L’OL peut-il battre le Real Madrid ?

  • A
  • A
L’OL peut-il battre le Real Madrid ?
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Lyon défie le Real mercredi (à 20h45) en huitième de finale retour.

Un bon souvenir. Lyon n’a jamais perdu contre le Real (3 victoires et 4 nuls). Mieux encore, l’année dernière, l’Olympique lyonnais avait éliminé les Merengue au même stade de la compétition. Mais cette année, la donne est différente. Après le nul (1-1) au match aller, les Madrilènes partent favoris mercredi soir. Et puis, chez eux, les hommes de José Mourinho sont invincibles cette saison (21 rencontres sans défaite).

Loi des séries. Depuis cinq ans, le Real Madrid n’arrive plus à franchir le stade des huitièmes de finale en Ligue des champions. Le club redoute une nouvelle désillusion. La presse ne s’y est pas trompée non plus. Marca parle d’une "guerre". As invoque le retour de "Cristiano Ronaldo pour vaincre la malédiction". Cinq ans, c’est long. Tous les socios madrilènes exigent les quarts de finale. Lyon est prévenu.

Lisandro au top. Après de nombreuses blessures cette saison, l’attaquant argentin est de retour sur le front de l’attaque lyonnaise. En quelques prestations en Ligue 1, Lisandro a retrouvé toutes ses qualités de "sérial buteur". Claude Puel a décidé de le titulariser d’entrée face au Real Madrid. Et pour cause, une statistique joue en sa faveur : l’OL ne perd pas quand il est sur le terrain. S’il n’est pas un véritable renard des surfaces, toujours prêt à laisser traîner un bout d’orteil pour marquer, "Licha" fait partie de ces joueurs qui peuvent faire la différence au milieu de plusieurs défenseurs.

L’interrogation Gourcuff. En l'absence de Michel Bastos (suspendu et blessé), Yoann Gourcuff devrait avoir plus de place au milieu de terrain. C’est lui qui devra prendre le jeu à son compte et trouver des ouvertures pour ses attaquants. On lui a souvent reproché cette saison de ne pas assez peser sur le jeu de l’OL. Depuis quelques semaines, l’ancien Bordelais a retrouvé un peu plus de "gnaque". Cette affiche contre le Real est idéale pour s’affirmer enfin.

Arrêter Benzema. Après des débuts poussifs, après de nombreux matches relégués sur le banc de touche à regarder Higuain enfiler les buts, la "Benz" a retrouvé son efficacité. Trois doublés lors des trois derniers matches du Real en Liga, de la percussion sur chaque prise de balle et un état d’esprit beaucoup plus conquérant. Buteur au match aller sur sa première occasion, Benzema rêve de récidiver mercredi soir à Santiago Bernabeu. Cris et Lovren ne pourront pas se permettre une seule erreur d’inattention.

Ronaldo pas à 100%. Eloigné des terrains pendant deux semaines après une blessure à la cuisse gauche, Cristiano Ronaldo devrait effectuer son retour contre l’OL. Si "The Special One" a laissé planer le doute sur sa titularisation, le quotidien espagnol Marca affirme que la star portugaise sera bien là. Titulaire, oui mais pas à 100%. Pas sûr pour autant que les défenseurs lyonnais soient rassurés.

La tactique de "Mou". Souvent imprévisible, il est souvent difficile de distinguer le vrai du faux quand il prend la parole. "Mou" a pourtant accepter de donner quelques explications sur la tactique qu’il allait mettre en place mercredi soir. "On va jouer le 0-0. On va tous se mettre derrière, attendre les Lyonnais et espérer que Casillas arrête tous leurs tirs", a-t-il assuré plein d'aplomb. Le coach portugais a aussi voulu protéger ses joueurs de la pression médiatique : "si le Real est obsédé par la Ligue des champions alors qu'il en a déjà gagné neuf, je n'imagine pas ce que doivent se dire les autres équipes". Mais Mourinho n’est pas fou. S’il manie la communication à merveille, il sait aussi parfaitement qu’une élimination provoquerait un début de crise à la Maison Blanche.