L'OM est toujours là

  • A
  • A
L'OM est toujours là
Partagez sur :

Bien qu'obtenue sur le score minimum, la victoire de l'Olympique de Marseille dimanche soir à Lens (1-0), revêt une importance capitale pour sa fin de saison, au lendemain de celle du Losc devant Caen (3-1). A l'issue de la 29e journée de Ligue 1, le champion n'a toujours pas cédé son bien, accusant quatre points de retard au classement sur le leader lillois.

Bien qu'obtenue sur le score minimum, la victoire de l'Olympique de Marseille dimanche soir à Lens (1-0), revêt une importance capitale pour sa fin de saison, au lendemain de celle du Losc devant Caen (3-1). A l'issue de la 29e journée de Ligue 1, le champion n'a toujours pas cédé son bien, accusant quatre points de retard au classement sur le leader lillois. L'OM continue de s'accrocher. Bien que son jeu ne comporte toujours pas les ingrédients pour faire "kiffer" les amateurs du beau jeu, la formation de Didier Deschamps continue d'engranger des points, et c'est bien cela l'important dans une période au cours de laquelle le leader lillois carbure à plein régime. Pour rester sur les traces des Dogues, à quatre longueurs, les Marseillais ont enregistré dimanche à Lens un septième succès lors de leurs huit dernières sorties en championnat. Avant, peut-être, de regretter ce revers au Vélodrome concédé à la dernière minute face aux hommes de Garcia il y a un mois, (1-2, 26e journée), l'OM ne lâche pas son bien. Le champion en titre s'est contenté du minimum à Bollaert, l'oeuvre de Benoît Cheyrou qui, à la sortie d'une série de dribbles, a enroulé son pied droit, prenant Runje à contre pied (69e). Si Marseille avait largement dominé les débats, ce n'était que dans la possession de balle et le petit exploit de l'ex-Auxerrois arrivait au bon moment dans une rencontre où Lens résistait très bien aux Provençaux. Mieux, les Sang et Or aurait dû ouvrir le score juste avant la pause si Mandanda n'avait pas sorti une claquette réflexe de très haut niveau (41e). Le capitaine de l'OM a rassuré son équipe toute la partie notamment dans ses nombreuses sorties aériennes. Deschamps: "Dans l'état d'esprit, on est là" Le clan marseillais a tout de même sursauté dans le money-time quand son gardien a relâché le cuir dans ses buts sous la pression de Jemaâ, le Tunisien étant finalement coupable d'une charge sur Mandanda (83e). Pour ne pas s'être mis à l'abri plus tôt, sur des occasions de Rémy (37e) et Lucho (38e), les joueurs de DD auront laissé l'espoir jusqu'au bout à des Lensois, hélas pour eux, incapables de confirmer le 4-1 infligé il y a 15 jours à Montpellier sur la pelouse de la Mosson et qui s'enlisent dans la zone rouge. "Je pense que le match nul aurait été mérité, mais Marseille a été plus efficace que nous, Sébastien Roudet a une occasion qu'il met à côté, il y a les arrêts de Mandanda. On s'est battu du début à la fin, on va continuer à se battre", confiait sur C+ Maoulida. Du côté marseillais, Deschamps ne cachait pas sa joie: "Les résultats font qu'on consolide notre deuxième place, mais devant ça va vite, très vite, on ne fait pas tout parfaitement mais dans la qualité, dans l'état d'esprit, on est là." Les statisticiens, eux, se rappelleront que l'OM n'avait plus gagné en championnat à Bollaert depuis le 20 avril 2003. Les Olympiens souhaitent maintenant que la série lilloise s'arrête dans ce sprint final. Mais c'est une toute autre histoire.