L'OM fera sans Rémy

  • A
  • A
L'OM fera sans Rémy
Partagez sur :

Comme attendu, Loïc Rémy ne sera pas sur la pelouse du Stade de France, samedi, pour la finale de la Coupe de la Ligue entre Marseille et Montpellier. Mais l'attaquant olympien, suspendu trois matches par la commission de discipline, manquera également deux journées de championnat dans la foulée. Il sera de retour pour le choc de la 34e journée entre l'OL et l'OM.

Comme attendu, Loïc Rémy ne sera pas sur la pelouse du Stade de France, samedi, pour la finale de la Coupe de la Ligue entre Marseille et Montpellier. Mais l'attaquant olympien, suspendu trois matches par la commission de discipline, manquera également deux journées de championnat dans la foulée. Il sera de retour pour le choc de la 34e journée entre l'OL et l'OM. Trois matches. C'est le verdict de la commission de discipline, réunie jeudi soir, concernant Loïc Rémy. Selon la LFP, le geste de l'attaquant marseillais, coupable d'avoir giflé le Montpelliérain El-Kaoutari le week-end dernier en Ligue 1, se situe donc sur une échelle de sanctions entre celui du Montpelliérain Spahic (coup de coude sur Jemaa, sept matches) et du Lillois Gervinho (geste d'humeur sur Adriano, un match). "Une sanction un peu sévère", selon le président de l'OM, Jean-Claude Dassier, qui a annoncé jeudi soir sur RMC que le club "ne fait pas appel". A noter que, selon le site du club, Rémy aurait bénéficié de clémence de la part le la LFP car il s'agissait de son premier avertissement de la saison en L1, et il n'avait récolté qu'un carton par saison lors des deux précédents exercices. Didier Deschamps devra donc se passer de son attaquant le plus en forme samedi contre Montpellier, en finale de la Coupe de la Ligue (suspension automatique due au carton rouge), mais également lors des deux prochaines journées de championnat, au Vélodrome, contre Nice et Auxerre. L'ancien capitaine de l'équipe de France se retrouve donc contraint de trouver une nouvelle solution dans l'axe. Sauf surprise, Deschamps, qui dispose également de Mathieu Valbuena et des frères Ayew, devrait replacer André-Pierre Gignac à une place qu'il n'affectionne plus guère. Loïc Rémy, lui, sera "libéré" le 8 mai prochain pour le choc de la 34e journée, à Gerland, entre Lyon et Marseille. Probablement un tournant du championnat, où l'OM aura besoin de ses meilleures forces. C'est la raison pour laquelle Dassier souhaite ne pas faire appel pour Rémy. "Pour ne pas aggraver la sanction et pour ne pas perturber la fin de la saison", explique-t-il. Mieux vaut prévenir que guérir.