L’OM, le PSG et des galettes bretonnes

  • A
  • A
L’OM, le PSG et des galettes bretonnes
Rennes et Brest vont s'affronter dans le derby breton. André-Pierre Gignac, lui, ira jouer chez ses anciens partenaires toulousains du TFC.@ Montage Reuters/Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 1 - Pour la 14e journée, Rennes et Brest s’affrontent. Le PSG et l’OM veulent s’imposer.

Le derby breton. Qui aurait pu parier sur Brest au début de la saison ? Ne cherchez pas trop longtemps… Personne, pas même les supporters brestois les plus prétentieux. A l’entame de la 14e journée de Ligue 1, le promu et leader Brest affronte son voisin Rennais. Comme d’habitude, Brest va miser sur sa défense de fer et son gardien, Steeve Elana, qui n’a encaissé que 8 buts en 13 rencontres. De leur côté, les Rennais doivent résoudre leur problème d’efficacité offensive. Et la carotte pour cette rencontre : un paquet de galettes bretonnes et, surtout, la tête du championnat.

Le retour de Gignac. Sifflé par les supporters du Stade Vélodrome après le match nul contre Lens (1-1), André-Pierre Gignac est à la peine en ce début de saison (un seul petit but en neuf matches). L’excuse du transfert ne marche plus. Celle de l’acclimatation à un nouveau club non plus. APG doit marquer pour rassurer le public exigeant de la Canebière. Problème pour l’attaquant marseillais, il joue samedi contre son ancien club. Et cette fois l’excuse pourrait bien être : "J’ai voulu trop bien faire contre mes anciens coéquipiers". A lire : Gignac, retour vers le futur ?

Paris doit enchaîner. Après une victoire convaincante (2-1) dans le Clasico, le PSG a ramené un point décevant de Lorient (1-1). Tout le monde attendait la crise automnale pour les Parisiens. Les arbres ont perdu presque toutes leurs feuilles et Paris n’a toujours pas connu de crise. Les hommes d’Antoine Kombouaré n’ont jamais été aussi proches des cimes depuis quelques saisons. Mais pour gravir une marche supplémentaire, le PSG doit d’abord battre Caen samedi au Parc des Princes. Attention quand même au meilleur buteur de Ligue 1, Youssef El Arabi…

Lyon avant la C1. Depuis que Jean-Michel Aulas a décidé de garder son entraîneur, Claude Puel, Lyon avance à un bon rythme. A seulement trois points du leader brestois, Lyon se déplace à Lens dimanche soir. Si l’OL veut se rassurer avant leur match capital contre Schalke 04 mercredi en Ligue des champions, la victoire est impérative. Pas sûr que les Lensois leur facilitent la tâche chez eux, dans le chaudron de Félix Bollaert.

L’occas’ de Lille. Le LOSC a fière allure depuis quelques semaines. Les Lillois marquent beaucoup (meilleure attaque de Ligue 1 avec 22 buts) et se procurent énormément d’occasions. Dimanche après-midi, Lille reçoit Monaco, au plus mal en ce moment. L’occasion est trop belle pour la gâcher. En cas de faux pas des Brestois à Rennes, le LOSC pourrait s’emparer de la tête du championnat. A lire : Rami cache encore son jeu.

Auxerre dans le rythme. Complètement à la rue en début de saison, les Bourguignons se sont bien repris. Les hommes de Jean Fernandez restent sur huit matches sans défaite toutes compétitions confondues. Avant la réception décisive du Milan AC mardi en Ligue des Champions, Auxerre se déplace samedi à Saint-Etienne. Une victoire avant de battre les Italiens ? A lire : Revoilà l’AJA.

Et pour le spectacle ? Petit exercice de mathématiques : sortez vos calculettes pour compter le nombre de 0-0 depuis le début de la saison. Addition, multiplication, division et résultat : 16 matches se sont terminées sur ce score nul et vierge (0-0), soit 13% des rencontres. Même si le spectacle n’est pas statistique, ces chiffres relatent un peu l’ennui de ce championnat. Espérons que les attaquants de Ligue 1 se réveillent et nous offrent enfin du spectacle.

>>> Pour consulter le programme de la 14e journée de Ligue 1, cliquez ici.