L'OM a eu chaud

  • A
  • A
L'OM a eu chaud
Partagez sur :

Pour son retour en Coupe de la Ligue après sa victoire en finale obtenue au printemps dernier au détriment de Bordeaux (3-1), l'OM a beaucoup souffert pour venir à bout de Guingamp (National), mercredi au Roudourou en huitièmes de finale (1-0). Au sein d'une équipe largement remaniée, c'est André Ayew qui a inscrit le but de la victoire face à une formation bretonne qui a manqué de réalisme. En quarts, l'OM affrontera Monaco.

Pour son retour en Coupe de la Ligue après sa victoire en finale obtenue au printemps dernier au détriment de Bordeaux (3-1), l'OM a beaucoup souffert pour venir à bout de Guingamp (National), mercredi au Roudourou en huitièmes de finale (1-0). Au sein d'une équipe largement remaniée, c'est André Ayew qui a inscrit le but de la victoire face à une formation bretonne qui a manqué de réalisme. En quarts, l'OM affrontera Monaco. Tombeur de deux clubs de Ligue 2, Grenoble (2-1) et Evian-Thonon (3-2), puis de l'actuel leader de l'élite, Rennes (3-1), au tour précédent, Guingamp a vu son beau parcours en Coupe de la Ligue s'arrêter au stade des huitièmes de finale mercredi au Roudourou. Pensionnaires du National, ils occupent actuellement la deuxième place derrière Bastia, les Bretons ont en effet été dominés par le tenant du titre, l'Olympique de Marseille, qui s'est imposé par la plus petite des marges (1-0). Les hommes de Jocelyn Gourvennec pourront nourrir des regrets, car ils se sont créé de très nombreuses occasions, mais sans réussir à les concrétiser. A l'inverse, les troupes de Didier Deschamps, qui avait fait le choix de faire tourner son effectif, ont su faire preuve de réalisme pour arracher la qualification. Revenu ce weekend à la deuxième place en Ligue 1 grâce au succès obtenu face à Lille (3-1), l'OM se présentait au Roudourou avec une équipe largement remaniée. Alors que Mandanda, Heinze et Valbuena ont été laissés au repos, Diawara, Lucho, Gignac et Rémy débutaient sur le banc. L'occasion d'offrir du temps de jeu à Elinton Andrade, Leyti N'Diaye, Fabrice Abriel ou encore Brandao et Jordan Ayew. Un onze de départ qui a bien eu du mal à se mettre en jambes, face à une équipe invaincue depuis le début de saison à domicile et bien décidée à réaliser un nouvel exploit en coupe, un an et demi après sa victoire en Coupe de France. Andrade pas toujours rassurant Survoltés, les Guingampais se créent de multiples occasions. Si Diallo (1e) et El Jadeyaoui (3e) ne cadrent pas leurs frappes, Thibault Giresse oblige Andrade à réaliser deux sorties périlleuses sur deux corners consécutifs (7e et 8e). Sur le troisième, le portier phocéen réalise un bel arrêt sur une tête de Bassila, avant d'être suppléé sur sa ligne par Abriel, qui, selon les Costarmoricains, s'est aidé de la main (9e). Mais l'arbitre, M.Duhamel, ne bronche pas. Après un premier quart d'heure très laborieux, l'OM parvient à rééquilibrer les débats et à faire la différence juste avant le repos. Alors que Samassa vient de repousser une tête de Brandao, consécutive à un coup franc de Cheyrou (38e), Jordan Ayew déborde côté droit et centre pour son frère Andre, qui est parvenu à se libérer du marquage de Ringayen pour ouvrir le score de la tête (1-0, 42e). Malgré ce coup dur juste avant le repos, Lionel Mathis et ses coéquipiers débutent la seconde période comme ils ont commencé la première: à fond. El-Jadeyaoui profite d'une énorme erreur d'Andrade, qui contrôle mal une passe en retrait de Mbia, pour se retrouver seul face au but vide, mais l'attaquant breton tergiverse et frappe à côté, alors que Soly était en meilleure position dans l'axe (48e). C'est ensuite au tour de ce dernier de vendanger une grosse occasion. Alors qu'il vient de bénéficier d'un contre favorable face à N'Diaye, le Sénégalais se présente seul face au dernier rempart phocéen mais tire au-dessus (49e). Buteur décisif, Andre Ayew se distingue par un centre effectué en coup du foulard en direction de Brandao, mais le Brésilien, en manque cruel de confiance, rate complètement sa tête (53e). Emoussés physiquement, Guingamp se crée encore plusieurs occasions nettes, comme ce centre d' El-Jadeyaoui dévié par Diawara, entré à la place de Mbia (56e), qui échoue sur la transversale (61e), mais les locaux ne parviennent pas à arracher une prolongation. L'OM, qui aurait pu se mettre à l'abri sur un dégagement de Samassa contré par Brandao (79e), tient tout de même son billet pour les quarts de finale, sans avoir trop puisé dans ses réserves. Une autre satisfaction avant de recevoir Rennes dans un choc pour la première place de Ligue 1 puis de se déplacer à Zilina en milieu de semaine prochaine.