L'OL veut lever les doutes

  • A
  • A
L'OL veut lever les doutes
Partagez sur :

LIGUE 1 - Sans victoire au mois de novembre, Lyon espère enfin renouer avec le succès sur la pelouse lilloise à l'occasion de la 16e journée.

A l'arrêt depuis cinq matches d'affilée toutes compétitions confondues, l'Olympique lyonnais aborde un mois de décembre décisif à commencer par un déplacement sur la pelouse lilloise lors de la 16e journée de Ligue 1, dimanche. Les hommes de Claude Puel entendent à cette occasion recouvrer une confiance mise à mal ces dernières semaines.Cinq matches, toutes compétitions confondues, et pas la moindre victoire. "Novembre a été catastrophique et il va falloir reprendre les points en décembre", concédait Hugo Lloris à l'issue du troisième match nul d'affilée aligné par l'Olympique lyonnais face à Rennes à Gerland, le week-end passé (1-1). Pas totalement à l'arrêt les Lyonnais mais certainement au ralenti. S'il ont eu quelque peu à pâtir de cette baisse de régime sur la scène européenne avec la perte de leur première place de groupe en Ligue des champions au profit de la Fiorentina, les Gones ont toutefois su garder la tête haute en championnat profitant ça et là des contre-performances de leurs adversaires directs mais les victoires de Montpellier et Valenciennes, samedi, les ont rejeté hors du podium (4e).Puel: On s'était dispersésAvant de se déplacer sur la pelouse du LOSC à l'occasion de la 16e journée de Ligue 1, dimanche, les joueurs et le staff lyonnais se sont donc livrés à une nécessaire introspection. "Cette remise à niveau était importante tant du point de vue physique que psychologique. On s'était dispersés lors de la trêve internationale qui nous a fait mal. On s'est mis à la faute lors de la reprise à Grenoble (1-1, ndlr), cela nous a fragilisés", confessait Claude Puel sur le site internet du club rhodanien.Il n'y a guère que Jean-Michel Aulas pour afficher une confiance à toutes épreuves. "Je n'ai pas d'inquiétude et j'ai une conviction, celle que nous allons tout gagner d'ici le 23 décembre", affirmait ainsi récemment le président de l'OL au Progrès. Après sa visite en terres nordistes et avant d'aborder la trève internationale, l'OL devra, outre la réception de Debrecen en C1, bien négocier ses face-à-face contre Bordeaux, Boulogne-sur-Mer, Monaco et Montpellier...