L'OM laisse le champ libre à Lille

  • A
  • A
L'OM laisse le champ libre à Lille
Partagez sur :

Contraint de s'imposer dimanche à Lorient, à l'occasion de la 36e journée de Ligue 1, pour revenir à un point du leader lillois et se relancer ainsi dans la course au titre, l'OM a été tenu en échec par les Merlus (2-2), à l'issue d'un match spectaculaire. La déception est grande pour les Phocéens qui restent à trois longueurs du Losc, opposé mercredi à Sochaux.

Contraint de s'imposer dimanche à Lorient, à l'occasion de la 36e journée de Ligue 1, pour revenir à un point du leader lillois et se relancer ainsi dans la course au titre, l'OM a été tenu en échec par les Merlus (2-2), à l'issue d'un match spectaculaire. La déception est grande pour les Phocéens qui restent à trois longueurs du Losc, opposé mercredi à Sochaux. Battu à Lyon (2-3) avant de se ressaisir face à Brest (3-0), l'OM devait absolument l'emporter à Lorient dimanche soir pour continuer à croire encore au titre et mettre la pression sur le leader lillois, qui, après avoir triomphé du PSG samedi soir en finale de la Coupe de France (1-0), accueillera Sochaux mercredi en match en retard de cette 36e journée. Mais la partie était loin d'être gagnée pour les Phocéens face à des Merlus, candidats à la sixième place qualificative pour la Ligue Europa, et auteurs d'une série de onze matches sans défaite avant leur déplacement de mercredi dernier à Montpellier (3-1). Privé de son gardien et capitaine Fabien Audard, victime d'une entorse du genou au cours de la défaite dans l'Hérault, le club breton, pourtant mené au score suite à l'ouverture du score de Loïc Rémy (14e), a su trouver les ressources pour réagir et faire la différence en seconde période grâce à Lamine Koné (47e) et l'inévitable Kevin Gameiro (80e). Malgré le but égalisateur d'André-Pierre Gignac en toute fin de match (2-2), le champion de France en titre laisse ainsi le champ libre au Losc, qui en cas de victoire mercredi, se rapprochera quasi définitivement du sacre de champion de France. L'OM reste aussi sous la pression de l'OL et du PSG, qui, en cas de succès respectifs, lundi à Brest, et mercredi à Bordeaux, se replaceront dans la course à la deuxième place directement qualificative pour la Ligue des champions. Cheyrou rate le coche La rencontre avait d'ailleurs plutôt mal commencé pour les hommes de Didier Deschamps pris à la gorge par les Lorientais. Mais après dix premières minutes un peu difficiles, l'OM va pourtant réagir. Et de quelle manière ! Servi par Charles Kaboré, auteur d'une bonne récupération au milieu de terrain, Rémy mystifie Bruno Ecuele Manga sur la droite de la surface et trompe Lionel Cappone, le remplaçant d'Audard, d'une frappe croisée à ras de terre au premier poteau (1-0, 14e). Libérés, les Provençaux prennent l'ascendant dans la rencontre. André Ayew fait la différence côté gauche et centre pour Rémy qui enchaîne contrôle orienté et tir puissant, Cappone repousse sur Valbuena, qui place sa reprise au-dessus (24e). Une nouvelle grosse alerte pour les Morbihannais, qui, fidèles à leur habitude, continuent de produire du jeu. Après une première demi-heure enlevée, les deux formations éprouvent toutefois le besoin de souffler. Mais dès le retour des vestiaires, les Lorientais, plus offensifs avec l'entrée de Yann Jouffre à la place de Grégory Bourillon, Alaixys Romao reculant en défense centrale, redémarrent en trombe. Sur un corner tiré par Amalfatino, Lamine Koné s'élève plus haut que Hilton pour inscrire, à 22 ans, son premier but en Ligue 1 (1-1, 47e). Sonnés, les Marseillais peinent à réagir et sont mis sous pression par les appels incessants de Gameiro, qui va donner l'avantage aux siens. Alors que Rémy vient de perdre son duel face à Cappone cinq minutes plus tôt (75e), l'attaquant breton profite d'un centre venu de la droite de Jouffre pour tromper Mandanda du pied droit (2-1, 80e). Le coup est rude pour les Marseillais qui ne se découragent pas pour autant. Entré à la place de l'aîné des Ayew, Gignac égalise d'un tir en pivot du gauche (2-2, 88e). L'espoir est de retour sur le banc phocéen et il s'en faut de peu pour que Cheyrou, à la suite d'une remise de la tête de Rémy, n'inscrive le but de la délivrance. Mais le milieu marseillais, situé à un mètre du but,manque de manière incroyable sa tête à bout portant, Cappone sauvant sur sa ligne (90e). Avec trois points de retard sur Lille, et un match de plus, l'OM a sûrement dit adieu au titre et devra se battre pour sauver sa deuxième place. De son côté, Lorient, auteur d'une très belle seconde période, peut toujours rêver d'Europe.