heure, le champion de France dictait pourtant le rythme des débats. Avec en point d'orgue cette pichenette un tantinet trop enlevée de Lucho au devant de Thébaux (15e). Dans le sillage d'un El Arabi virevoltant, les joueurs de Franck Dumas donnaient ensuite le tournis à leurs hôtes. Mollo, bien servi par Seube dans la surface, se permettait de sonner la charge en trouvant le poteau droit de Mandanda (24e). L'OM subissait encore trois avertissements sans frais avant la pause. Un tir de Nivet miraculeusement dévié par L. N'Diaye après une sortie approximative de Mandanda d'abord (39e), puis une tête plongeante à bout portant mais hors cadre d'El Arabi sur le corner suivant (39e), et enfin un coup de canon de Traoré des 20 mètres, expédié de peu à côté (42e). Et à la récupération d'un ballon perdu par Cissé dans l'entrejeu, Seube, le capitaine caennais, s'essayait à une frappe des 25 mètres dont l'ultime rebond trompait la vigilance de Mandanda (0-1, 53e). El Arabi porte le coup de grâce Finalement, comme lors des derniers matches de préparation, la lumière côté marseillais venait de Ben Arfa. D'une louche inspirée, et alors que la défense centrale normande s'emmêlait les pinceaux, l'international tricolore alertait Samassa. Sans doute hors-jeu, l'ancien Manceau éliminait Thébaux avant d'égaliser dans le but déserté (1-1, 77e). Seulement il était écrit que l'OM ne parviendrait pas à faire honneur à son titre de champion. Dans les derniers instants de la partie, El Arabi reprenait victorieusement de la tête un centre en cloche de Yatabaré(1-2, 85e). Comme en 2004-2005 (2-3), le Stade Malherbe réalise l'improbable: s'imposer à Marseille. Avant coup, Didier Deschamps avait pris soin de souligner qu'en football, le plus difficile n'est pas de gagner mais de confirmer. Il ne croyait pas si bien dire...