L'OM humilie le PSG

  • A
  • A
L'OM humilie le PSG
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'OM s'est imposé (3-0) au Parc des Princes, en clôture de la 26e journée.

LIGUE 1 - L'OM s'est imposé (3-0) au Parc des Princes, en clôture de la 26e journée. Court vainqueur de Toulouse (1-0) la semaine dernière après une série chaotique de cinq matches sans victoire en championnat (quatre défaites, un nul), le Paris Saint-Germain est retombé dans ses travers face à l'Olympique de Marseille (0-3), dimanche au Parc des Princes en clôture de la 26e journée de Ligue 1. Une lourde défaite face à l'ennemi historique qui plonge le club de la Capitale encore un peu plus dans le doute. Malgré le boycott des supporters marseillais, qui ont renoncé au déplacement pour protester contre des mesures de sécurité qu'ils jugent excessives, quelques incidents ont eu lieu aux abords du stade avant la rencontre entre des supporters parisiens et les forces de l'ordre, contraintes d'utiliser des gaz lacrymogènes pour apaiser les tensions. Sur le terrain, le PSG, qui ne s'est plus imposé depuis cinq ans au Parc des Princes face à l'OM, entame parfaitement la rencontre avec une reprise puissante de Jérémy Clément qui frôle le cadre de Steve Mandanda (2e). Mais ce sont bien les Marseillais qui vont ouvrir le score, contre le cours du jeu. Sur un coup franc tiré côté droit par Laurent Bonnart, Benoît Cheyrou prolonge de la tête pour Hatem Ben Arfa, qui élimine Marcos Ceara d'un contrôle orienté à l'entrée de la surface et trompe Apoula Edel d'un tir du droit à ras de terre (0-1, 15e). Lucho et Cheyrou refroidissent le Parc Sonnés durant quelques minutes, les hommes d'Antoine Kombouaré parviennent toutefois à réagir et à apporter le danger, mais Mevlut Erding, qui n'a plus marqué en championnat depuis près d'un mois, ne trouve pas le cadre sur deux occasions très nettes (21e et 38e). Si le réalisme fait défaut aux Parisiens, ce n'est pas le cas des Phocéens, tout proche de doubler la mise avant le repos. La tête de Gabriel Heinze, déjà buteur décisif lors du match aller au Stade Vélodrome (1-0), échoue toutefois sur le poteau d'Edel (44e). Déjà considérablement refroidi, le public du Parc des Princes va définitivement perdre ses illusions lorsqu'à la suite d'un centre de Heinze, monté dans le couloir gauche, Edel dévie involontairement le cuir en direction de Lucho Gonzalez qui marque dans le but vide (2-0, 54e). Amorphes, Claude Makelele et ses coéquipiers se montrent incapables de réagir devant un public réduit au silence mais qui n'est pas au bout de sa peine. Sur un long ballon en profondeur, Mamadou Niang dévie de la tête pour Cheyrou qui élimine Sylvain Armand d'un petit pont sur la droite de la surface et fusille Edel (3-0, 70e), devant des supporters médusés qui n'auront pas la maigre consolation de voir Erding, pourtant seul face à Mandanda, sauver l'honneur (80e). Si le PSG, seulement douzième au classement, risque de connaître des lendemains difficiles après cette cruelle désillusion, l'OM enregistre un quatrième succès consécutif en championnat et remonte à la quatrième place, à trois points du leader bordelais, dont le match face au Mans prévu dimanche après-midi a été repoussé en raison des intempéries.