L'OM cherche encore

  • A
  • A
L'OM cherche encore
@ Reuters
Partagez sur :

TRANSFERTS - Loïc Rémy et André-Pierre Gignac constituent les dernières pistes pour l'OM.

TRANSFERTS - Loïc Rémy et André-Pierre Gignac constituent les dernières pistes pour l'OM. Les supporters marseillais vivent un mercato décidément bien paradoxal. D'ordinaire source des fantasmes les plus excitants sur la Canebière, le marché des transferts vire cette saison en un jeu de massacre, capable en l'espace de quelques semaines de mettre à mal l'équilibre d'un club et d'un vestiaire. La gestion des derniers mois a placé l'OM et sa direction devant leurs responsabilités. Il y a urgence à agir et à éteindre une crise née dans la coulisse et qui a eu tôt fait de s'étendre au terrain avec les deux revers concédés face à Caen et à Valenciennes. Cap'tain Niang parti monnayer ses talents sur les rives du Bosphore, l'affaire Hatem Ben Arfa continue d'attiser les tensions. Mais le club olympien doit en toute urgence désormais reconstruire une attaque. Baladé, pour ne pas dire humilié par Luis Fabiano et ses conseils, l'OM donne enfin l'impression de vouloir passer à l'action. Si l'on en croit La Provence, dans son édition électronique de mardi, un accord aurait été trouvé avec Jean-Christophe Cano, l'agent d'André-Pierre Gignac. Loïc Rémy + André-Pierre Gignac = 30 millions de dépenses La transaction demeure semée d'embûches tant le président Sadran renâcle à libérer son buteur, âgé de 24 ans et sous contrat jusqu'en 2013. Ce mercredi, encore, au micro d'Europe 1, le dirigeant toulousain soufflait le chaud et le froid en démentant tout contact avec l'OM. DU côté de Marseille, on entend pourtant ne pas échouer cette fois sur ce dossier. Preuve que le président Dassier, José Anigo et la cellule recrutement, après avoir longtemps donné la désagréable sensation de subir les évènements, semblent cette fois être passés aux grandes manoeuvres, les champions de France mèneraient un autre projet sur le front de l'attaque. Dans le viseur marseillais, un autre international français, le Niçois Loïc Rémy, 23 ans et sous contrat jusq'en 2012. Mise à prix du côté du club azuréen ? 13 millions d'euros. Montant de l'addition, si l'OM parvient enfin à ses fins, un peu plus de 30 millions d'euros déboursés sur le seul secteur de l'attaque, qui dans ces conditions priverait Deschamps de l'autre priorité de son recrutement, à savoir le milieu défensif Alou Diarra, sacrifié au terme d'une valse hésitation lourde de conséquences.